SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 14 décembre 2017

Mon sapin de Noel 14 décembre, 2017

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 13:34

 

albero2

Le sapin scintillant est recouvert de givre…
C’est le soir de Noël.
Sur ses branches, je vois des jouets et des livres :
Tout paraît irréel.

 

Maman me tend les bras et Papa me soulève :
« Viens voir dans tes souliers ! » C’est si beau que je crois faire un merveilleux rêve,
J’ai peur de m’éveiller !

Mais non ! tout est bien vrai ! Je tends ma main qui n’ose
Vers l’arbre illuminé
Et je détache alors les petits paquets roses
D’argent tout ficelés.

« Oh ! le joli canif !… Oh ! ce train électrique !…
Un petit cinéma !…
Et ce
chien en peluche à la tendre mimique !…
Tout est vraiment pour moi ? »

Mes bras sont si chargés de jouets qu’ils en tremblent !
Et moi, je ris très fort…
Papa sourit. Dans tes yeux, Maman, il me semble
Voir une larme d’or…

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 14 décembre 2017

Viens te réchauffer mon frère

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 13:04

 

VientJesus     imagesCAFLQEZG

Viens réchauffer tes mains mon frère

On dit que nous avons un dieu

Que ce n’est pas un militaire…

Ni l’empereur, ni son neveu

Que ce n’est pas de ces notables

Ni de ces bourgeois triomphants

On dit qu’il est né à l’étable

On dit qu’es Dieu, n’est qu’un enfant.
Viens réchauffer tes mains trop maigres

On dit que tu as la peau noire

On dit que tu es un sale nègre

Qu’il vaut mieux changer de trottoir

On dit que ma petite « caille »

L’enfant est né à la minuit

Qu’il faisait si noir sur la paille

Sa peau était couleur de nuit.
Viens réchauffer tes deux mains

jaunes Tes poissons maigres de coolies

On dit que tu mendies l’aumôme

Le sang d’une poignée de riz

Qu’on a bombardé vos paroles

Brûlé la fleur, brûlé le champ

On a dit aussi qu’un roi Hérode

A voulu supprimer l’Enfant.


Viens réchauffer tes mains, mon frère

On dit qu’il nous est né Fils de Dieu

Qu’il est né en terre étrangère

Et moi… j’ai oublié le lieu

Toi qui habites le silence

Tes poings serrant un bout de pain

Je voudrais voir si sa naissance

Tu ne la tiens pas dans tes mains

 

Jean Debruynne

 

 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux