SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Histoire de Jérusalem, destinée de Jérusalem… 31 octobre, 2011

Classé dans : Histoire d’Israël — Sentinelle Chrétienne @ 13:09

muro1.bmp     Par …,  :: #487 :: rss

Jérusalem est une ville qui a un passé, un présent et un avenir qui nous étonnent.
D’une part son nom, Jérusalem, signifie, «fondation de paix», c’est très paradoxal, lorsque nous voyons que depuis des millénaires la guerre fait rage dans et pour cette ville ?
Les dates sont souvent approximatives et arrondies, une histoire simplifiée, mais qui parle de l’essentiel.
Voyons selon la Bible son passé, son présent et son avenir….

1900 avant Jésus-Christ. La première mention de la ville est faite durant la vie d’Abraham, dans le livre de la Genèse 14.18, «…Melchisédech, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin ; il était sacrificateur du Dieu Très-Haut…» Salem, c’est le nom donné à Jérusalem dans le Psaume 76.3.

1500 avant Jésus-Christ.
La ville s’appelle Jébus, elle est mentionnée dans le livre de Josué 15.8 et 15.63, «…Et les fils de Juda ne purent pas déposséder les Jébusiens qui habitaient Jérusalem…»

1100 ans avant Jésus-Christ.
David occupera la ville pour en faire la capitale de son royaume. 2 Samuel 5.7-9, «… David s’empara de la forteresse de Sion ; c’est la cité de David…/… quiconque battra ces Jébusiens…/… David habita la forteresse, qu’il appela la cité de David…»

1050 (?) avant Jésus-Christ,
David achète l’aire d’Aravna le Jébusien pour y offrir un sacrifice lors d’une épidémie, 2 Samuel 24.17-25, «Gad arriva chez David et lui dit, monte, élève un autel à l’Éternel dans l’aire d’Aravna, le Jébusien…/……Ce jour là je l’achèterai en bonne et due forme…/… David bâtit là un autel à l’Éternel et offrit des sacrifices…» Sans aucun doute c’est sur ce lieu que fut construit le temple de Jérusalem, 1 Chronique 22.1, «…David dit : ici sera la maison de l’Éternel Dieu, et ici sera l’autel pour l’holocauste d’Israël…»

1000 ans avant Jésus Christ  Construction du temple, (aujourd’hui sur ce lieu se dresse une mosquée). Ce temple est couramment nommé « temple de Salomon » le nom de ce roi qui le fit construire.
-Christ,

586 avant Jésus-Christ, La ville est prise et détruite par Nébucadnetsar, roi de Babylone, lire 2 Rois chapitre 25.

3 Édits royaux importants pour Jérusalem :

538 avant Jésus-Christ, Cyrus (Roi des Mèdes et des Perses) propose aux juifs de retourner pour reconstruire le temple.
526 avant Jésus-Christ, Darius (Roi des Mèdes et des Perses) encourage la reprise de la construction.
445 avant Jésus-Christ, Artaxerxès (roi des Mèdes et des Perses) rédige un ordre en faveur de la reconstruction de la muraille, ce qui rend à Jérusalem son statut de ville.

332 avant Jésus-Christ, Alexandre le Grand (roi des Grecs) investit Jérusalem. Il met fin à l’hégémonie Perse.
Jérusalem passera sous la domination des diadoques (diadoque Titre donné aux généraux d’Alexandre le Grand qui se partagèrent son empire après sa mort en 323 avant Jésus-Christ) et de leurs successeurs.

167 avant Jésus-Christ, Antiochus Epiphane souille le Temple de Jérusalem.

165 avant Jésus-Christ, Judas macchabée purifie le Temple de Jérusalem.

53 avant Jésus-Christ, Pompée prend Jérusalem.

En résumé: 200 ans avant Jésus-Christ le Proche-Orient est sous domination romaine. La culture grecque envahit Jérusalem et les Juifs s’hellénisent rapidement. Par exemple, les jeux du cirque s’installent à Jérusalem, le Temple est consacré à Zeus et la circoncision est interdite.
Mais, une famille de Jérusalem se lève pour défendre le particularisme juif.
Donc en 165 avant Jésus-Christ, Les Maccabées libèrent Jérusalem et purifient le Temple.
Jérusalem redevint alors pour quatre-vingts ans la capitale d’un état juif florissant.

37 avant Jésus-Christ, Les légions romaines à la solde d’Hérode le Grand reprennent le royaume de Juda et bien sûr Jérusalem.

Nous dirons à l’an 1, Jésus est présenté au temple de Jérusalem selon la loi Juive.

33 ans après, Jésus y est crucifié et il y ressuscite. Dans cette même année Jérusalem voit le début de l’église et de la persécution contre les chrétiens.

70, Selon l’historien Flavius Josèphe, l’armée romaine viendra à bout de la rébellion qui a commencé 3 ans plus tôt, la ville est détruite, ainsi que le temple.

117, Sous l’empereur Trajan, un soulèvement est noyé dans le sang et l’empereur Hadrien qui lui succède décide de faire de Jérusalem une ville romaine. Mais la création de cette colonie provoque encore un sursaut de révolte….

132-134, Premièrement les Romains devront évacuer la ville et pendant 2 ans la souveraineté juive est restaurée. Mais la réaction impériale de Rome sera impitoyable, et procédera à l’expulsion des juifs pour y introduire des colons venus de tout l’empire.

La ville de Jérusalem est interdite aux Juifs,
L’empereur Adrien, change le nom de cette province de Judée, il la nomme Palestine.

323, Comme le Christianisme devient religion d’état, Jérusalem devient un lieu de pèlerinages,

Jusqu’en 632, Jérusalem est l’objet de nombreux conflits, des églises sont construites puis détruites. On interdit ou on autorise tour à tour aux Juifs l’accès à la ville.

638, Le Calife Umar se présenta devant Jérusalem et le patriarche Sophronius opte pour une reddition sans combat. Sur l’esplanade du Temple, qui prend le nom de Haram al-Charif et ou, selon la croyance musulmane, doit se dérouler le jugement dernier, Umar fera dresser une petite mosquée en bois.

641 La clause interdisant aux Juifs de vivre à Jérusalem est abolie. Des Juifs viennent s’installer dans le sud de la ville, selon certains c’est 70 familles qui viennent s’y installer.

685-705 Le Calife Abd al-Malik ayant des nouvelles conceptions, veut faire de Jérusalem un centre de pèlerinage comparable à La Mecque et entreprend la construction de la Coupole du Rocher.

Puis la situation entre Arabes musulmans, chrétiens et juifs se détériore. Charlemagne signera un accord mais cela ne durera que peu de temps. Le Calif Hakim commence une politique d’élimination des chrétiens et fait détruire le saint sépulcre.

1077, Les Turcs entrent dans la ville, y semant la désolation en y assassinant toute la population. Les pèlerinages cessèrent. Les académies rabbiniques disparaissent. Les chrétiens s’enfuient. Cette situation désastreuse déclenchera la réaction des croisades.

15 juillet 1099, C’est la prise de Jérusalem par les Croisés, avec un nouveau massacre de toute la population, (comme les Turcs quelques années auparavant) un bain de sang horrible. La courte présence de la France marquera la ville.

1240-1260 (environ) il y a une occupation Mongole.

1260-1500 C’est le règne des Mamelouks d’Egypte. Avec les Francs d’Acre, ils signeront un accord qui oblige de partager les sanctuaires. Les lieux saints sont ainsi placés sous la juridiction des trois grandes religions, juive, musulmane et chrétienne.

1516-1917, C’est l’occupation Ottomane, (Turc).

30 décembre 1516, Selim 1er qui fait son entrée à Jérusalem. Selim signe en outre avec François Ier un accord qui accorde à la France, à côté de certains avantages politiques, la protection des chrétiens. Mais cette situation d’équilibre s’achève avec sa mort.
Soliman le magnifique, son fils pourvoit la ville d’aqueducs, de portes et de murs, tels que nous pouvons encore voir aujourd’hui.

Il est très intéressant de voir dans la muraille de la vieille ville de Jérusalem, les murs avec une porte qui a été murée, c’est la porte Dorée, ou la porte de la Miséricorde. Elle ne devrait s’ouvrir que pour que le Messie puisse la franchir lors de son retour.
Curieusement un texte biblique en parle: Ézéchiel 44.1-2, «… la porte extérieure du sanctuaire, du côté de l’orient. Mais elle était fermée. Et l’Éternel me dit : cette porte sera fermée, elle ne s’ouvrira point…»

1917 Le général Allenby entre à pied dans Jérusalem. Dans un climat d’instabilité (attentats terroristes, violences). À partir de 1918, des quartiers juifs voient le jour à l’ouest et au sud de la vieille ville, et le nombre des réfugiés juifs d’Europe centrale augmente sensiblement. Cette implantation juive accrue provoque des réactions arabes, qui éclatent à Jérusalem dans les années 1920. Le haut-commissaire britannique dans une certaine mesure freine l’immigration juive.

Après la deuxième guerre mondiale l’ONU succéda à la société des nations et chercha une solution car les anglais ne pouvant faire régner l’ordre voulait remettre leur mandat.

L’ONU désigna en 1947 un comité de 11 états, dont aucun ne pouvait figurer parmi les grandes puissances, et cela dans un souci de neutralité, deux possibilités s’offrirent à eux il choisirent l’idée de la création d’un état Juif et Arabe indépendants, avec la ville de Jérusalem placée sous un contrôle international. Ce plan était rejeté par de nombreux pays arabes, sauf quelques uns, mais les arabes sur place l’accueillirent favorablement. La majorité des Juifs était d’accord également.

29 novembre 1947,
Après de nombreuses tractations le plan de partage de la Palestine en deux États, l’un arabe, et l’autre juif, Jérusalem ayant un statut particulier sous l’égide de l’ONU. La convergence entre les deux puissances (russes et américaines) en conflit fait sensation. Les pays arabes refusent le plan de partage : les Arabes de Palestine et les gouvernements de tous les États arabes, refusent d’accepter les recommandations de la résolution 181, et font savoir qu’ils s’opposeront par la force à l’application de ces recommandations.

14 mai 1948, David Ben Gourion proclame l’indépendance d’Israël, le lendemain les Anglais se retirent laissant la guerre derrière eux…

5-10 juin 1967, Ou la guerre des six jours, la vieille ville de Jérusalem tombe entre les mains de l’armée Israélienne, presque intacte. La ville est aussitôt réunifiée et administrée comme partie intégrante de son territoire par Israël.
Réalisant ainsi un verset du Psaume 122.3
, «… Jérusalem, toi qui es bâtie, comme une ville qui forme un ensemble bien uni…»

30 juillet 1980, Le Parlement israélien adopte, une loi proclamant «Jérusalem réunifiée capitale éternelle d’Israël».

Quelques pensées prophétiques sur Jérusalem:

En l’an Zéro (!) L’ange Gabriel vient parler à Marie pour lui annoncer la naissance du Messie et il lui dit, Luc 1.31-33 «…Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin…»
Jésus le Messie est annoncé… et voilà qu’il régnera sur le trône de David son ancêtre !

Si la première partie s’est réalisée, la deuxième partie ne s’est pas encore réalisée et reste encore à venir, tout donne à penser que si la première partie s’est réalisée littéralement, la deuxième se réalisera aussi littéralement, Jésus viendra donc régner à Jérusalem.

Jésus va donc revenir et régner à Jérusalem, il ne peut y régner que si les Juifs y demeurent… Jésus reviendra et régnera à Jérusalem et pour ce faire les Juifs doivent y être !
Nous pouvons alors comprendre pourquoi le diable fait la guerre (la fait faire à d’autres) contre les juifs à Jérusalem…

La citation suivante est bien d’actualité…. Jérusalem sera un enjeux important pour tous les peuples d’alentours, lire Zacharie 12.2-3 «… De Jérusalem une coupe d’étourdissement pour tous les peuples d’alentour… En ce jour là, je ferai de Jérusalem une pierre lourde à soulever pour tous les peuples…»

Toutes les nations de la terre en guerre contre Jérusalem, Zacharie 12.3 «…Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle…»
Au travers de l’ONU voilà une parole assez facile a réaliser aujourd’hui !

La ville sera encore détruite, Zacharie 14.2, «…Je regrouperai toutes les nations a Jérusalem pour le combat, la ville sera prise, les maisons mises à sac et les femmes violées, la moitié de la ville ira en déportation…» »

Jésus se posera sur le mont des Oliviers (à coté de Jérusalem).
Zacharie 14.4
«… Ses pieds se placeront en ce jour-là sur le mont des Oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem…»

Et le règne de Jésus viendra….

Pour compléter votre information sur la ville de Jérusalem son passé et son destin, vous pouvez encore aller lire sur:
Déclaration de Napoléon bonaparte
Dinosoria/Jérusalem
Vote des nations unis
Histoire sur L’internaute

La destinée de cette ville dépasse même notre monde actuel, nous la retrouvons dans l’éternité céleste.
Après le jugement dernier dans l’Apocalypse.

Une nouvelle Jérusalem viendra … lire Apocalypse 21.1-4, «…je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu…»

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Questions à Dieu et questions de Dieu….

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 12:22

casioncacaa2ntnfcapmh2lfcad2b26tca70rc5zcaeqfy2tcarh11wlca4mzcnqcaawc90vca8sj9lgca86qhxvcan6gsptcaqfga96ca6kh11ncankumd3ca1xeny2cam1pewgca0pey7d.jpg     Par …, :: #488 :: rss

Ne disons-nous pas s’il y avait un Dieu ?

Nous ne verrions pas tant de guerres, pas tant de famines, pas tant de meurtres, pas tant de douleurs, pas tant de maladies, etc. ?….

…Si nous osions une fois retourner les questions.

…. Si Dieu nous demandait des comptes ? Et si, LUI, Dieu, nous posait ces mêmes questions ?

- Pourquoi tant de guerres ? Il dirait pourquoi ne pouvez-vous donc jamais vous entendre ?
- Pourquoi
tant de famines ? Alors que dans certains pays il y a surproduction et un gaspillage permanent, n’avez-vous donc aucun amour pour votre prochain ?
- Pourquoi
tant de meurtres ? Là encore à cause de qui, de quoi ? De votre excès d’alcool… et autres vengeances… ne pouvez-vous donc pas vous respecter les uns les autres ?
- Pourquoi
tant de douleurs et de maladies ? Mais pourquoi violez vous bon nombre de lois de la nature et favorisant ainsi le mal…
- Pourquoi
dépensez-vous tant d’argent pour le matériel de guerre, et d’énergie pour la guerre au lieu de l’utiliser pour le bien-être et l’irrigation des zones qui se désertifient souvent par votre faute…
- Pourquoi
la famille ou le foyer qui doit être un havre de paix et d’amour de formation et de protection, où nous devons recevoir l’amour et apprenons à le donner, est si souvent un lieu de conflits, de coups, voir de mort… un lieu où se produit l’inceste et la déstructuration de l’être humain ?… Où beaucoup d’enfants sont marqués à vie…

Voilà quelques questions que Dieu pourrait également nous poser !!!

Oui c’est simple, voir très simpliste comme réflexion… Mais combien elle dérange…

Nous rejetons si souvent sur l’autre nos ennuis, alors que si nous commencions de regarder autrement, sans doute beaucoup de choses changeraient.

Nous accusons Dieu… En conséquence de quoi, nous pensons «qu’il ne fait pas» et «qu’il devrait faire»

Nier son existence nous semble alors logique… Mais je dis encore, retournons nous les questions et voyons si nous n’avons pas une immense responsabilité dans ce que nous osons lui reprocher ?…

C’est vrai la liste n’est pas exhaustive…
Mais il me semble que nous pourrions presque toujours nous retourner nos questions, n’est-ce pas ?


D’ailleurs Dieu nous propose une solution pour régler nos incohérences.
Mais, c’est là que le bât blesse, car en règle générale nous n’en voulons pas…

Là encore devant notre incohérence nous chargeons Dieu et le rejetons,
Alors il ne nous reste pas de solution….

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Que es que c’est un martyr ? 25 octobre, 2011

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 21:20

          ange7pz.jpg

Question de: Amaytois

Qu’était un “ martyr ” à l’époque biblique, mais quel sens a ce mot aujourd’hui ?

Réponse de: Michel

Le mot français “ martyr ” vient du grec martus, qui signifie “ témoin ”, c’est-à-dire quelqu’un qui voit ou entend une action ou un fait. Mais le mot grec signifie plus que cela. Le martus de la Bible est aussi “ actif ”, dit un dictionnaire de grec, “ appelé à dire ce qu’il a vu et entendu, à affirmer ce qu’il sait ”.

Tous les vrais chrétiens ont l’obligation de témoigner de ce qu’ils savent sur l’Éternel Dieu et de ses desseins (Luc 24:48 ; Actes 1:8). Donc Martyr, est un témoin actif du Christ

Les Écritures qualifient Étienne de “ témoin ” parce qu’il parlait de Jésus. — Actes 22:20, Nouveau Testament interlinéaire grec/français, M. Carrez.

Témoigner en tant que chrétien signifie souvent affronter l’opposition, les arrestations, les coups, voire la mort. C’est pourquoi, dès le IIe siècle de n. è., “ martyr ” a pris aussi le sens de personne qui souffre toutes ces choses pour avoir refusé d’abjurer sa foi.

C’est en ce sens qu’Étienne peut être appelé le premier martyr chrétien. Cependant, à l’origine, quelqu’un était un “ martyr ” parce qu’il témoignait, et non parce qu’il mourait.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Chi ci separerà dall’amore di Dio?

Classé dans : Religione — Sentinelle Chrétienne @ 12:07

 

               coeuraasw117.jpg

1 Corinzi 13 ci mostra tutti gli attributi dell’amore. È paziente, pieno di bontà, che non cerca il proprio … Amiamoci cosi’ com’é l’amor di Dio!
Nei Vangeli, si parla di una donna, Maria di Betania, che ha riversato sui piedi di Gesù’ un profumo di ottimo prezzo (forse la sua intera fortuna) e li asciugò con i suoi capelli. E la casa si riempì della fragranza di questo profumo.


E noi, che cosa diamo al nostro Signore? Il nostro cuore, la nostra adorazione, la nostra lode, tutto il nostro amore, cioé tutto quello che abbiamo, tutto il nostro essere? Gesù è il nostro primo amore?
Amare come Dio ci ama è quello di morire a noi stessi! Gesù è morto a se stesso, prese la condizione di servo. Ha lasciato la gloria di Dio per noi, divenendo come noi! Gesù ci mostra che chi lo ama è colui che osserva i suoi comandamenti.

L’amore di Dio, non ha limiti, perché ha dato il suo unico figlio per tutti noi. L’amore di Dio ci chiede di perdonare, perdonare è dare al disopra di tutto! La Bibbia ci chiede di rivestirci dell’amore che è il vincolo della perfezione. Siamo chiamati a cercare la perfezione.
Noi vogliamo di più nella vita, vogliamo aprire il nostro cuore affinche Dio ci possa riempire di questo amore che ci parla.

Efesini 3:17 dice che Cristo abita nei nostri cuori mediante la fede e che voi siate radicati e fondati nell’amore, per essere in grado di comprendere con tutti i santi quale sia l’ampiezza, lunghezza, profondità e altezza, e di conoscere l’amore di Cristo che sorpassa ogni conoscenza, in modo da essere ricolmi di tutta la pienezza di Dio..

Noi abbiamo questo desiderio, il desiderio di essere radicati nell’amore di nostro Signore Gesù Cristo. Amare è anche servire! Perche tutti gli uomini sono dei servitori, di Dio o del nemico.
E’ attraverso l’amore che noi serviamo, perché siamo figli di Dio! Chiunque ama è nato da Dio, il diavolo non conosce l’amore!

Mt 5:13-15: Voi siete il sale della terra. Ma se il sale diventa insipido, con che cosa la si salera? Non è più buono che per essere gettato via e calpestato dagli uomini. Voi siete la luce del mondo …. Se non abbiamo l’amore di Dio in noi, siamo diventati insipidi.

Si può anche servire Dio senza amarlo, per dovere o per convinsione religiosa. Gesù ha detto bene nella Sua Parola, non sono quelli che mi chiameranno ‘Signore, Signore’ che entreranno nel regno dei cieli! (Mt 7,21). Sì, c’é chi serve Dio senza amarlo e forse fare miracoli nel suo nome! possiamo anche dare la nostra vita in sacrificio senza amare.

Nostro Signore vuole il primo posto nella nostra vita, Egli si è dato a noi e per noi in sacrificio per la remissione dei nostri peccati sulla croce del Golgota. Come possiamo non amarlo ? Lui che ci ha amati per primo fino a dare la Sua vita per noi !

Conosci-tu qualcuno che dà la sua vita per te? Non io! Ecco perché Gesù è il mio primo ed il mio più grande amore.

Noi sappiamo che Gesù ritorna ! In quale stato d’animo ci troverà Gesù?
Lui ti chiede: mi ami tu? tu dirai « naturalmente ti amo Signore! » Gesù vuole renderci consapevoli della nostra debolezza e mancanza di amore per lui.

Gesù ci ha avvertito: delle guerre, che i fratelli si daranno gli uni agli altri, che l’iniquità aumenterà e che l’amore di molti si raffredderà! Noi vogliamo amare Gesù dell’amore che si ha per la fidanzata !
Jr 2:2: Mi ricordo del tu amore di ragazza della tua affezione di fidanzata, quando mi seguivi nel deserto, in una terra arida. Israele era consacrato all’Eterno. Ricordati del tuo primo amore! Ricordati come tu eri appassionata!

Cosa vuoi fare per Dio? Darti completamente a lui, lui ti vuole, ti ama! Cerchiamo di essere riempiti di l’ebbrezza di amore per lui, non di vino, perché è dissolutezza, ma pieni di Spirito Santo!

Lasciamoci portare dallo Spirito di Dio e sempre dedichi al nostro primo amore, un amore che non dove essere un ricordo, ma una realtà.

Ritroviamo, desideriamo fortemente, il nostro primo amore con tutto il nostro cuore!

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Vuoi sapere cosa succède dopo la morte ? 17 octobre, 2011

Classé dans : Religione — Sentinelle Chrétienne @ 14:22

 

                               porte11.gif 

La morte, e ciò che accade dopo la morte (da Sehesa)

La Bibbia dice chiaramente che il piano originale di Dio non era che l’uomo muoia. Egli creò la prima coppia umana, Adamo ed Eva, li collocò in un paradiso terrestre, o Eden, e gli ordinò di generare figli e di estendere la sua dimora paradisiaca alla discendenza in modo di vivere in paradis su tutta la terra.

L’uomo e la donna muoiono solo se hanno disobbedito a Dio ed alle sue istruzioni. Genesi 1:28, 2:15-17.

Senza riconoscenza per la bontà di Dio, Adamo ed Eva hanno disobbedito e infatti sono stati condannati alla pena annunciata. ‘Tu tornerai alla terra,’ disse Dio ad Adamo, « perché da essa sei stato tratto. Perché tu sei polvere e in polvere ritornerai « . (Genesi 3:19). Prima di questo Adamo non esisteva ed era polvere. E a causa della sua disobbedienza e del peccato, gli fu ordinato di ritornare alla polvere, cioé allo stato di non esistenza.

La morte é duncue l’assenza di vita. La Bibbia sottolinea il contrasto: « Il salario che paga il peccato è la morte, ma il dono dato da Dio, è la vita per sempre. (eterna)  » (Romani 6:23) Questo è il motivo per cui si viene troncato dalle relazioni con tutti i nostri cari. Dimostrando che la morte è uno stato di completa incoscienza, la Bibbia dice: « I viventi, infatti, si rendono conto che moriranno, ma in quanto ai morti, sono a conoscenza di nulla. » (Ecclesiaste 9:5).

Quando l’uomo muore, dice la Bibbia , « il suo spirito se ne esce, egli (il suo corpo) torna alla terra in quel giorno periscono in effetti i suoi pensieri.  » Salmo 146:3, 4.

 

 

Come può un uomo rivivere?

 

Dopo aver visitato il mondo del peccato e della morte, Dio ha rivelato il suo progetto di riportare in vita i morti per mezzo di una risurrezione. Così la Bibbia dice: « Abramo (…) ha scoperto che Dio poteva sollevare [suo figlio Isacco] dai morti. » (Ebrei 11:17-19).

La fiducia del patriarca non era infondata, perché la Bibbia dice che l’Onnipotente « . E ‘Dio, non dei morti ma dei viventi, perché per lui tutti sono vivi » – Luca 20:37, 38.

Sì, il Dio Onnipotente ha non solo potere ma anche il desiderio di resuscitare chi lui sceglie. Gesù Cristo stesso ha detto: « Non vi meravigliate di questo, perché l’ora viene in cui tutti coloro che sono nelle tombe udranno la sua voce e ne verranno fuori. » – Giovanni 5:28, 29, Atti 24:15.

Poco dopo aver pronunciato queste parole, Gesù si è trovato in presenza di una processione funebre, mentre si avvicinava alla città di Nain. Il giovane morto era l’unico figlio di una vedova. Vedendo il dolore immenso di questa donna, fu mosso a compassione, e, rivolgendosi al cadavere, ha detto: « Giovanotto, ti dico, alzati! » Allora il giovane si mise a sedere e Gesù lo ha dato a sua madre. – Luca 7:11-17.

Come nel caso della vedova, c’era anche una grande gioia quando è andato alla casa di Giairo, capo della sinagoga ebraica, la cui figlia di dodici anni era appena morta. Ma quando Gesù arrivò a Giairo, andò dalla bambina morta e disse: « Fanciulla, alzati! » E lei si alzò in piedi! – Luca 8:40-56.

Successivamente, Lazzaro, l’amico di Gesù, è morto. Quando Gesù arrivò a casa sua, profondamente addolorato, Lazzaro era morto da quattro giorni, Marta, la sorella di Lazzaro, ha espresso la sua speranza dicendo: « So che risorgerà nella risurrezione dell’ultimo giorno ». Ma Gesù andò al sepolcro, ordino’ di spostare via la pietra e chiamò:  » Lazzaro, vieni fuori! « E Lazzaro è venuto fuori! – Giovanni 11:11-44.


Tutte queste resurrezioni sono state un assaggio di quello che sarà in paradiso i morti usciranno dalle tombe come promesso in Giovanni 5: 28, 29 « 28 Non vi meravigliate di questo, perché l’ora è giunta, e giunto il momento dove tutti coloro che sono nelle tombe udranno la sua voce 29 e usciranno, quelli che hanno operato cose buone a una risurrezione di vita, quelli che avranno praticato cose vili a una risurrezione di giudizio. « 

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Qui nous séparera de l’amour de Dieu ?

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 12:11

    323ctnwms944317040.gif         323ctnwms944317040.gif         323ctnwms944317040.gif

1 Co 13 nous montre tous les attributs de l’amour. Il est patient, plein de bonté, il ne cherche point son intérêt… aimons nous comme cela c’est l’amour de Dieu !

Dans les évangiles, on parle d’une femme, Marie de Béthanie qui répandit sur les pieds de Jésus un parfum d’un très grand prix (peut-être toute sa fortune) en les essuyant de ses cheveux. Et la maison fut remplie de l’odeur de ce parfum.

Et nous qu’est que nous donnons à notre Seigneur ?? Notre cœur, notre adoration, notre louange, tout ce que nous avons, c’est-à-dire tout notre amour, notre être entier ?? Jésus est–il notre premier Amour ?

Aimer comme Dieu nous aime c’est mourir à nous même ! Jésus est mort à lui-même, il a pris la condition d’un serviteur. Il a quitté la gloire de Dieu pour nous en se faisant semblable a nous ! Jésus nous montre que celui qui l’aime, c’est celui qui garde ses commandements.

L’amour de Dieu, n’a pas de limite, car il a donne son fils unique pour chacun de nous. L’amour de Dieu nous demande de pardonner, pardonner c’est donner par-dessus ! La Bible nous demande de nous revêtir de l’amour qui est le lien de la perfection. Nous sommes appelés à rechercher cette perfection.

Nous voulons plus dans notre vie, ouvrir nos cœurs pour que Dieu nous remplisse de cet amour et qu’il nous parle.

Ep 3.17 dit : que le Christ habite dans nos cœurs par la foi et que vous soyez enracinés et fondés dans l’amour, pour être capable de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et de connaître l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute plénitude de Dieu.

Nous avons cette envie, ce désir d’être enraciné dans cet amour de notre Seigneur Jésus-Christ. Aimer c’est aussi servir !! Car tous le hommes sont des serviteurs, de Dieu où de l’ennemi.

C’est par amour que nous servons, car nous sommes enfants de Dieu ! Celui qui aime est né de Dieu, le diable ne connaît pas l’amour !
Mt 5.13-15 : C’est vous, qui êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade avec quoi le salera-t-on ? Il n’est plus bon qu’à être jeté dehors et foulé aux pieds des hommes.

C’est vous qui êtes la lumière du monde…. Si nous n’avons plus l’amour de Dieu en nous, nous sommes devenus fades. On peut aussi servir Dieu sans l’aimer, par devoir ou par conviction religieuse. Jésus dit bien dans sa Parole ce n’est pas ceux qui me diront “Seigneur, Seigneur” qui entreront dans le Royaume des cieux ! (Mt 7.21). Oui on peut servir sans aimer Dieu et même faire des miracles en son nom ! et même livrer notre vie en sacrifice, sans aimer.

Notre Seigneur veux la première place dans notre vie, il s’est donné a nous et pour nous en sacrifice pour le pardon de nos péchés sur la croix de golgotha. Comment ne pas l’aimer, lui qui nous a aimé le premier jusqu’à donner sa vie pour nous !

Est-ce que tu connais quelqu’un qui donne sa vie pour toi ? Moi pas! C’est pour cela que Jésus est mon premier et mon plus grand amour.

Nous savons que Jésus va revenir ! Dans quel état d’esprit Jésus va nous retrouver ?

Il te demande : m’aimes tu ? tu vas dire “bien sûr Seigneur que je t’aime !” Jésus veut nous rendre conscients de notre faiblesse et manque d’amour pour lui.

Jésus nous averti : des guerres, que les frères se livraient les uns aux autres, que l’iniquité augmentera et que l’amour du plus grand nombre se refroidira ! Nous voulons aimer Jésus et avoir cet amour de la fiancée !

Jr 2.2 : Je me souviens de ton amour de jeune fille, de ton affection de fiancée, quand tu me suivais au désert, dans une terre stérile. Israël était consacré à l’Éternel. Rappels-toi de ton premier amour ! Rappels-toi, comme tu étais passionné !
Tu veux faire quoi pour Dieu ? Donne-toi entièrement à lui, il te veut, il t’aime ! Soyons rempli de l’ivresse de l’amour pour lui, non pas de vin, car c’est la débauche, mais rempli du Saint-Esprit !

Laissons-nous travailler par l’Esprit de Dieu et toujours nous attacher à notre premier amour, un amour qui ne doit pas être un souvenir, mais une réalité. Retrouvons et désirons notre premier Amour de tout notre cœur !!

Source : Lueur

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

Veut-tu savoir ce que se passe à la mort?

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 11:52

 

                          liv12.gif

 

La mort, et ce qui se passe à la mort (par Sehesa)

La Bible établit clairement qu’à l’origine le dessein de Dieu n’était pas que l’homme meure. Il créa le premier couple humain, Adam et Ève, le plaça dans un paradis terrestre ou Éden, et lui ordonna d’engendrer des enfants et d’étendre sa demeure paradisiaque à toute la terre.

L’homme et la femme mourraient seulement s’ils désobéissaient aux instructions divines. Genèse 1:28; 2:15-17.

Sans reconnaissance pour la bonté de Dieu, Adam et Ève ont bel et bien désobéi et ont été condamnés à la peine annoncée. ‘Tu retourneras au sol’, dit Dieu à Adam, “car c’est de lui que tu as été pris. Car tu es poussière et tu retourneras à la poussière”. (Genèse 3:19.) Avant sa création Adam n’existait pas; il était poussière. Et en raison de sa désobéissance ou péché, il a été condamné à retourner à la poussière, à l’état de non-existence.

La mort est donc l’absence de vie. La Bible souligne le contraste: “Le salaire que paie le péché, c’est la mort, mais le don que donne Dieu, c’est la vie éternelle.” (Romains 6:23).Voila pour quelle raison on est coupé de toutes relations avec nos proches. Montrant que la mort est l’état d’inconscience complète, la Bible déclare: “Les vivants, en effet, se rendent compte qu’ils mourront; mais quant aux morts, ils ne se rendent compte de rien du tout.” (Ecclésiaste 9:5).

Quand l’homme meurt, dit la Bible, “son esprit sort, il retourne à son sol; en ce jour-là périssent ses pensées”. Psaume 146:3, 4. Comment l’homme peut-il revivre? Et comment on pourra les revoirs?

Après l’apparition dans le monde du péché et de la mort, Dieu révéla son dessein de ramener les morts à la vie par le moyen d’une résurrection. Ainsi la Bible dit: “Abraham (…) estima que Dieu pouvait le relever [son fils Isaac] d’entre les morts.” (Hébreux 11:17-19).

La confiance du patriarche n’était pas mal fondée, car la Bible dit du Tout Puissant: “Il est Dieu, non pas des morts, mais des vivants, car pour lui tous sont vivants.” — Luc 20:37, 38.

Oui, le Dieu Tout Puissant a non seulement le pouvoir, mais aussi le désir de ressusciter qui il choisit. Jésus Christ lui-même déclara: “Ne soyez pas surpris de ceci, car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux commémoratifs entendront sa voix et sortiront.” — Jean 5:28, 29; Actes 24:15.

Peu de temps après avoir prononcé ces paroles, Jésus se trouva en présence d’un cortège funèbre, alors qu’il approchait de la ville de Naïn. Le jeune homme mort était le fils unique d’une veuve. En voyant l’immense chagrin de cette femme, il fut ému de pitié, et, s’adressant au cadavre, il ordonna: “Jeune homme, je te le dis, lève-toi!” Alors le jeune homme se dressa sur son séant et Jésus le donna à sa mère. — Luc 7:11-17.

Comme dans le cas de cette veuve, il y eut également une grande joie quand il se rendit à la maison de Jaïrus, président de la synagogue juive, dont la fille de douze ans venait de décéder. Or, quand Jésus arriva chez Jaïrus, il alla auprès de l’enfant morte et dit: “Fillette, lève-toi!” Et elle se leva! — Luc 8:40-56.

Par la suite, Lazare, l’ami de Jésus, mourut. Lorsque Jésus arriva dans sa demeure, il était mort depuis quatre jours. Quoique profondément affligée, Marthe, la sœur de Lazare, exprima son espérance en disant: “Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection au dernier jour.” Mais Jésus se rendit au tombeau, ordonna qu’on enlevât la pierre et appela: “Lazare, viens dehors!” Et Lazare sortit! — Jean 11:11-44.

Toutes ces résurrections étaient qu’un avant goût de ce que se sera dans le paradis ou les morts sortiront des tombes comment nous le promet en Jean 5 : 28, 29 « 28 Ne vous étonnez pas de cela, parce que l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir entendront sa voix 29 et sortiront, ceux qui ont fait des choses bonnes, pour une résurrection de vie, ceux qui ont pratiqué des choses viles, pour une résurrection de jugement. »

 

 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux