SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 

La paille et la poutre 10 avril, 2011

Classé dans : — Sentinelle Chrétienne @ 14:05

                                        POURQUOI JESUS DIT-IL DE NE PAS JUJER ???

« Qu’as – tu à regarder la paille qui est dans l’œil de ton frère ?
la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas!»
Dit Jésus dans les béatitudes de la montagne, à disciples.
je veux me servir des fautes d’autres pour rassurer moi
juger mon prochain flatte mon amour-propre et voir
que lui n’est pas parfait ça me soulage de le savoir

Si moi je guette la moindre faute de mon prochain,
n’est-ce pas pour me dispenser de faire face à mes
propres problèmes ? Il a des défauts c’est mesquin
d’accord! Mais moi il faut bien que je lui trouve ses
imperfections, bien qu’ils ne prouvent pas encore ,
que je vaux mieux que lui, on le vois à mon aurore.

La sévérité de mon jugement en vers l’autre ne fait
peut-être que cacher ma propre insécurité juvénile
ma peur d’être jugé a toujours été mon imparfait .
Mais alors que dire maintenant que je suis sénile ?
Dans ma vieillesse je devrais être compréhensible
pourtant, le confesse, des fois je suis bien pénible.

À deux reprises, Jésus a parlé de l’œil « malade »
ou « mauvais » Il nomme ainsi le regard troublé
par la jalousie. L’œil malade admire, envie fade,
juge le prochain tout en même temps me comble.
Et si il me rend jaloux mon œil devient mauvais.
Je ne vois plus la réalité ça peut même m’arriver

C’est encore désir de domination qui m’incite à lui
faire jugement. C’est pourquoi, dans le passage déjà cité,
Paul écrit: «Toi, qui es-tu pour juger un serviteur d’autrui?»
Celui qui juge son prochain s’érige bien à son maître, et de fait,
usurpe dangereusement la place de Dieu. En plus souvent on met
responsable un autre pour un mal imaginaire qu’il n’a jamais fait.

Salvatore Comisi

 

Commenter

 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux