SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 

Faisons la paix avec nos pieds 3 septembre, 2012

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 18:52

Faisons la paix avec nos pieds dans Médicale pointurePied1                                                                           

Nous leurs menons la vie dure à ces pauvres pieds. Transpiration, mycoses, cors… Seraient-ils Trop souvent malmenés, Le soulier mal adapté ?

 Les différentes morphologies du pied

pied_typesPie dans Médicale  formesPieds1-300x128

Égyptien, Romain,  Grec                               3)  Carré

Il existe trois formes de pied, que l’on distingue par rapport à la longueur des orteils. La forme la plus répandue est :

Le pied grec, 31 % de la population : il a une forme de pied bien particulière. Si votre deuxième orteil est plus grand que tous vos autres orteils, vous avez le pied grec.

Le pied égyptien: 63 % de la population: dans ce cas là, le gros orteil est plus long que les autres doigts des pieds, Les autres quatre orteils sont toutes en décalage du 2 au 5 et on vois une ligne droite de1 à 5.

Le pied romain, 6 % de la population : les trois premiers orteils sont de la même longueur. le 3° régresse et 4° régresse. Souvent appelé aussi Le pied carré, qui lui a les 5 orteils de même longueur, quelque fois le 5 est plus petit. On l’appelle aussi pieds du footballeur.

Le pied ancestral: A l’hallux (gros orteil) très écarté, est rare ;

Le  pied – bot: l’arrière pied est en varus (cet à dir en dedans) et en supination, il s’agit d’une pathologie congénitale du pied (3 % de la population) ;

Concernant le plantaire il y a:

PlantePieds

 

Le pied plat: la  voûte plantaire  est affaissée et touche le sol ;

Le pied creux: la voûte plantaire  est creusée.

« Quand on a le pied grec, il faut se baser sur la longueur du deuxième orteil pour choisir sa taille de chaussure. Mais les souliers ne sont pas toujours adaptés à ce type de pied. Au fil du temps, à force de butter sans cesse en avant de la chaussure, le deuxième orteil peut se recroqueviller et se fixer dans une position de griffe.

« Les frottements répétés vont provoquer des durillons, des excès de peau sur le dessus de l’orteil. Des soins chez un podologue sont nécessaires pour enlever ces durillons. De nouvelles chaussures et des soins orthopédiques suffisent souvent pour corriger ses déformations. »

Des pieds en bonnes mains

Marcher, courir, piétiner… Soumis à ce régime, nos pieds fatiguent et nos jambes deviennent pesantes. Pratiquez chaque jour ces quelques massages et retrouvez une démarche sereine.

Prenez vos chers petons en main, massez-les. La sensation de bien-être est quasi instantanée. Voici pour vous aider quelques exercices simples. – Consacrez une minute à jouer avec vos orteils. Écartez-les doucement et alternez les mouvements de flexion -extension.

Détendez votre voûte plantaire en la massant avec le pouce par petits mouvements circulaires en appuyant légèrement.

Effectuez ce même type d’exercice avec votre poing en le passant sur toute la surface du pied. – Pour soulager vos talons, serrez-les quelques secondes fortement entre vos mains croisées puis relâchez. Recommencez 6 ou 7 fois. – Échauffez vos chevilles en effectuant des rotations dans les deux sens.

Quand vous avez les pieds gonflés, allongez vous bien confortablement sur le sol, avec les jambes en l’air, en appui contre un mur. En facilitant le retour sanguin vers le cœur, cette position fait disparaître la sensation de jambes lourdes.

Le saviez- vous ?

Le pied supporte tout le poids du corps sur sept points d’appui : le talonqui porte deux tiers du poids total lors de la marche, le métatarse et la pulpe des cinq orteils . Au cours de la marche, le pied s’allonge en moyenne de 6,6 mm.

Les plus grands pieds du monde appartiennent à un Américain. À 25 ans, il chausse du 86,5. (Source: Guinness des records 1999)

Chacun de nos pieds est parcouru par 500 vaisseaux sanguins et 300 terminaisons nerveuses.

On trouve dans un pied : 26 os, 25 muscles, 50 ligaments et 30 articulations.

Quelque 40 000 glandes sudoripares sont réparties sur toute la surface du Pied.

Le « pied » était une mesure française de longueur valant 0,3248 m.
Encore en vigueur dans certains pays anglo-saxons, l’unité de longueur « foot » équivaut à 30,48 cm.

Trouver chaussure à son pied

Talons trop hauts, semelles trop fines, ou trop épaisses, chevilles mal tenues… Des pieds douloureux le sont souvent parce que mal chaussés.

1 De la hauteur oui, mais pas trop. Deux à quatre centimètres de talon, recommandent les podologues. Au-delà, le poids du corps bascule vers l’avant du pied, provoquant des échauffements et parfois l’apparition de durillons. Question équilibre, oubliez les talons aiguilles!

2 De la souplesse C’est la chaussure qui doit s’adapter au pied, non l’inverse. Quand il est comprimé dans une chaussure trop « raide » choisissez un autre modèle. Les chaussures trop pointues ou à bout carré déforment souvent les orteils à la longue,

3 Du maintien Pour les grandes balades ou le shopping, portez un modèle qui maintient bien les pieds et les chevilles. Vous marcherez avec plus de liberté en évitant les entorses et les foulures.

4 Du rebond Les semelles intérieures et extérieures doivent être d’une bonne épaisseur pour absorber ainsi les chocs de la marche. Un renfort situé sous la voûte plantaire – s’il convient à la forme du pied peut empêcher de forcer sur les tendons.

5 De la réflexion S’offrir une paire de chaussures, c’est avant tout se faire plaisir… mais gare aux achats coup de cœur! Prenez votre temps pour bien choisir. Avant de décider d’adopter des chaussures, essayez-les à plusieurs reprises.

 

 

Q/R YAHOO, SUR LE GRINCEMENT DES DENTS 7 mars, 2011

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 10:29

Question de: LM Comment se fait-il que je grince des dents pendant mon sommeil ?

Cela dérange énormément mon petit ami, qui pendant ce temps, lui, ne dors pas !! Et je me demande aussi si mes dents vont supporter ce traitement bien longtemps !! Savez vous pourquoi je fais ça, et comment puis je arrêter ? Merci !!!

Réponse de:  nar6

c’est le bruxisme, il est du au stress et son traitement c’est le port de gouttière nocturne, pour plus de détails lis ça:

 Le bruxisme: Définition :

Le bruxisme est un symptôme siégeant au niveau des dents, du parodonte, des muscles masticateurs, des ATM et du système nerveux. Il se caractérise par une mise en contact forcée et fréquente avec serrement persistant et répétitif pathologique des dents qui met en jeu des contractions inconscientes des muscles masticateurs en dehors de la fonction physiologique (mastication, déglutition).Retentissement sur la sphère oro – faciale : Chez un bruxomane on retrouve souvent les séquelles suivantes:

Au niveau des dents: Facettes d’usures: les facettes d’usure de bruxisme se caractérisent par leur situation en dehors des zones de contact fonctionnel. Elles vont par deux c à d qu’il existe une concordance géométrique entre les facettes d’usures d’une dent et de son antagoniste.

Les effets du bruxisme ne se limitent pas sur les dents naturelles mais également chez les porteurs de prothèses, on peut voir nettement l’usure des dents artificielles.

Hypersensibilité:

 

Il existe 4 degrés d’usure des surfaces dentaires

Degré 1 : abrasion de l’email seul.

Degré 2 : abrasion de l’email et de la dentine.

Degré 3 : abrasion de dentine.

Degré 4 : abrasion de dentine jusqu’à la découverte de la pulpe.

Fêlures et fractures.

Grincement des dents qui constitue un élément de diagnostic Mortification pulpaire se voyant plus fréquemment sur les incisives. Ce sont les microtraumatismes circulatoires transmis au niveau de l’apex ou par infiltrations bactérienne dans une fêlure qui sont le plus souvent mis en cause.

Au niveau du parodonte :

Essentiellement une hypertrophie compensatoire tel l’épaississement de l’os alvéolaire.

Épaississement de l’espace desmodontal.

Parodontolyses et mobilité et déplacements dentaires favorisés par une hygiène défectueuse.

Au niveau des muscles masticateurs :

Hypertonie musculaire vu l’absence de détente entre deux contacts occlusaux.
Limitation de l’ouverture buccale surtout au réveil lorsque le patient souffre d’un bruxisme nocturne.

Spasmes musculaires douloureux comme pour le masséter, le temporal et le ptérygoïdien.

Hypertrophie du masséter et du temporal. Au niveau des ATM :
ADAM.
Altérations de mouvements mandibulaires

Bruits et craquement articulaires.

AlgiesTraitement :

Ajustement occlusal avec remodelage pour supprimer les déséquilibres occlusaux.

Replacement orthodontique des dents ayant subies des migrations.
Exercices de décontraction pour diminuer le stress et la douleur.
Gouthière occlusale qui constitue une barrière contre le grincement dentaire.j’ai des photos aussi mais je ne sais pas comment les mettre

Sources :

je suis dentiste

 

 

Q/R Yahoo : Salinité des larmes 6 mars, 2011

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 10:26

Question de: Damien

Pourquoi nos larmes sont-elles salées ?

Réponse de: ۩۞۩Lou…

- Chez tous les mammifères et donc l’Homme, les larmes sont des gouttes d’un liquide biologique, le liquide lacrymal, secrété par les glandes lacrymales. Les larmes sont produites lorsque le liquide lacrymal déborde de l’œil. Elles se présentent sous forme de gouttes qui coulent le long des joues:

De quoi sont faites nos larmes?

D’eau, bien sûr, mais pas seulement… Le liquide lacrymal sécrété lors du larmoiement est produit par filtration du sang, il contient près de 99 % d’eau mais aussi des sels minéraux, chlorure de sodium, du lysozyme et des lactotransferrines (qui leur donne leur goût salé) cependant certains constituants de ce liquide (comme le lysozyme) ne sont pas présent dans le sang et sont synthétisés directement par la glande lacrymale principale située en arrière du bord supérieur de l’orbite.

Une équipe de l’université de l’Ohio (États -Unis) a analysé la structure du film lacrymal : une fine couche de mucus, puis une pellicule d’eau recouverte d’une enveloppe de graisses, appelées meibum. La couche superficielle est sécrétée par les glandes de Meibomius située sur la surface interne de la paupière, cette couche est principalement aqueuse (constituée d’eau) mais contient des corps gras ;

Parmi ceux-ci, les scientifiques ont découvert une nouvelle famille de lipides, dont l’oléamide. II avait déjà été repéré dans le cerveau, où il serait notamment un facteur de la somnolence.

Les glandes lacrymales fabriquent des larmes au rythme auquel elles sont évacuées par les conduits lacrymaux, de sorte que les yeux restent toujours humides.

Les gouttes d’eau salée appelées larmes nettoient donc protègent l’œil, surtout lorsqu’il est sale, par exemple si une poussière s’y trouve. Elles peuvent être activées lorsque le système nerveux analyse un danger au niveau de la cornée tel que de l’acide sulfurique qui attaque l’oeil lorsqu’on épluche un oignon, au niveau des yeux.

La composition de ce liquide varis légèrement en fonction des couches de ce dernier, afin de limiter un assèchement trop rapide dû à l’évaporation naturelle de l’eau.

La couche intermédiaire est fortement aqueuse, contient les différents nutriments et permet le transport d’oxygène et dioxyde de carbone. Elle est sécrétée par les glandes lacrymales dites accessoires.

La couche profonde est un fin film légèrement visqueux, car contenant des protéines, semblable à un mucus qui est réparti uniformément à la surface de l’œil ; son rôle est de contrôler la répartition régulière des couches intermédiaire et superficielle. Elle est sécrétée par les glandes muqueuses et cellules glandulaires de la conjonctive.

Parce qu’elles contiennent des sels minéraux qui, faisant partie du corps, sont évacués. D’ailleurs la transpiration est, elle aussi salée… c’est comme pour les reins: quand de l’eau quitte le corps (ou le sang dans le cas des reins), des ions (molécules chargées positivement ou négativement, c’est-à-dire qui ont gagné ou perdu des électrons) suivent cette sortie d’eau.

Les ions partent souvent en couple, un + sort accompagné d’un -. Par exemple, Na+ (sodium) et Cl- (chlorure): NaCl = formule chimique du sel. —-> salinité des larmes. D’autres sortent aussi, comme K+, le potassium, et des toxines chargées.

Les liquides du corps contiennent tous des ions; beaucoup sont salés. Ainsi, pour nettoyer des lentilles ou pour les yeux, on utilise des solutions salines, proches de la composition naturelle du fluide de l’oeil.

 

 

J’ai souvent des furoncles. Cela est dû à quoi? 27 janvier, 2011

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 21:42

Demande de: MakouJ’ai souvent des furoncles. Cela est dû à quoi?emmanuel l 

Meilleure réponse – Choisie par les votants

C’est une infection aiguë d’un follicule pilosébacé.

Un furoncle est un type de folliculite dû à une infection par un staphylocoque doré. L’ensemble du follicule pileux est alors nécrosé et rempli de pus. Le furoncle se caractérise tout d’abord par une petite élevure centrée autour d’un poil, douloureuse, chaude, recouverte d’une peau rouge et luisante.

Après quelques jours se forme le bourbillon caractéristique du furoncle : le follicule est remplacé par un cône dur et jaune, laissant un cratère rouge quand il s’élimine, dont la cicatrice est parfois définitive.

Les furoncles peuvent récidiver ou se multiplier, ce qui peut témoigner d’un diabète jusque-là méconnu. Une manipulation intempestive (pressions pour essayer d’extraire le bourbillon) peut entraîner une septicémie en provoquant le passage du microbe dans le sang, à partir duquel il peut se disséminer.

Les furoncles du visage, surtout à proximité du nez, des lèvres, des yeux, peuvent se compliquer de staphylococcie maligne de la face : infection locale grave (grand placard inflammatoire).

Le traitement des formes courantes de furoncle relève de la seule application locale d’antiseptiques et d’antibiotiques. Les antibiotiques par voie orale ou injectable sont prescrits en cas de terrain fragile (diabète), de furoncles multiples, de forme grave.

Sources :

suis dans le médical en milieu hospitalier 

 

 

Q/R Yahoo : Pourquoi baille-t-on? 13 janvier, 2011

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 10:41

Question de: l.sourisPourquoi baille-t-on?

Réponse de: tétéroun…

Le bâillement (ou acmé) est le propre de l’homme et de la plupart des vertébrés. Même les bébés, dans le ventre de leur mère, ont tendance à bâiller à certains moments. Mais pourquoi baille-t-on ?

Il y a plusieurs raisons au bâillement dont certaines sont encore inconnues. Une de ces raisons est par contre parfaitement définie : le manque d’oxygène. En effet, lorsque l’on est fatigué, le sang à plus de mal à irriguer le cerveau et à apporter les nutriments et l’oxygène indispensable à son fonctionnement.

L’équilibre oxygène/dioxyde de carbone est perturbé (l’oxygène diminue et le dioxyde de carbone augmente). La vigilance est réduite. Le cerveau travaille moins, mais il s’en rend compte. Il ordonne ainsi le bâillement. La bouche s’ouvre grande pour absorber plus d’air, le larynx s’agrandit, les cordes vocales s’écartent, le diaphragme se dilate provoquant une importante arrivée d’oxygène dans les poumons. Cet oxygène alimente le cerveau, celui-ci re-fonctionne normalement et une sensation de bien-être nous contente.

De même, lorsque l’on bâille, on a tendance à pleurer un peu. Cela est dû à la contraction des sacs lacrymaux, à la base de l’œil, provoqué par la contraction de la mâchoire lors du bâillement.

Certaines maladies (épilepsie) et certains médicaments peuvent provoquer des bâillements excessifs (plus de 4 par minute).
En tout les cas, j’espère que cette page ne t’aura pas provoqué de bâillements !

 

 

Q/R Yahoo : Pourquoi on éternue? 12 janvier, 2011

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 10:33

Question de: MAGE مشع        Pourquoi on éternue?

Réponse de :Lili

L’éternuement – ou  » sternutation  » – est un réflexe provoqué par l’irritation de la muqueuse nasale et qui consiste en l’expulsion d’air, de façon brusque, par la bouche et le nez, afin de dégager les voies respiratoires. La cause d’irritation la plus fréquente est la présence d’un corps étranger (poussière, pollen, etc.). Cependant, l’éternuement peut se produire dans d’autres conditions, pour des raisons diverses et souvent inconnues. Par exemple, certaines personnes éternuent spontanément lorsqu’elles sont éblouies par la lumière du soleil.

La cause n‘est pas clairement identifiée, mais on suppose qu’il s’agirait d’un « court-circuit » entre les nerfs qui relient la muqueuse nasale au cerveau et d’autres nerfs du système visuel. Mine de rien, ce petit dysfonctionnement peut avoir des conséquences dramatiques. L’Armée de l’air américaine considère d’ailleurs que ce trouble peut constituer un facteur de risque pour les pilotes d’avion de chasse.

On craint en effet que, en sortant des nuages et ébloui par le soleil, le pilote se mette à éternuer et, toujours par réflexe, ferme les yeux un instant… et se retrouve illico dans le décor.

Sources :

http://eureka.povlab.org/fiche.php?qid=8

 

 

Combien doit-on perdre de calories pour perdre un kilo ? 17 octobre, 2010

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 12:24

                             carote21.bmp 

Question de: Lyane

On dit toujours que le sport, marche ou autre activité permet de perdre des calories mais jamais à quoi ça correspond en gramme…

Réponse de: tom

C’est du besoin nutritif qu’il s’agit, mais quantitativement on parle de besoin énergétique évalué en calories. La valeur énergétique d’une ration alimentaire correspond à sa valeur en glucides, lipides et protides car en se brûlant dans l’organisme ils donnent de l’énergie.
1 gramme de glucide donne 4 Calories
1 gramme de lipide donne 9 Calories
1 gramme de protide donne 4 Calories
Maintenant pour qu’une personne reste en équilibre de poids, les apports énergétiques quotidiens devraient être égales aux dépenses. Si l’apport est supérieur aux dépenses alors l’excès sera stocké sous forme de graisses [lipides].

La dépense énergétique par l’activité musculaire [travail, sport] constitue une dépense très importante. Prenons un exemple pour voir comment on peut exprimer la dépense calorique en grammes.
Une personne de 70 kg dépense 500 Calories par une heure de nage [natation].
Si un gramme de lipide fournit 9 Calories, alors 500 Calories nécessitent une dépense de 500/9 = 55,5 grammes de lipides.
Inversons maintenant le calcul, pour maigrir de 1gramme on doit dépenser 9 Calories, pour maigrir de 1kg [1000 grammes] on doit dépenser 1000 x 9 = 9000 Calories.

J’espère que cette explication est assez claire pour montrer l’équivalence calories – grammes.

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

le sport permet de perdre des calories ou du poids ? 16 octobre, 2010

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 12:23

                       carote.bmp 

Question de: Lyane

 Réponse de: axlange

On ne perd pas de calories pour perdre du poids ou tout au moins c’est pas comme ça qu’il faut fonctionner. La calorie est ton énergie pour que ton corps puisse fonctionner. Cela dépend de ton activité physique. Si tu es secrétaire de bureau ou marathonienne, les besoins sont différents.

Une vie sédentaire demande autour de 1500 Kcal par jour pour perdre du poids. A toi de contrôler une fois par semaine sur la balance pour personnaliser votre alimentation.

LyaneDétails supplémentaires

@ axlange Alors pourquoi conseiller au personnes qui suivent un régime de ne pas dépasser plus d’un certain nombre de calories par repas si ce n’est pour permettre d’assurer un amaigrissement certain ? pourquoi mentionner sur les paquets d’aliment le nombre de calories pour 100 gr de cet aliment consommer? Peut-être as-tu la BONNE réponse ????

elle

1 kilo de graisse = 8 000 kcal Ce n’est pas faire une séance de sport qui va te faire perdre des kilos un petit exemple:

1 kilomètre à pied fait dépenser 65 kcal alors je te laisse calculer le nombre de kilomètres pour perdre rien que 500g ;)

Alors on laisse tomber le sport? Bien sur que non… Ce qu’il faut savoir c’est que le métabolisme de base d’un sportifs et bien plus élevé que celui d’un « non sportifs »

C’est a dire que lorsqu’il est au repos le sportif brûlera plus de calories que le « non sportifs »… Voila pourquoi on dit que le sport fais maigrir! sur du long terme c’est une réalité a court terme bien évidemment non!

Jeddy

les calories sont une énergie, pas un poids, c’est pour çà que la correspondance n’est pas faite. Çà indique le volume d’énergie entrée ou sortie de ton corps et qui permet de le faire fonctionner.
C’est un peu comme l’électricité dans un fil, c’est pas çà qui fait le poids, mais c’est ce qui allume une ampoule. 

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

Définir la relation entre calories, énergie et perte de poids 15 octobre, 2010

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 12:20

carote1.bmpAstaroth

La définition générale: c’est la quantité de chaleur nécessaire pour élever de 1°C la température de 1 gramme d’eau de 14,5 à 15,5°C sous la pression atmosphérique normale.

* 1 calorie = 4,186 J – 0,003968 Btu – 3,087 foot -pounds.
* 1 kg d’eau à 15°C sous 1 atm = 4,1855 kj/kg °C ou 1 kcal/kg °C · 1 kcal = 1,163 w.

* La petite calorie ou therm, est mesurée de 3,5°C à 4,5°C (l’eau est la plus dense à 4°C)

je sais moi aussi j’ai rien compris mais peut être quelqu’un pourra nous éclairer.

Fau5T

ce n est pas un bon raisonnement, un kilo de graisse correspond a entre 8000 et 10 000 calories seulement voila: Ces calorie vont être utilise pour faire du muscle si tu fais du sport et le muscle est plus lourd que la graisse le résultat nivo poids est souvent assez miteux quand on veut perdre ses kilos en se défonçant dans le sport après si tu ne fais que des régimes ce sont tes muscles qui seront brûles avant ta graisse ! donc tu perdras effectivement du poids, mais principalement du muscle La question est : veux tu être léger ou avoir un beau corps? Si tu veux un beau corps fais du sport
mais ne t’attend pas a perdre b c p de poids :

Sources : mens sana in corpore sano

carina

Ta question m’intéressait. J’ai la chance de manger à peu près ce que je veux sans grossir sauf aux fêtes ou en vacances où je m’arrondis de 2 ou 3 kg. Au vu des réponses de mes petits camarades, réponses que je trouve hyper complètes mais trop compliquées pour mes 3 neurones, je vais te sembler bien primaire.

Alors, voilà, quand j’ai juste +/- 2 kg. à perdre, je mange de tout, normalement, mais en quantités moindres. Je ne prends pas de vin en mangeant, pas le moindre « petit sucré » entre les repas pendant 1 semaine ou 2 et en général, ça fonctionne.

Je fais le minimum de sport à l’occasion pour essayer de garder une certaine tonicité et le résultat est correct! (en tout cas, je m’en contente ce qui n’est pas si mal! ).

http://www.fitness-cardio-training.com/N…

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

CANICULE : conseils pratiques 2 juillet, 2010

Classé dans : Médicale — Sentinelle Chrétienne @ 9:31

Recommandations extraites du site

 sante-jeunesse-sports.gouv.fr

Pensez à organiser l’accompagnement des personnes fragiles de votre entourage.

La chaleur est accablante surtout :

  • lors des premières chaleurs car le corps n’est pas habitué aux températures élevées,
  • lorsque la chaleur dure sans répit plusieurs jours ou est continue jour et nuit,
  • quand il fait très humide et qu’il n’y a pas de vent,
  • les effets de la pollution atmosphérique s’ajoutent à ceux de la chaleur.

Le Ministère chargé de la Santé émet alors une « mise en garde canicule et santé ». Ces messages, diffusés également par Météo-France, l’Institut de veille sanitaire et les Agences de sécurité sanitaire peuvent s’accompagner si nécessaire d’informations qualitatives concernant d’autres paramètres météorologiques (comme l’humidité de l’air ou le vent) ou la pollution de l’air.

Il est alors impératif de se protéger

Conseils pour limiter l’augmentation de température de l’habitation

  • Fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil.
  • Maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Ouvrir les fenêtres tôt le matin, tard le soir et la nuit. Provoquer des courants d’air dans tout le bâtiment dès que la température extérieure est plus basse que la température intérieure.
  • Baisser ou éteindre les lumières électriques.

Conseils individuels

  • Evitez de sortir à l’extérieur aux heures les plus chaudes (11h – 21h) et restez à l’intérieur de votre habitat dans les pièces les plus fraîches et au mieux, dans un espace rafraîchi (réglez alors votre système de rafraîchissement 5°C en dessous de la température ambiante).
  • En l’absence de rafraîchissement dans votre habitation, passez au moins deux ou trois heures par jour dans un endroit frais (grands magasins, cinémas, lieux publics).
  • Si vous devez sortir à l’extérieur, préférez le matin tôt ou le soir tard, restez à l’ombre dans la mesure du possible, ne vous installez pas en plein soleil.
  • Si vous devez sortir, portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire.
  • Prenez régulièrement dans la journée des douches ou des bains frais, sans vous sécher.
  • Buvez régulièrement et sans attendre d’avoir soif, au moins un litre et demi à deux litres par jour, sauf en cas de contre-indication médicale (en cas de fortes chaleurs, il faut boire suffisamment pour maintenir une élimination urinaire normale).
  • Ne consommez pas d’alcool qui altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation.
  • Evitez les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, colas) ou très sucrées (sodas) car ces liquides sont diurétiques.
  • En cas de difficulté à avaler les liquides, prenez de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melon, pastèque, prunes, raisin, agrumes) et des crudités (concombre, tomate, sauf en cas de diarrhées) voire de l’eau gélifiée.
  • Accompagnez la prise de boissons non alcoolisées d’une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l’organisme en sels minéraux (pain, soupes…).
  • Evitez les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (sports, jardinage, bricolage…).

Conseils collectifs

  • Pensez à aider les personnes dépendantes (nourrissons et enfants, personnes âgées, personnes handicapées, personnes souffrant de troubles mentaux) en leur proposant régulièrement des boissons, même en l’absence de demande de leur part.
  • Pensez à appeler vos voisins ou vos amis âgés et handicapés pour prendre régulièrement de leurs nouvelles.

Les symptômes qui doivent alerter :Si lors de fortes chaleurs vous ressentez un des symptômes suivants :

  • grande faiblesse,
  • grande fatigue,
  • étourdissements, vertiges, troubles de la conscience,
  • nausées, vomissements,
  • crampes musculaires,
  • température corporelle élevée,
  • soif et maux de tête.

Si vous êtes en présence d’une personne qui

  • tient des propos incohérents,
  • perd l’équilibre,
  • perd connaissance,
  • et/ou présente des convulsions.

ATTENTION ! il peut s’agir du début d’un coup de chaleur, c’est une urgence médicale : appelez le 15

Il faut alors agir rapidement et efficacement en attendant l’arrivée des secours :

  • transporter la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et lui enlever ses vêtements,
  • asperger la personne d’eau fraîche et l’éventer.

Pour en savoir plus :

  • Consultez le site sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • Une plate-forme téléphonique « Canicule Info Service » est accessible au
  • 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe), du lundi au samedi de
  • 8 heures à 20 heures.

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

12
 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux