SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 

L’AMITIE’ et L’AMOUR 15 novembre, 2015

Classé dans : Divers — Sentinelle Chrétienne @ 20:01

meraviglie1.bmp

                                                    L’AMITIE’  C’EST  DE  L’AMOUR

L’amitié c’est une personne qui ouvre les mains ! Pour soutenir, encourager, écouter son prochain

Le traitant comme nous aimerions être aussi traité Être plus que de faire . Écouter plus que de parler

Étant gracieux, partageant toujours dans la grâce En étant enseigné par la grâce de Dieu, la grâce !

Jamais avec une tonalité accusatrice, destructrice ! Mais plutôt avec une pensée une action médiatrice

Par une bonne volonté et rempli de l’Amour divin Étant bien persévérant, dans l’amour du prochain

Ne se laissant pas gagner par le découragement Faisant le bien ! Toujours son ami l’encourageant

Aimer ce n’est pas quelque chose de théorique L’amitié c’est surtout à bien la mettre en pratique

http://forumdepartage.xooit.fr/t3322-Avec-Dieu-nous-pouvons-apprendre-les-principes-de-l-amitie.htm#p24607

 

 

TU EST L’AMORE

Classé dans : Priéres et Poésies — Sentinelle Chrétienne @ 19:50

coeurdansleau

Quand je pense qu’un jours

tu partira oh Salvatore,

que je ne te verrais pas toujours  

je me dit: il est: Il mio amore.

Tes douces caresses

tes cajoleries sincères

me fonts penser sans cesse:

Il me faut des prières.

Si non il y aura des pleures

car je ne peut te voir partir.

Ensemble la vie est en couleurs

je voudrais tu puisse me revenir.

Je ne peut pas comprendre

ce qui te fait cette femme

ma joie serais: te prendre,

toi aimer de toute mon âme.

Tu a tout pour rendre

heureuse la plus exigeante

ton destinn’est pas te pendre

Mais vivre une vie différente.

Revienne-moi vit cher Salvatore

et que ce soit pour toujours.

Avec toi j’ai bien fait l’amore

a jamais tu est mon secours.

Salvatore Comisi

 

 

Un cœur endurci

Classé dans : Priéres et Poésies — Sentinelle Chrétienne @ 19:35

Orchidées3Orchidées3

Un cœur qui longtemps s’oppose

un cœur qui ne sait plus aimer

un cœur que des autres dispose

doit un jour son rythme calmer

A’ la longue devient une porte close

une fontaine qui n’as plus d’eau,

c’est bien la qui devient grave la chose

alors on ne donne pas chère de sa peau

Tu sauras qu’à la porte close

on ne vient plus frapper ou voire

ni on viendra pas pour faire une pause

la ou il n’y a plus rien à boire

Ce cœur ne sait pas ou est il le bonheur

il ne le voit pas même à bout de la côte

car est devenu muscle ce qui était cœur

mais désire retrouver quelle est sa route

Salvatore Comisi

 

 

REBECCA ma tentation

Classé dans : Priéres et Poésies — Sentinelle Chrétienne @ 19:23

orchidée3orchidée3

A quoi bon en parler me direz-vous,

mais ça me soulage de vous conter d’elle.

Il n’y a rien d’intéressant selon vous ?

Cela a toujours existée un telle

Ève, le mari et l’amoureux bramant

comme faon pour coucher avec la belle

avec aspiration de: être son amant

de partager la couche ou son corps appelle.

Vous me croyez ou non, oui moi je l’aime

cependant ne désire pas coucher avec celle

que d’un amour pur je regarde, même

qu’elle le mérite, car je la vois fidèle.

Je désire oui, l’avoir prés de moi la sirène

l’entendre parler à longueurs de journées

de choses et d’autres et puis avec Séléné

à cache-cache jouer sans être illuminés

Bien sur, Rébéka j’aimerais l’embrasser

car elle est femme de grande beauté

par nœud coulant-on pourrait la désigner

ce serait corde au coud? Ce serait bonté.

 

J’aime Rébéka, mais jamais je lui dirais

ces mots si doux dont mon cœur déborde,

quand je la vois je me dis: je parlerais!

Et je deviens tendu comme une corde.

No, je n’ai pas le droit de parler, lui dire

ce que peut-être elle sait, étant inné

car une femme aimée sait toujours sentir

les pulsions d’un cœur dans ses journées

Parler serais sûrement, à jamais détruire

sentiment qui nous donne grand bonheur

car nous avons la chance de nous sentir

l’un au pré de l’autre à écouter le cœur.

Je me tairais à mon cœur je dirais silence,

je parlerais avec elle de toutes banalités

pour éviter que je perde la seule chance

d’admirer sa beauté et garder moralité.

Salvatore Comisi

 

 

Cupidon est malin

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 19:07

coeurlove

Cupidon est très malin

Il fait croire au grand amour

Tu t’y plonge et soudain

Ta blessure brûle, bien sur !

Mais c’est bien cela qu’on veut

Brûler d’amour pour l’autre

On résiste tant qu’on peut

L’étendre c’est arrêter un montre

Oui, l’étendre c’est arrêter de vivre

Aimer ce n’est pas seulement jouir

C’est donner et toujours suivre

Les pulsations en chaleur, sans nuire

Aimer c’est se donner sans compter

Sans vouloir primer sur l’autre

L’égalité dans la diversité confronter

Cela le véritable amour montre

Salvatore Comisi

 

 

Cessons de nous juger

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 18:46

Bible

Est-ce que ne pas juger peut conduir à l’indifférence et à la passivité ? Dans la même phrase Saint Paul utilise la notion de juger dans sens différents:

Cessons de nous juger « les uns les autres »: et activez-vous tous donc plutôt à ne «rien faire, qui soit pour votre frère une  pierre   d’achoppement ou occasion de chute» (Rom. 14:13). Ainsi, l’arrêter     mutuelment les jugements ne conduit pas à l’inattivité mais à operer.

Mais est une condition pour une activité et des comportements justes. Jésus Il n’invite pas à fermer les yeux et à un laisser les choses aller. Car aussitôt après avoir dit de ne pas juger, la alors continue: «Un aveugle peut-il guider un aveugle? Ne tomberont-ils pas tous les deux?»

En ( Luc 6, 39 ). Jésus souhaite que les aveugles soient aidés à trouver le chemin. Mais il dénonce les guides incapables. Ces guides un peu ridicules sont selon le contexte ceux qui jugent et dénoncent Sans renoncer à juger, il est impossible voir clair pour entraîner d’autres sur le bon chemin éclairé

D’autre part laisser les autres tranquilles, cela peut encore être une forme subtile de les juger. Si je ne veux m’occuper que de moi-même, voila serait-ce peut-être que je ne considère pas léger les autres, et comme si dignes de mon attention et de mes efforts ? Il ne faut pas de rétentions.

La réalité c’est que la paix du Christ n’est pas dans le repli sur soi-même, voila une parole de l’apôtre Paul qui lui nous encourage à agir avec amour : « Prêche la parole, insiste, reprends, censure, exhorte, avec douceur patience inlassable et le souci d’instruire » (2 Timothée 4, 2). car viendra ou les hommes ne supporteront pas la saine doctrine.

Salvatore  Comisi

 

 

Ce n’est qu’un passage

Classé dans : Priéres et Poésies — Sentinelle Chrétienne @ 18:27

imagesCACAME8H

Ce n’est qu’un passage

J’ai tellement espéré dans ma vie

qu’au tournant du chemin en émoi

je puisse finalement rencontrer mamie

celle qui vit de son amour pour moi.

Maintenant que je t’ai vue,

la tempête qui était en moi

est changée en un ciel nu,

mais qui suis je pour toi ?

Je suis allé au fond de la forêt,

j’ai voulu lui dire de nous,

un faon loin de moi il s’arête

un arbre, un hêtre m’a répondu :

Je te le dis, ce n’est qu’un passage,

c’est un très beau soleil de printemps

il te faut cela pour te donner du courage

et pour vivre bien un peu plus longtemps

Salvatore Comisi

 

 

L’amour et la fidélité de Jean 27 octobre, 2015

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 11:28

CACGT8N9CALTH8M0CAIDMNCOCA9TR8RXCA164S5HCAOXRWM2CAROWKPMCA4

Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. 1 Jean 4 :16 L’amour confiant, le zèle désintéressé que manifestèrent la vie et le caractère de Jean offrent à l’église chrétienne des leçons d’une incomparable valeur. Certains peuvent prétendre que l’apôtre possédait cet amour indépendamment de la grâce divine ; cependant Jean possédait par nature de sérieuses imperfections de caractère ; il était orgueilleux, ambitieux et prompt à ressentir la plus légère offense. [...]

Jean désirait devenir semblable à Jésus et, grâce à l’influence transformatrice de l’amour du Christ, il devint doux et humble de cœur. Son moi se cachait en Christ. II était intimement uni au Cep vivant et il devint ainsi participant de la nature divine. Tel devrait toujours être le résultat de la communion avec le Christ. Là réside la vraie sanctification.

Si graves que soient les défauts d’un homme, s’il devient un véritable disciple de Jésus, le pouvoir de la grâce divine le transforme et le sanctifie. Mais lorsque certains fidèles se déclarent chrétiens et que leur religion ne parvient pas à les améliorer, à en faire les vivants représentants du Christ, par leurs tendances et leur caractère, ils ne sont pas dignes de lui.

Jean possédait la véritable sanctification. Et cependant remarquez que l’apôtre ne se prétend pas sans péché : il recherche la perfection en marchant à la lumière de l’approbation divine. Il proclame que celui qui dit connaître Dieu et qui enfreint la loi divine est un menteur. [...] Bien que nous devions aimer les âmes pour lesquelles le Christ est mort et travailler pour leur salut, nous ne devons pas faire de compromis avec le péché. Ne nous unissons pas avec ceux qui sont en rébellion contre Dieu en prétendant faire acte de charité. Le Seigneur demande à son peuple d’aujourd’hui d’être intransigeant en ce qui concerne la justice et de s’opposer, comme le fit Jean à son époque, à toute erreur funeste à l’âme.

Publié dans 

Enseignements de la Bible

Partager cet article

 

 

Que ferait le Christ s’il était à ma place ? 26 octobre, 2015

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 17:43

Que ferait le Christ s’il était à ma place ? dans religion ob_f8f83c_9

« C’est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes ». 2 Corinthiens 2 :3.
Oh! Combien nous avons besoin de Jésus-Christ à chaque instant ! … Que chacun se tienne à sa place, travaillant avec zèle, décision et puissance à l’avancement de la cause de Dieu, brandissant bien haut l’étendard où sont inscrits ces mots : “Les commandements de Dieu et la foi de Jésus.” …

Nous pouvons enseigner la Bible avec zèle, mais si nous ne faisons pas honneur à la vérité par des efforts proportionnés à sa grandeur, nous présenterons une image du Christ ne rendant pas honneur au Rédempteur qui a renoncé à lui-même et s’est sacrifié. Nous avons besoin du Christ à chaque instant. Nous devons regarder vers le ciel et étudier son caractère. Que ferait le Christ s’il était à ma place ?

Cette question doit indiquer la mesure de notre devoir. Il est possible de prêcher la Parole et d’agir d’une façon radicalement contraire à ses enseignements, manifestant au foyer et dans les affaires une apparence de piété, mais reniant ce qui en fait la force.
En ce qui concerne le Christ, de vagues suppositions ne sont pas suffisantes. Nous avons besoin du Christ en nous. Nous devons absorber sa Parole. Il est le pain de vie. La Parole révélée est notre photographie du Christ. L’âme ne peut être débarrassée du monde que si elle est remplie du Christ. De même que la vie du corps est entretenue par la nourriture temporelle, de même, la vie de l’âme est entretenue par la nourriture spirituelle absorbée.

Celui qui veut avoir la vie et la vigueur spirituelle doit manger la chair et boire le sang du Fils de Dieu. Le Christ déclare : “Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.” “Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.” Jean 6 :35, 54-57.

Puissions-nous, en tant qu’ouvriers dans tous les aspects du service de Dieu, manger des feuilles de l’arbre de vie, qui servent à la guérison des nations.

Publié dans Enseignements de la Bible

 

 

L’Adultère et – ou La Trahison 21 octobre, 2015

Classé dans : Priéres et Poésies — Sentinelle Chrétienne @ 18:53

La Trahison et - ou l’Adultère

La trahison, du gr. (traizö), c’est intelligence

avec l’ennemi. C’est un crime punissable

en toutes civilisations, à cause de sa nuisance,

car grave est de se mettre en personne nuisible.

C’est par l’incontinence, l’adultère inflammable

manquement à ce qui est le sacre devoir aimable.

 

L’adultère c’est l’autre face de la trahison terrible

du gr. (adylter) et du latin (adulter) est dit de qui a

ou qui a eu des rapports sexuels, c’est horrible,

avec quelqu’un d’autre que conjoint, devenu paria.

Adultère (gr. Adjlterasjö) a le sens d’une chose qui

a changé, d’un rapport altéré, (ad-alterum) oui.

 

Au jardin d’Eden il y a eu «adylterasjö» altération

des rapports entre Dieu et l’homme devenu adultère

«Ad-alterum », a autrui c’est tourné son attention

il a été séduit par « alterum » prometteur prospère.

Il a suivi l’autre, celui qui est menteur à perdition

De tout temps il a été l’ennemi de Dieu et son action.

 

Si l’Éternel Dieu a, comme l’homme, sentiments,

ne pensez-vous pas qu’Il se sera senti bien volé?

Quand il a vu, sa créature formée avec ciments,

non comme plantes et animaux, par seule Parole,

mais par son faire direct « barä » comme le fait

un potier avec l’argile en y mettant du sien parfait.

 

La trahison, la connivence, l’adultère et compagnie,

devenu de nos jours un sport important national,

se pratique nuit et jours sans relâche ni léthargie

c’est inscrit dans nos gènes, est chose internationale.

L’histoire nous relate de chevaliers en panache, rois

et serviteurs, qui ont changé situations à pro de soi.

 

La première, la grave trahison qui l’homme a fait,

se situe dans le Jardin ou rien ne lui manquait

Il-a trahi son Créateur, son Seigneur, par forfait,

il l’a trahi à bas prix, pour un fruit, qui marquait

la seule frontière entre fidélité et trahison à Dieu

pomme peut-être, je ne sais pas, fut certes envieux.

 

Envieux du Dieu qui est Père Éternel, il voulait être

son égal, pour ce faire il a casse son rapport filial en

devenant adultère, se prostituant avec Satan maître

prometteur mensonger, jamais ce qu’il dit maintien.

Nos parents, ils eurent un changement de situation

de libres qu’ils étaient, ils devirent esclave en finition.

 

Salvatore Comisi

 

1...910111213...121
 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux