SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 décembre 2015

Le Seigneur Jésus Christ et la fameuse fête de noël 4 décembre, 2015

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 19:10

imagesCAWFXU34Tetramorpfe

« … et il espérera changer les temps et la loi … » Daniel 7 : 25 Tout ce que la Bible nous révèle est véridique et sûr parce que tous ceux-qui ont contribué dans son écrit sont des hommes qui ont été divinement inspirés. Le Seigneur Jésus Christ leur a envoyé son Esprit Saint pour les guider et les éclairer dans tout ce qu’ils avaient eu à écrire. Et cela n’a point changé au cours de toutes les générations.

Malheureusement, l’ange déchu avait pour objectif de créer toute une confusion sur tout ce qui se rapporte à l’Amour du Seigneur et à la Rédemption qu’Il fait aux hommes pécheurs. Dès le commencement, Satan voulait faire de Dieu aux yeux des hommes, quelqu’un de stricte et de jaloux sur tout ce qui concerne la vérité et la justice (Cf. Genèse 3 : 4, 5). 

Satan voulait pervertir la vérité et tenter d’annuler les Saintes Écritures de notre Seigneur Jésus Christ en créant partout dans le monde, au moyen d’hommes qu’il a lui-même inspiré, d’innombrable « livres de croyance » de toutes sortes, afin que les hommes en soient séduis ou finissent par croire que la Bible et tout ce qu’elle contient ne sont que des inventions humaines voire des contes.

Son objectif est de faire croire aux hommes que la Bible ne contient pas plus ni moins que des histoires comme dans ses livres et que les Paroles du Christ sont de la même valeur que les vains propos contenus dans ceux-ci, et ce afin de détourner les hommes de la vérité et de l’Amour que le Christ témoigne pour chaque être humain.

L’un des pièges de l’ange déchu, le père des menteurs, pour séduire les habitants de la terre, et qui a meme pas mal réussi jusqu’à aujourd’hui, est l’invention que le Christ soit né le 25 décembre.

Presque toute la terre fête cette journée, pensant que le Christ est né ce jour. Et le pire, c’est qu’il associe souvent ce soi-disant évènement au mythe du père noël. Dès que cette fameuse date arrive, tous semblent être emballés et sont même prêts à dépenser des fortunes pour pouvoir passer de bonne fête de noël. De nombreuses histoires sont même créées pour attirer les plus petits comme les plus grands, ayant pour enseignement principal que tous ceux qui se dressent contre la fête de noël sont les méchants.

Mais qu’en dit la Bible, le Livre Saint qui contient des paroles vraies et sûres, les paroles du Seigneur Jésus Christ, auxquelles les véritables chrétiens doivent s’en tenir ?

Les Évangiles des apôtres dans le nouveau testament parlent bien de la naissance du Christ et de toutes les circonstances y afférentes : la vierge se trouva enceinte, par la vertu du Saint Esprit (Matthieu 1:18) ; le Seigneur né dans une crèche (Luc 2 : 7) ; les anges de Dieu sont venus pour guider les bergers et les mages vers la crèche (Matthieu 2: 9, 10, Luc 2 : 8 – 13).

En parcourant toute la Bible, il n’est point mention ni de la naissance du Christ en un 25 décembre ni de la célébration d’un quelconque jour de noël. Si cela était, les apôtres n’auraient-ils pas célébré ce jour pour en donner l’exemple ? Le Seigneur Jésus Christ n’aurait-Il pas répété à plusieurs reprises que ce jour de naissance est un jour important, à célébrer durant toutes les générations ? De la même manière que le Seigneur a donné Ses instructions et Son exemple sur ce qui est du baptême (Matthieu 3 : 6, 11, 13 – 17, Matthieu 28 : 19 ; Marc 1 : 4, 5, 8, 9, Marc : 10 : 38, 39 ; Marc 16 : 16 ; Luc 3 : 16, 21, Luc 7 : 29, 30 ; Jean 1 : 25, 26, 31, 33 ; Jean 3 : 22, 23, 26 ; Jean 4 : 1, 2, Jean 10 : 40), du lavement des pieds (Jean 13:3 – 10), ou encore de la Sainte cène (Matthieu 26 : 26 – 28 ; Marc 14 : 22 – 24, Luc 22 ; 17 – 20), pourquoi le Seigneur n’a-t-Il rien dit sur ce qui est du jour de noël ou du moins de la célébration de Sa naissance ?

Les Saintes Écritures le montrent clairement, le Seigneur Jésus Christ n’est pas né un jour de 25 décembre. Le Seigneur Jésus Christ ne pose pas non plus comme essentiel de fêter le jour où Il était né, d’autant plus que savons tous que le Christ n’a ni début ni fin, Il a été avant même que les fondements de la terre ne fussent ! Comme le témoigne l’apôtre Jean : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1 : 1, 2, 3, 14).

Mes très chers frères et sœurs en notre Seigneur Jésus Christ, maintenant que nous savons la vérité, que ce fameux jour n’est autre qu’une invention du grand menteur pour attirer les chrétiens vers davantage de mondanité, n’en soyons plus piégés et consacrons-nous plutôt au Royaume des cieux et à tout ce que notre Seigneur Jésus Christ nous a réellement enseigné.

Publié dans Enseignements de la Bible

Partager cet article

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 décembre 2015

Le contraste entre Jean et Judas

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 18:39

imagesCAFLQEZG

Le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. 1 Jean 2 :17

Jean et ses compagnons, les disciples, fréquentaient une école dont le Christ était le Maître. [...] Jean retenait précieusement les leçons de ce maître et il cherchait sans cesse à mettre sa vie en harmonie avec celle du divin Modèle. Les leçons de Jésus exaltant la douceur, l’humilité, l’amour – vertus essentielles pour croître en grâce et pour être prêts à servir le Maître – étaient pour Jean d’une incomparable valeur. [...]

Quelle leçon riche d’instruction ne devons-nous pas tirer du contraste frappant qui oppose le caractère de Jean à celui de Judas ! Jean était la vivante illustration de la sanctification. Judas, au contraire, possédait une forme de piété dont le caractère était plus satanique que divin. Il se déclarait le disciple du Christ mais ses paroles et ses actes reniaient le Sauveur.

Judas avait eu de tout aussi précieuses occasions que Jean pour étudier et pour imiter le divin Modèle. Il avait assisté aux leçons du Christ et son caractère aurait aussi pu être transformé par la grâce divine. Mais tandis que Jean luttait résolument contre ses défauts et cherchait à ressembler au Christ, Judas faisait violence à sa conscience, cédait à la tentation et s’ancrait dans des habitudes perverties qui transformaient son caractère à l’image de celui de Satan.

Ces deux disciples représentent le monde chrétien. Tous les fidèles prétendent suivre le Christ ; mais tandis que les uns marchent dans l’humilité et dans la douceur en suivant les enseignements de Jésus, les autres montrent qu’ils ne mettent pas en pratique la Parole de Dieu et qu’ils se contentent de l’entendre.

Les premiers sont sanctifiés par la vérité, les derniers ne connaissent rien à la puissance transformatrice de la grâce divine. Ceux-là meurent tous les jours à eux-mêmes et triomphent du péché. Ceux-ci s’abandonnent à leurs convoitises et deviennent les serviteurs de Satan.

 

Publié dans; Enseignements de la Bible

 

 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux