SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 

La risposta alla mia preghiera 30 avril, 2011

Classé dans : Religione — Sentinelle Chrétienne @ 18:27

Domanda: « Come faccio a vedere le mie preghiere esaudite da Dio? »

Risposta: Molte persone considerano una « preghiera esaudita » quando Dio risponde favorevolmente a una richiesta. Se la preghiera non genera una risposta, è considerata rifiutata. Tuttavia, questo è un fraintendimento di che cosa è la preghiera.

Dio risponde a tutte le preghiere rivolte a lui, ma dobbiamo ricordare che le risposte a volte sono con un « no » o in « attesa ». Dio ha promesso che risponde sempre alle nostre preghiere.

1 Giovanni 5:14-15 ci dice: « Possiamo guardare con fiducia a Dio, perché Egli ci ascolta se domandiamo qualche cosa secondo la sua volontà. Quindi, sapendo che lui ascolta le nostre preghiere, abbiamo anche la certezza di ottenere ciò che abbiamo chiesto ».

Ciò significa che bisogna pregare secondo la volontà di Dio. Pregare secondo la volontà di Dio è di pregare per le cose che onorano e glorificano Dio e / o cose che la Bibbia è chiara come parte del piano di Dio per noi. Se noi non preghiamo per cose che onorare Dio o non corrispondono alla sua volontà per la nostra vita, Dio non li concede.

Come possiamo conoscere la volontà di Dio. Dio promette di darci la saggezza quando la chiediamo. Giacomo 1:5 proclama che: « Tuttavia, se qualcuno di voi manca di sapienza, la chieda a Dio, che gli darà, perché Dio dà a tutti con generosità « .

 

Meglio si comprende la Parola di Dio, meglio sapremo come pregare. E quando sappiamo bene come pregare, la nostra vita di preghiera diventa più efficiente.
E ‘importante che ogni preghiera si concluda con: non la mia ma la tua volontà sia fatto o mio Signore, Salvatore e Dio.

 

 

 

Credete alla morte e alla ressurrezione di Gesù Cristo? 29 avril, 2011

Classé dans : Religione — Sentinelle Chrétienne @ 12:45

Dal Vangelo di Gesù Cristo secondo Giovanni 20,1-9.Nel giorno dopo il sabato, Maria di Màgdala si recò al sepolcro di buon mattino, quand’era ancora buio, e vide che la pietra era stata ribaltata dal sepolcro.
Corse allora e andò da Simon Pietro e dall’altro discepolo, quello che Gesù amava, e disse loro: «Hanno portato via il Signore dal sepolcro e non sappiamo dove l’hanno posto!».
Uscì allora Simon Pietro insieme all’altro discepolo, e si recarono al sepolcro.

Correvano insieme tutti e due, ma l’altro discepolo corse più veloce di Pietro e giunse per primo al sepolcro.
Chinatosi, vide le bende per terra, ma non entrò.
Giunse intanto anche Simon Pietro che lo seguiva ed entrò nel sepolcro e vide le bende per terra, e il sudario, che gli era stato posto sul capo, non per terra con le bende, ma piegato in un luogo a parte.
Allora entrò anche l’altro discepolo, che era giunto per primo al sepolcro, e vide e credette.
Non avevano infatti ancora compreso la Scrittura, che egli cioè doveva risuscitare dai morti.

Non finirò mai di farvi capire che Dio non solo esiste, ma ci ha dimostrato tutto il Suo immenso amore per noi poveri peccatori. Egli ha sacrificato il suo amatissimo Figlio facendolo soffrire con atroci torture fino alla morte in croce Egli ha versato il Suo Sangue Innocente per noi, poi però dopo La Sua Morte è Risorto, Egli ha vinto la morte.

Aprite i vostri cuori a Dio non credete solo alle cose del mondo, ai successi in questa vita, ma pensate che anche i più potenti di questa terra non avranno nessuna ricompensa dopo la loro morte.
Quando lasceremo questa vita allora Dio ci giudicherà per il nostro comportamento e ad ogniuno di noi darà quello che si merita.

Aprite i vostri cuori a Gesù Cristo che ci ama tanto, Lui Ama anche i non credenti ed è sempre disposto a perdonare i nostri peccati, Lui ha Misericordia per tutti.
Io spero che in questi giorni di Passione di Gesù e di Ressurezione ci sia qualche conversione o riavvicinamento a Colui che è Eterno e che aspetta i nostri pentimenti fino all’ultimo giorno della nostra vita.

 

 

Un curé de campagne 28 avril, 2011

Classé dans : Divers — Sentinelle Chrétienne @ 10:37

 

Pendant la répétition du mariage, le futur marié prend le curé à part, et lui dit à l’oreille :

- Écoutez Monsieur le curé, voici un billet de 500 Euros. En échange, je voudrais que vous modifiiez un peu le schéma classique de la cérémonie… En particulier, je voudrais que lorsque vous vous adresserez à moi, vous laissiez tomber la partie où je dois promettre « d’aimer, honorer et respecter mon épouse, renoncer aux autres femmes et lui être fidèle à jamais ».

Le curé prend le billet sans mot dire, et le futur marié s’en va satisfait et confiant.

Le jour du mariage, le moment fatidique de la promesse approche. Le curé se tourne vers le marié et lui dit en le regardant droit dans les yeux :

- Promets-tu de te prosterner devant elle, d’obéir à chacun de ses ordres, de lui apporter le petit déjeuner au lit tous les matins, et de jurer devant Dieu et ta femme exceptionnelle que jamais au grand jamais, tu ne regarderas une autre femme !

Le jeune gars ravale sa salive, rougit, regarde autour de lui avec angoisse et répond d’une voix à peine perceptible :

- Oui je le veux.

A la fin de la cérémonie, le marié s’approche du curé et lui dit :

- On avait fait un marché !

Alors le curé lui met son billet de 500 Euros dans la poche et murmure à son oreille :

- Elle m’a fait une meilleure offre…

 

 

La tolérence chrétienne 27 avril, 2011

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 9:27

Question: « Les chrétiens devraient-ils être tolérants vis-à-vis des croyances religieuses d’autrui ? »

Réponse: A notre époque de « tolérance », le relativisme moral est érigé en valeur suprême. Toute philosophie, idée et système de foi sont de mérite équivalent et digne d’un même respect. Ceux qui ont une préférence pour un système de foi sur les autres ou – pire encore – prétendent avoir une connaissance et une vérité absolue sont considérés comme étroits d’esprit, obscurantistes ou même bigots.

Évidemment, les différentes religions ont des positions mutuellement exclusives, et les relativistes sont incapables de réconcilier des contradictions flagrantes. Par exemple, la Bible prétend que « Tout être humain est destiné à mourir une seule fois, puis à être jugé par Dieu. » (Hébreux 9:27), alors que certaines religions orientales enseignent la réincarnation.

Alors mourrons-nous une fois ou plusieurs fois ? Les deux enseignements ne peuvent être vrais. Les relativistes au fond redéfinissent la vérité afin de créer un monde paradoxal où des « vérités » multiples et contradictoires peuvent coexister.

Jésus dit : « Je suis le chemin, la vérité, la vie. Personne ne peut aller au Père autrement que par moi. » (Jean 14:6). Un chrétien a accepté la Vérité, non pas un concept, mais une Personne. Cette reconnaissance de la Vérité sépare les chrétiens des autres soi-disant « ouverts d’esprit » du jour.

Le chrétien a publiquement reconnu que Jésus est ressuscité des morts (Romains 10:9-10). S’il croit en vérité en la Résurrection, comment peut-il être « ouvert d’esprit » concernant l’affirmation d’incroyant que Jésus n’est pas ressuscité ? Pour un chrétien, renier un des enseignements fondamental de la Parole de Dieu serait renier Dieu lui-même.

Remarquer que nous citons bien les fondements de la foi dans nos exemples jusqu’ici. Certaines choses (telles que la résurrection corporelle du Christ) sont non négociables. D’autres choses sont ouvertes au débat, telles que l’auteur du livre des Hébreux, la nature de « écharde dans la chair » de Paul et le nombre d’anges qui peuvent se tenir debout sur la pointe d’une aiguille. Nous devrions éviter de nous embourber dans des disputes sur des sujets accessoires (2 Timothée 2:23; Tite 3:9).

Même quand il dispute/dialogue à propos d’une doctrine fondamentale, un chrétien devrait faire preuve de retenue et montrer du respect. C’est une chose que de ne pas être en accord avec une position, c’en est une autre que de dénigrer une personne. Nous devons tenir ferme à la Vérité tout en montrant de la compassion pour ceux qui mettent en doute la Vérité. Comme Jésus, nous devons être rempli à la fois de la grâce et de la vérité (Jean 1:14).
Pierre décrit le juste équilibre entre avoir la réponse et avoir l’humilité : « Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous. » (1 Pierre 3:15).

 

 

Qu’est-ce que la Seconde Venue du Christ ? 26 avril, 2011

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 9:14

La Seconde Venue de Jésus-Christ est l’espoir de chaque croyants que Dieu est en contrôle de toutes choses et qu’il est fidèle aux promesses et prophéties de sa Parole.

Lors de sa première venue, Jésus-Christ vint sur terre comme un bébé dans une mangeoire à Bethléem, comme ce fut prophétisé. Jésus accomplit beaucoup des prophéties sur le Messie par sa naissance, sa vie, son ministère, sa mort et sa résurrection.

Toutefois, il y a encore des prophéties sur le Messie que Jésus n’a pas encore accomplies. La Seconde Venue du Christ sera le retour du Christ pour accomplir ces dernières prophéties. Lors de sa première venue, Jésus était le serviteur souffrant.

Lors de sa Seconde Venue, il sera le Roi conquérant. Pour sa première venue, Jésus arriva dans les circonstances les plus humbles. Pour sa Seconde Venue, Jésus arrivera avec les armées du ciel à ses côtés.Les prophètes de l’Ancien Testament ne firent pas la distinction entre ces deux venues. On peut le voir dans des passages comme Esaïe 7:14 ; 9:6-7 ; et Zacharie 14:4.

Comme les prophéties semblaient parler de deux individus, beaucoup de d’érudits juifs pensèrent qu’il y aurait un Messie souffrant et un Messie conquérant.

Ils ne comprirent pas que le même Messie remplirait les deux rôles. Jésus remplit le rôle du Messie souffrant (Esaïe chapitre 53) par sa première venue.

Jésus remplira le rôle de libérateur d’Israël et de Roi lors de sa Seconde Venue. Zacharie 12:10 et Apocalypse 1:7, qui décrivent la Seconde Venue, considèrent Jésus transpercé. Israël et le monde entier seront en deuil de ne pas avoir accepté le Messie la première fois qu’il vint.

Après que Jésus fut monté au ciel, les anges déclarèrent aux apôtres : “Gens de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui vous a été enlevé pour le ciel viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel.” (Actes 1:11).

Zacharie 14:4 identifie le lieu de la Seconde Venue comme étant le Mont des Oliviers. Matthieu 24:30 déclare : “Alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme ; alors toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine ; et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuées du ciel dans la plénitude de la puissance et de la gloire.”. Tite 2:13 décrit le Seconde Venue comme une “manifestation glorieuse”.

La Seconde Venue est décrite avec le plus de détail dans Apocalypse 19:11-16 : “Puis je vis le ciel ouvert, et un cheval blanc apparut. Celui qui le monte s’appelle Fidèle et Véritable ; il juge et combat avec justice. Ses yeux flamboyaient comme du feu et il avait de nombreuses couronnes sur la tête. Il portait un nom inscrit qu’il est le seul à connaître. Il était vêtu d’un manteau couvert de sang. Il s’appelle “La parole de Dieu”.

Les armées du ciel le suivaient, montées sur des chevaux blancs et vêtues d’un fin tissu de lin, blanc et pur. De sa bouche sortait une épée aiguë destinée à frapper les nations. Il les dirigera avec une autorité de fer, et il écrasera le raisin dans le pressoir de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. Sur son manteau et sur sa jambe le nom suivant était inscrit : “ROI DES ROIS ET SEIGNEUR DES SEIGNEURS”.

 

 

Qu’est-ce que le Millénium ? 25 avril, 2011

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 9:11

« Qu’est-ce que le Millénium ? faut-il le comprendre de manière littérale ? »

Le Millénium est le titre donné au règne de 1000 ans de Jésus-Christ sur terre. D’aucuns interprètent les 1000 ans de manière allégorique. Ils comprennent les 1000 ans comme une manière figurative de parler d’une “longue période de temps”. Ainsi, ils ne s’attendent pas à un règne au sens littéral et physique de Christ sur terre.

Toutefois, par six fois dans Apocalypse 20:2-7 le royaume du Millénium est spécifiquement décrit comme durant 1000 ans. Si Dieu avait voulu communiquer une “longue période de temps”, il aurait pu très facilement le faire sans explicitement donner et répéter une cadre temporel précis.

La Bible nous dit que quand Christ reviendra sur terre il s’établira comme Roi dans Jérusalem, s’asseyant sur le Trône de David (Luc 1:32-33). Les alliances inconditionnelles demandent un retour littéral et physique de Christ pour établir son Royaume. L’alliance abrahamique promit à Israël une terre, une postérité et un souverain et une bénédiction spirituelle (Genèse 12:1-3).

L’alliance palestinienne promit à Israël une restauration de la terre et une nouvelle occupation du pays (Deutéronome 30:1-10). L’alliance davidique promit à Israël le pardon, le moyen par lequel la nation puisse être bénie (Jérémie 31:31-34).

Par la seconde venue, ces alliances seront accomplies : Israël sera rassemblé parmi les nations (Matthieu 24:31), se convertira (Zacharie 12:10-14) et sera restaurée dans sa terre sous la souveraineté du Messie, Jésus-Christ.

La Bible décrit les conditions de vie durant le Millénium comme un environnement physique et spirituel parfait. Ce sera un temps de paix (Michée 4:2-4 ; Esaïe 32:17-18), de joie (Esaïe 61:7,10), de confort (Esaïe 40:1-2) sans pauvreté (Amos 9:13-15) ni maladie (Joël 2:28-29).

La Bible nous dit aussi que seuls les croyants entreront dans le royaume du Millénium. A cause de cela, ce sera un temps de pleine justice (Matthieu 25:37 ; Psaumes 24:3-4), d’obéissance (Jérémie 31:33), de sainteté (Esaïe 35:8), de vérité (Esaïe 65:16) et de fruits dans l’Esprit Saint (Joël 2:28-29). Christ régnera en roi (Esaïe 9:3-7 ; 11:1-10), avec David pou régent (Jérémie 33:15,17,21 ; Amos 9:11). Des nobles et gouverneurs règneront aussi (Esaïe 32:1 ; Matthieu 19:28). Jérusalem sera le centre “politique” du monde (Zacharie 8:3).Apocalypse 20:2-7 donne simplement la période de temps précise du royaume du Millénium. Même sans ces versets-ci, il y a d’innombrables autres qui pointent vers le règne au sens littéral du Messie sur terre. L’accomplissement des nombreuses alliances et promesses de Dieu repose sur un royaume future, au sens littéral et physique. Il n’y a pas de motifs solides pour nier la compréhension littérale du royaume du Millénium et sa durée de 1000 ans.

 

 

la prière de repentance 24 avril, 2011

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 9:15

Question: « Qu’est-ce que la prière de repentance ? »Réponse: La prière de repentance est une prière qu’une personne fait à Dieu lorsqu’elle réalise qu’elle est pécheresse et a besoin d’un sauveur. La prière de repentance n’accomplit rien en soi-même. Une prière de repentance n’est utile que si elle représente sincèrement ce que la personne sait, comprend et croit au sujet de ses péchés et de son besoin d’être sauvée.

Le premier aspect d’une prière de repentance, c’est de comprendre que nous sommes tous pécheurs. Romains 3:10 déclare, « selon qu’il est écrit: Il n’y a point de juste, Pas même un seul. » La Bible est claire sur le fait que nous avons tous péché. Nous sommes tous des pécheurs qui avons besoin de la miséricorde et du pardon de Dieu (Tite 3:5-7).

À cause de nos péchés, nous méritons tous une punition éternelle (Matthieu 25:46). La prière de repentance est une supplication en vue d’obtenir la grâce au lieu du jugement de Dieu. C’est une requête pour que Dieu nous accorde sa miséricorde plutôt que la colère que nous méritons.

Le deuxième aspect de la prière de repentance, c’est de reconnaître ce que Dieu a fait pour remédier à notre situation de pécheurs perdus. Dieu s’est incarné et est devenu homme en la personne de Jésus-Christ (Jean 1:1,14). Jésus nous a enseigné la vérité au sujet de Dieu et a vécu une vie parfaite et sans péché (Jean 8:46; 2 Corinthiens 5:21).

Jésus est ensuite mort sur la croix à notre place, prenant ainsi la punition que nous méritions (Romains 5:8). Jésus est ressuscité des morts pour prouver Sa victoire sur le péché, la mort et l’enfer (Colossiens 2:15; 1 Corinthiens chapitre 15). À cause de tout cela, nous pouvons être pardonnés de nos péchés et avoir la promesse d’une demeure éternelle au paradis – si nous décidons de placer notre foi en Jésus-Christ.

Il suffit de croire qu’Il est mort à notre place et qu’Il est ressuscité (Romains 10:9-10). Nous ne pouvons être sauvés que par la grâce, seulement par le moyen de la foi; en Jésus-Christ uniquement. Éphésiens 2:8 déclare « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. »La prière de repentance est simplement une manière de déclarer à Dieu que nous nous en remettons à Jésus-Christ comme notre Sauveur. Il n’y a pas de mots « magiques » qui amènent au salut. Croire en la mort et la résurrection de Jésus est la seule chose qui puisse nous sauver. Si nous comprenons que nous sommes pécheur et avons besoin d’être sauvé par Jésus-Christ, voici une prière de repentance que l’on peut faire à Dieu:

« Dieu, je sais que je suis pécheur. Je sais que je mérite les conséquences de mes péchés. Cependant, je crois que Jésus-Christ est mon Sauveur. Je crois qu’Il est mort et ressuscité pour moi, pour le pardon de mes péchés. Je crois en Jésus et en Jésus seul, comme étant mon Seigneur et Sauveur personnel. Merci Seigneur de m’avoir sauvé et pardonné ! Amen ! »

Avez-vous pris la décision d’accepter Christ après ce que vous venez de lire ici ? Si oui, rendons grâce à Dieu, Amen !

 

 

Pourquoi prier ? 23 avril, 2011

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 9:13

Question: « Pourquoi prier ? Quel en est le sens si Dieu connait le futur et contrôle tout ? Si l’on ne peut change l’avis de Dieu, pourquoi prier ? » Réponse: Pourquoi prier ? Pourquoi prier quand Dieu est déjà en contrôle parfait de tout ? Pourquoi prier quand Dieu sait déjà ce que l’on va lui demander avant même que nous le lui demandions ?(1) Prier est une forme de service de Dieu (Luc 2:36-38). Nous prions parce que Dieu nous ordonne de prier (Philippines 4:6-7).

(2) Christ et l’Église primitive nous donne l’exemple de comment prier (Marc 1:35 ; Actes 1:14 ; 2:42 ; 3:1 ; 4:23-31 ; 6:4 ; 13:1-3). Si Jésus trouvait utile de prier, nous devrions aussi.

(3) Dieu veut que la prière nous permette d’obtenir sa solution dans nombre de situations :

a) Préparation de décisions importante (Luc 6:12-13)b) Venir à bout des barrières démoniques dans nos vies (Matthieu 17:14-21)

c) Rassemblement d’ouvriers pour la moisson spirituelle (Luc 10:2)

d) Trouver la force pour résister à la tentation (Matthieu 26:41)

e) Moyen pour fortifier d’autres spirituellement (Éphésiens 6:18-19)

(4) Nous avons la promesse de Dieu que nos prières ne sont pas vaines, même si nous ne recevoir pas exactement ce que nous avons demandé (Matthieu 6:6 ; Romains 8:26-27).

(5) Dieu a aussi promis que si nous demandons des choses qui sont en accord avec sa volonté, il nous les accorderait (1 Jean 5:14-15).Parfois Dieu retarde sa réponse selon sa sagesse et pour notre avantage. Dans ces situations, nous devons être diligent et persévérant dans la prière (Matthieu 7:7 ; Luc 18:1-8). La prière ne devrait pas être considérée comme un moyen d’obtenir notre volonté sur terre.

Mais bien plutôt comme un moyen de concrétiser la volonté de Dieu sur terre. La sagesse de Dieu dépasse largement la nôtre.Dans des situations où nous ne savons pas spécifiquement qu’elle est la volonté de Dieu, la prière est un moyen de discerner la volonté de Dieu. Si Pierre n’avait pas demandé à Jésus de l’appeler à sortir de la barque et à marcher sur l’eau, il aurait manqué cette opportunité (Matthieu 14:28-29).

Si la femme syrienne avec une fille influencée par un démon n’avait pas prié Jésus, sa fille n’aurait pas été restaurée (Marc 7:26-30). Si l’homme aveugle près de Jéricho n’avait pas appelé le Christ, il serait encore aveugle (Luc 18:35-43). Dieu a dit que souvent nous nous privons parce que nous ne demandons pas (Jacques 4:2).

En d’autres termes, prier c’est comme partager l’évangile avec des gens : nous ne savons pas qui va répondre au message de l’Évangile tant que nous ne l’avons pas partagé. C’est pareil avec la prière : nous ne verrons jamais de réponse à nos prières si nous ne prions pas.Un manque de prière dénote un manque de foi et de confiance en la Parole de Dieu. Nous prions pour faire la démonstration de notre foi en Dieu : il accomplira ce qu’il a promis dans sa Parole et bénira nos vies plus que nous ne pourrions demander ou espérer (Éphésiens 3:20).

La prière est notre moyen principal de LE voir à l’œuvre dans notre vie, parce que c’est notre moyen de nous “brancher” sur la puissance de Dieu, le moyen de vaincre notre ennemi (Satan et ses armées) que nous ne pouvons vaincre nous-mêmes.

Puisse Dieu nous trouver souvent devant son Trône, car nous avons un Grand Prêtre au Ciel qui peut s’identifier à toutes nos circonstances (Hébreux 4:15-16). Nous avons sa promesse que la prière fervente de l’homme juste accomplit beaucoup (Jacques 5:16-18). Puisse Dieu glorifier son nom dans nos vies alors que nous croyons assez en lui pour venir à lui souvent dans la prière.

 

 

La prière de groupe est-elle importante ? 22 avril, 2011

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 9:12

Question: « La prière de groupe est-elle importante ? La prière de groupe est-elle plus puissante qu’un individu qui prie seul ? »Réponse: La prière en groupe est une partie importante de la vie de l’Église, au même titre que l’adoration, la saine doctrine, la communion et la fraternité. L’Église primitive se réunissait régulièrement pour apprendre la doctrine des Apôtres, rompre le pain et prier ensemble (Actes 2:42), et commençant dès la résurrection de Jésus (Actes 1:14) jusqu’à ce jour.

Quand nous prions avec d’autres croyants, les efforts peuvent être très positifs. La prière en groupe nous édifie et crée l’unité entre nous par le partage de notre foi commune. Le même Saint-Esprit qui habite chaque croyant réjouit notre cœur quand nous entendons des louanges faites à notre Seigneur et Sauveur, nous tissant ensemble dans un lien unique de fraternité unique dans notre vie.

Pour ceux qui sont seuls et écrasés par les fardeaux de la vie, entendre d’entre élevés devant le trône de la grâce peut être un encouragement énorme. L’amour et le souci des autres se construisent en nous alors que nous intercédons pour eux.

La prière de groupe enseigne aux jeunes croyants comment prier, les faisant entrer dans l’intimité de la communion du Corps du Christ. Parallèlement, la prière de groupe est le reflex du cœur des individus qui y participent. Nous devons venir à Dieu avec humilité (Jacques 4:10), en vérité (Psaumes 145:18), avec obéissance (1 Jean 3:21-22), actions de grâce (Philippiens 4:6) et confiance (Hébreux 4:16).

Malheureusement, la prière de groupe peut aussi devenir la scène pour ceux dont les paroles ne sont pas adressées à Dieu mais à l’auditoire. Jésus met en garde contre ce genre de comportement dans Matthieu 6:5-8 où il nous exhorte à ne pas nous être tapageur, verbeux ou hypocrite dans nos prières, mais de prier dans le secret de nos chambres afin d’éviter la tentation.

Il n’y a rien dans les Écritures qui suggèrent que la prière de groupe est “plus puissante” que la prière individuelle quant à mouvoir la main de Dieu. Bien trop de chrétiens pensent que la prière est un moyen “d’obtenir des choses de Dieu”, et la prière de groupe devient principalement une occasion de réciter sa liste de desiderata à Dieu.

La prière biblique, elle, est multi facette, comprenant le désir tout entier d’entrer dans une communion intime et consciente avec notre Dieu saint, parfait et juste.

Qu’un tel Dieu veuille bien tendre l’oreille à ses créatures cause un débordement de louange et d’adoration (Psaumes 27:4 ; 63:1-8), produit une repentance et une confession sincère (Psaumes 51 ; Luc 18:9-14), engendre une effusion de gratitude et d’actions de grâce (Philippiens 4:6 ; Colossiens 1:12) et forge d’authentique supplication et intercession pour d’autres (2 Thessaloniciens 1:11 ; 2:16).

On ne trouve pas des exemples supplications pour soi-même dans les prières de Paul ou de Jésus, excepté quand elles expriment la soumission à la volonté de Dieu (Matthieu 26:39; 2 Corinthiens 12:7-9). A ce moment, la prière est une coopération avec Dieu pour que s’accomplisse sa volonté, et non une tentative de le faire plier à notre volonté.

 

Alors que nous abandonnons notre propre volonté par soumission à celui qui connaît toutes nos circonstances bien mieux que nous ne pourrions jamais et qui sait “ce dont nous avons besoin avant même que nous le demandions” (Matthieu 6:8), nos prières atteignent leur plus haut niveau.

Les prières offertes dans la soumission à la volonté de Dieu trouveront toujours une réponse positive, quelles soient offertes par une ou un millier de personnes. Là est la vraie puissance dans la prière.L’idée que les prières de groupe sont plus efficace pour mouvoir la main de Dieu vient largement d’une mésinterprétation de Matthieu 18:19-20 : “Je vous déclare aussi que si deux d’entre vous, sur la terre, s’accordent pour demander quoi que ce soit dans la prière, mon Père qui est dans les cieux le leur donnera. Car là où deux ou trois s’assemblent en mon nom, je suis au milieu d’eux.”.

Ces versets viennent d’un passage plus vaste qui donne la procédure pour résoudre un cas de discipline dans l’Église. Les interpréter comme donnant un chèque en blanc pour n’importe quelle requête commune, fut-elle mauvaise ou imbécile, ne colle pas au contexte de la discipline dans l’Église et nie le reste des Écritures, à savoir la souveraineté de Dieu et les nombreux commandements à se soumettre à sa volonté et non l’inverse.

De surcroît, c’est un non-sens d’imaginer que “quand deux ou trois sont réunis” pour prier, une espèce de surplus de puissance est libérée automatiquement. Bien évidemment Jésus est présent quand deux ou trois prient, mais il est tout aussi présent quand un croyant prie seul, même si cette personne est à des milliers de kilomètres. La mésinterprétation de ces versets nous montre à quel point il est important de lire et comprendre un passage dans son contexte et à la lumière de toutes les Écritures.

 

 

Qu’est-ce que le Notre Père 21 avril, 2011

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 9:10

Question: « Qu’est-ce que le Notre Père et devrions-nous le prier ? »

Réponse: Le Notre Père est la prière que Jésus enseigna à ces disciples en Matthieu 6:9-13 et Luc 11:2-4. On lit dans Matthieu 6:9-13 : “Voici comment vous devez prier : “Notre Père qui es dans les cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton Règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui le pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons nous aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal.”.

Nombres de personnes méprennent le Notre Père pour une prière qui doit être récitée mot par mot. Certains traitent le Notre Père comme une espèce de formule magique, comme si les mots avaient un pouvoir ou une influence spécifique sur Dieu.

La Bible nous enseigne le contraire. Dieu s’intéresse bien d’avantage à nos cœurs qu’a nos paroles quand nous prions. Matthieu 6:6 nous enseigne que : “Mais toi, lorsque tu veux prier, entre dans ta chambre, ferme la porte et prie ton Père qui est là, dans cet endroit secret ; et ton Père, qui voit ce que tu fais en secret, te récompensera.”.

Matthieu 6:7 poursuit en disant : “Quand vous priez, ne répétez pas sans fin les mêmes choses comme les païens : ils s’imaginent que Dieu les exaucera s’ils parlent beaucoup.”. Dans la prière nous avons à déverser nos cœurs devant Dieu (Philippiens 4:6-7) et non à réciter à Dieu des paroles mémorisées.

Le Notre Père devrait donc être pris pour un exemple, un modèle de comment prier. Le Notre Père nous enseigne à prier. Il nous donne les “ingrédients” pour notre prière.

Voici le découpage.Notre père qui est aux cieux” nous enseigne à qui adresser notre prière : le Père.

Que ton nom soit sanctifié nous dit d’adorer Dieu et de le louer pour ce qu’il est.

La phraseque ton Règne vienne, ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel” est un rappel que nous devons prier pour le plan de Dieu dans nos vie et le monde et non pour nos plans.

Nous devons prier que la volonté de Dieu s’accomplisse et non nos désirs. Nous sommes encouragé à demander à Dieu les choses dont nous avons besoins dans le “Donne-nous notre pain de ce jour”.

Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous offensés” nous rappelle que nous devons confesser nos péchés à Dieu et nous en détourner – et ensuite pardonner aux autres comme Dieu nous pardonne.

La conclusion du Notre Père,Ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal” est un appel à l’aide pour obtenir la victoire sur le péché et une demande de protection des attaques du diable.De nouveau, le Notre Père n’est pas une prière que nous devons mémoriser et réciter à Dieu.

Il s’agit simplement d’un exemple de comment prier. Est-ce mauvais de mémoriser le Notre Père ? Bien évidemment que non ! Est-ce faux de réciter le Notre Père ? Pas si vous le faites de tout votre cœur et que vous pensez tous les mots que vous dites.

 

Souvenez-vous, dans la prière, Dieu est bien plus intéressé par la communion avec nous et le débordement de nos cœurs que les mots spécifiques que nous utilisons. Philippiens 4:6-7 déclare : “Ne vous inquiétez de rien, mais en toute circonstance demandez à Dieu dans la prière ce dont vous avez besoin, et faites-le avec un cœur reconnaissant.

Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut imaginer, gardera vos cœurs et vos pensées en communion avec Jésus-Christ.”

 

123
 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux