SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Le deuxième siècle de l’ère chrétienne (première partie) 31 octobre, 2010

Classé dans : Histoire de l'Eglise — Sentinelle Chrétienne @ 13:54

                                   ca19x3u4caz8kdd2caozdck6camtruyocapwbh5wcafty7hocaiervh1cajdjx22ca7b8fndcajczz50ca6lypsoca5yuha8ca4esdxscazzaddtcajmegzxcalt0ppncadf5fb6caur1rju.jpg 

Aux début du siècle vers l’an107 les Nabatéens sont appelé Arabes, (c à d, ceux qui savaient s’orienter ), ils conduisait lel caravanes à travers le désert.
L’ARABIE en tant que pays est né en 108 (le pays des «vagabonds des sables» ou  »Ara – Bar »)

En 111 l’empereur Trajan a publié son célèbre rescrit (= décision non susceptible d’appel) transmis au Sénat. Dans cet écrit l’empereur donne ordre de: « libérer tous les chrétiens faussement accusé sans preuve, et en particulier ne pas chercher à les blâmer uniquement parce qu’ils appartenaient à une religion différente, mais les punir (comme dans les cas de corruption), s’ils sont dénoncés dans un tribunal, seulement si on connaît le nom de l’accusateur et s’il as des preuves sures.
En 115, à Rome, a été consacré évêque dans la communauté chrétienne Helvidius Sixte I, Roman qui restera en fonction jusqu’à l’an 125.

La papalizzation de L’Église .

En Syrie et en Asie Mineure est né en ce temps l’épiscopat monarchiste. L’évêque est considéré comme représentant du Christ et il est devenu chef de la communauté à vie.
C’est la première étape vers la papalizzation de l’Église, qui précisément en cette période, s’affermit à Rome la fonction d’un évêché «monarchique».
Mais il est à partir du 3e siècle, qui a été revendiqué par les évêques de Rome le droit d’être appelé uniques successeur de Pierre vue que a été cette communauté chrétienne, dans cette ville, la première à être directement fondée par un Apôtre de Jésus-Christ.
Donc, (pour plus de commodité), à partir de maintenant nous allons appeler Papes les évêques de Rome.
En 125 a été élu pape (8 me évêque de Rome) Telesforo d’origine grecque, de Turi, il y restera jusqu’à l’an 136. Pendant ce temps, dans les îles de l’Égée, Adrian reçoit d’un apologiste, un père grec du nom de Quadrato, le premier document dans lequel il est fait mention de la persécution des chrétiens (qui semble être la plus ancienne défense du christianisme qui nous est resté). Tous les autres sont des indices indirects plus ou moins plausibles.

Année 134. A Jérusalem, que Adrian avait laissé l’année précèdent, en 133, et confié la souveraineté du territoire à Julius Severus il y avais de graves troubles que Severus n’as pas réussi à lutter efficacement. Les attaques de la guérilla qui conduisait les Juifs contre les Romains causaient d’énormes pertes.
Adrian donc a dû se préparer pendant l’automne et l’hiver pour intervenir personnellement avec un projet décisif et prendre ainsi des mesures contre la fureur des fanatiques juifs.
Et voici Adrian éviscérer la haine … .. Sa haine de la pire façon, celle de les tuer tous. C’est avec ces sentiments que Adrian part pour cette terre des Hébreux si tourmentée et martyrisée .
« La Judée sera effacée de la carte et à mon ordre sera appelé  »Palestine ». Et malheureusement, il as tenu parole … Ce fut un génocide … et n’aurait jamais pensé que, après 2000 ans, le problème n’a pas encore été résolu, tenant les grands de la terre engagés pour trouver une solution.

Le mur de pleurs, une institution punitive de l’empereur.
Adrian, avec une magnanimité sadique, a donné une punition cruelle et inusitée pour les Juifs qui en acceptant le pire (ou parce qu’ils capturés) pourvu de pouvoir sauver la vie, ils sont restés en place comme esclaves.
Adrian leur a accordé le droit de faire le deuil de leurs proches devant le mur en ruines du temple détruit, un jour par an, seulement une fois par an, le neuvième mois d’Ab.

La Jérusalem chrétienne, est née sur les ruines de Jérusalem détruite par Hadrien en l’an 135 et elle fus la première cellule de la Jérusalem Chrétienne que plus tard Constantin a favorisée par l’émanation de divers édits en construisant – (par la volonté de sa mère Hélène) le Saint-Sépulcre.

La fin sanglante d’Hadrien

Le premier Janvier de l’an 138, le fils adoptif d’Hadrien, Elio Verus été comme foudroyé par une hémorragie interne.
Adrian a combattu sa maladie pendant cinq mois entre les atroces souffrances, les tourments, et peut-être parce que le carnage causé principalement aux Juifs de Judée (qu’il a fait tuer 880.000 personnes et en plus ceux qui sont morts de faim après la destruction de toutes les cultures, qui ont été brûlés dans les villages assiégés et brûlés, et ceux qui sont morts plus tard, suite aux épidémies (environ 300000). Plus d’un million de décès causés à une petite nation qui voulait seulement préserver son adoration au Dieu unique.
Il est mort sans avoir pu profiter de son magnifique château – Mausolée (ce qui est maintenant le Castel Sant’Angelo-), conçu par lui-même comme sa tombe, son mausolée à la postérité comme les pharaons égyptiens.

En139 fus son successeur Antonin le Pieux, qui a vécu jusqu’en 161, il est mort après avoir vécu 22 ans de règne dans une paix apparente.

En 140 dans la Palestine après la destruction causée par Adrian de toutes les villes juives, et après son édit – l’obligation aux juifs de ne jamais plus mettre les pieds dans ces décombres, la ou allais sortir la nouvelle ville Aelia Capitolina, tous les Juifs échappés et le Sanhédrin (Conseil suprême de la gouvernement juif) se sont transféré à Usha, au Liban.

Aux cours de l’année 140 est consacré à Rome pape Pie I, originaire de la province d’Aquilée, il gardera la papauté pendant 15 ans jusqu’à l’année 155.

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

IL SECONDO SECOLO DELL’ERA CRISTIANA (Prima parte) 30 octobre, 2010

Classé dans : Storia della Chiesa — Sentinelle Chrétienne @ 13:38

              229933259511.gif 

Nel 107 i NABATEI venivano chiamati Arabi, (cioè coloro che sapevano orientarsi).
Nel 108 nasce l’ARABIA (il paese dei “vagabondi delle sabbie” o “Ara-Bar”)

Nel 111 l’imperatore Traiano emanò il famoso RESCRITTO ( = decisione inappellabile) inviato al Senato. In questo ordinava di: “scarcerare ogni cristiano accusato ingiustamente senza prove certe, ne di ricercarli appositamente e incolparli solo per il fatto che appartenessero ad un culto diverso, ma di punirli (come nei casi di corruzione) se citati in tribunal solo se ne era noto il nome dell’accusatore con prove certe.
Nel 115 a Roma, nella comunità cristiana è consacrato Vescovo Elvidio Sisto I°, romano che terrà la carica fino all’anno 125.

La papalizzazione della Chiesa

In Siria e in Asia Minore nasce intanto l’Episcopato Monarchico. Il Vescovo viene considerato rappresentante di Cristo e diventa capo della comunità a vita.
E’ il primo passo verso la papalizzazione della Chiesa che solo, appunto in questo periodo, si affermò a Roma con una funzione vescovile “monarchica”.
Ma è dal 3° secolo in poi, che fu appunto rivendicato dai Vescovi di Roma il diritto di essere chiamati unici successori di Pietro visto che era stata questa comunità cristiana in questa città, la prima ad essere stata direttamente fondata da un Apostolo di Gesù Cristo.
Così, (per comodità), d’ora in avanti chiameremo Papi i Vescovi di Roma.

Nel 125 fu eletto Papa (8° Vescovo di Roma) TELESFORO di origine greca, di Turi, vi rimarrà fino all’anno 136. Nel frattempo, nelle isole Egee, Adriano riceve da un padre apologista greco di nome Quadrato, il primo documento nel quale si trova un accenno alle persecuzioni cristiane (si ritiene che sia la più antica difesa del cristianesimo rimastaci). Tutti gli altri sono accenni indiretti più o meno verosimili.

Anno 134. A Gerusalemme che Adriano aveva lasciato nello scorso anno 133 avendo affidato la sovranità del territorio a Giulio Severo che non riuscì efficacemente a stroncare gli attacchi di guerriglia che gli Ebrei conducevano contro i romani e che causavano perdite ingenti.
Adriano dunque dovette prepararsi durante l’autunno e l’inverno per intervenire di persona contro la furia fanatica ebraica con un progetto decisivo.
Ed ecco Adriano sviscerare l’odio ….. Il suo odio nel peggiore dei modi, quello di ucciderli tutti. E’ con questi sentimenti che Adriano parte per quel martoriato paese degli Ebrei.
“La Giudea sarà cancellata dalla carta e per mio ordine prenderà il nome di Palestina”. E purtroppo vi mantenne fede …… e mai avrebbe pensato che a distanza di 2000 anni il problema deve ancora essere risolto tenendo impegnati i grandi della terra,

IL MURO DEL PIANTO un’istituzione punitiva dell’imperatore.
Adriano con sadica magnanimità, concesse una singolare punizione a quegli ebrei che accettando il peggio (o perché catturati) pur di aver salva la vita rimasero sul posto come schiavi.
Adriano accordava loro il diritto di poter piangere i loro cari davanti il muro in rovina del tempio distrutto, un giorno all’anno, un solo giorno all’anno, il nove del mese di Ab.

La Gerusalemme cristiana

Nacque dalle macerie della Gerusalemme distrutta da ADRIANO e si formò nell’anno 135 la prima cellula della Gerusalemme cristiana che poi Costantino favorì con vari editti costruendovi – per volontà di sua madre Elena) IL SANTO SEPOLCRO.

La fine del sanguinario Adriano

Il primo gennaio dell’anno 138 il figlio adottivo di Adriano, Elio Vero fu fulminato da una emorragia interna.
Adriano combatté per cinque mesi la sua malattia fra atroce sofferenze, e forse il tormento a causa delle carneficine causate soprattutto sugli ebrei di Giudea (880.000 uccisi ai quali vanno aggiunti quelli che morirono di FAME, dopo la distruzione di tutti i raccolti, che rimasero bruciati nei villaggi assediati e incendiati, e quelli che morirono dopo, in seguito alle epidemie che io stimo in ameno due a trecento mila).
Più di un milione di morti per un piccolo popolo che voleva solo conservare la sua fede nell’Iddio unico, il Créatore e Signore.

Morì senza potersi godere il suo magnifico Castello – Mausoleo (quello che oggi è il Castel-Sant’Angelo), progettato da lui stesso come sua tomba, il suo Mausoleo da lasciare ai posteri come avevano fatto i Faraoni egiziani.

Nel 139 gli succederà Antonino Pio che vivrà fino al 161, morì dopo aver vissuto 22 anni di regno in apparente pace.
Nel 140 in Palestina dopo la distruzione operata da Adriano delle città ebree, e dopo il suo editto – obbligo di non mettere più piede in quelle macerie e dove stava sorgendo la nuova città Aelia Capitolina, tutti gli scampati Ebrei e il Sinedrio (Supremo Consiglio di Governo Ebraico) si trasferirono a Usha, nel Libano.
Nel corso dell’anno 140 è consacrato a Roma Papa Pio I°, originario della provincia di Aquileia, manterrà il pontificato per 15 anni, fino all’anno 155.

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Question: Est-ce que les jeux d’argent sont un péché? 29 octobre, 2010

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 11:48

                   azardo.bmp 

Réponse: Le pari peut être défini comme “risquer de l’argent dans une volonté de multiplier cet argent d’une manière chanceuse.” La Bible ne condamne pas spécifiquement les jeux d’argent, le pari, ou la loterie. La Bible nous avertit, cependant, de rester loin de l’amour de l’argent (1 Timothée 6:10; Hébreux 13:5).

Les Écritures saintes nous encouragent aussi à rester loin de tentatives « de devenir riche rapidement » (Proverbes 13:11; 23:5; Ecclésiaste 5:10). Les jeux d’argent sont certainement plus concentrés sur l’amour de l’argent et tentent indéniablement les personnes avec la promesse d’une richesse rapide et facile.

Qu’est-ce qui est faux dans les jeux d’argent? Les jeux d’argent sont une question difficile parce que s’ils se font avec modération et occasionnellement, c’est un gaspillage, mais ce n’est pas nécessairement « un mal ».

Les gens gaspillent de l’argent dans toutes sortes d’activités. Les jeux d’argent ne sont pas plus un gaspillage que de regarder un film (dans de nombreux cas), manger un repas inutilement cher, ou acheter un article sans valeur. En même temps, le fait que l’argent soit gaspillé dans d’autres choses ne justifie pas les jeux d’argent. L’argent ne devrait pas être gaspillé. L’argent excessif devrait être économisé pour les besoins futurs ou donné pour les travaux du seigneur – non perdu au jeu.

Jeux d’argent dans la Bible : bien que la Bible ne mentionne pas explicitement les jeux d’argent, elle mentionne les jeux « de chance ». Par exemple, le tirage au sort est utilisé dans Lévitique pour choisir entre la chèvre sacrificielle et celle qui sera sauvée. Joshua tire au sort pour déterminer la distribution de terre aux diverses tribus.

Néhémie tire au sort afin de déterminer qui pourra vivre à l’intérieur des murs de Jérusalem et qui ne pourra pas. Les apôtres tirent au sort pour déterminer le remplaçant de Judas. Proverbes 16:33 disent, “On jette le sort dans le pan de la robe, Mais toute décision vient de l’Éternel”. Nulle part dans la Bible les jeux d’argent ou « la chance » ne sont utilisés pour le divertissement ou présentés comme une pratique acceptable pour les disciples de Dieu.

Casinos et loteries : les casinos utilisent toutes sortes d’arrangements de marketing afin de séduire le joueur à risquer le plus d’argent possible. Ils offrent souvent de l’alcool à bon marché ou gratuit, ce qui encourage l’ivresse et entraîne ainsi une capacité diminuée de prendre des décisions sages. Tout dans un casino est parfaitement truqué pour prendre de grandes sommes d’argent et ne rien donner en retour, à part des plaisirs passagers et vides.

Les loteries essayent de se dépeindre comme une façon de financer l’éducation et/ou des programmes sociaux. Cependant, les études montrent que les participants à la loterie sont d’habitude ceux qui peuvent le moins se permettre de dépenser de l’argent pour des billets de loterie. Le charme « de devenir riche rapidement » est une tentation trop grande, et c’est difficile de résister pour ceux qui sont désespérés. Les chances de victoire sont infinitésimales ce qui aboutit à la ruine de beaucoup de gens.

Pourquoi les revenus de loterie ne plaisent pas à Dieu : beaucoup de personnes revendiquent jouer à la loterie ou aux jeux d’argent pour qu’ils puissent donner de l’argent à l’Église, ou à une autre bonne cause. Bien que ce puisse être un bon motif, la réalité est que peu de joueurs donnent leurs gains pour des buts pieux.
Les études montrent que la grande majorité des gagnants à la loterie sont dans une situation financière encore plus mauvaise quelques années après leur victoire d’un gros lot qu’ils ne l’étaient auparavant.

Peu de joueurs donnent réellement leur argent à une bonne cause. De plus, Dieu n’a pas besoin de notre argent pour financer Sa mission dans le monde. Proverbes 13:11 disent, “La richesse mal acquise diminue, Mais celui qui amasse peu à peu l’augmente”. Dieu est souverain et pourvoira aux besoins de l’Église par des moyens honnêtes.

Dieu serait-il honoré en recevant de l’argent de la drogue, ou de l’argent volé? En aucun cas Dieu n’a besoin ni ne veut de l’argent qui a été « volé » au pauvre par la tentation de richesse.

1 Timothée 6:10 nous dit, « Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. »

Hébreux 13:5 déclarent, « Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent; contentez-vous de ce que vous avez; car Dieu lui-même a dit: Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. » Matthieu 6:24 proclame, « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. »

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Q/R Yahoo : sur les péchés 28 octobre, 2010

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 19:06

Question de azertyui… : Le péché, est-il le propre des religions ?

Réponse de: in terra pax hominibus bonae vol…

Je pense qu’ALEXIS CARREL, dans ce qui suit, répond bien à ta question :
« Le monde physique et le monde de l’esprit sont construits d’une certaine manière. Ils obéissent à des lois. Mais ces lois sont silencieuses. Elles n’avertissent pas celui qui les transgresse : « elles le détruisent ! »

Nul être ne peut violer impunément les lois de la vie : « car il est puni, dans son individu, ou dans sa descendance, et cela, irrémédiablement, implacablement, irrévocablement ! »
La morale n’est ni plus, ni moins, que les règles que doivent s’imposer les humains, s’ils veulent survivre, en tant qu’individu, et en tant qu’espèce.

Les règles de la morale sont, chez l’être doué de raison, l’équivalent pratique des règles de l’instinct. Seules, elles permettent la survie :
Pour que l’individu survive, il faut que le meurtre soit interdit.
Pour que la famille survive, il faut défendre l’adultère, et enseigner aux enfants le respect des parents.

Pour que la race survive, la famille est indispensable.
Pour que la vie en société soit possible, il faut que le vol, l’avarice, l’envie, la jalousie, la vanité et l’orgueil soient proscrits.
… Il faut pour cela que la Loi de l’Amour soit universellement obéie. Car l’Amour est le seul ciment qui puisse unir les hommes. Mais l’Amour demande, non seulement l’effort d’aimer les autres, mais aussi, et surtout, celui de se rendre aimable !

La Loi de l’Amour est une obligation, une nécessité impliquant le devoir d’aimer. La Loi de l’Amour est aussi pour chacun, de se rendre digne d’être aimé par les autres. La loi de l’Amour mutuel est infiniment plus importante que la loi de la gravitation dans le domaine de la connaissance !

Ce qui s’oppose à la loi morale, à la loi de l’Amour, s’appelle le péché. Le péché s’oppose à la vie: « Il est ce qui divise et désintègre. La vertu est ce qui intègre ! »

Réponse de: http://salvatorecomisi.unblog.fr/

Cela dépend de ce que tu entent, de ce qui signifie pour toi le mot ‘’péché’’ en effets ce mot vient de l’hébraïque ’’ Khätä ’’ et en grec, est ’’hamartia‘’ que signifie ‘’manquer le but’’

Le péché est personnel, à chaque un son péché, qui est commis par chaque être humain quand il ne se comporte pas bien, quand il manque le but de sa vie, qui est celui d’être libre de toute contrainte ou de toute dépendance ou esclavage, en vers soi même ou son prochain.

Comment puis-je reconnaître un péché? (sans parler de religion):

Fumer est un péché ; l’avarice, l’envie, la jalousie, la vanité et l’orgueil, ce sont des péchés détruiseurs de la personne et du prochain. Se droguer est un péché ; Boire de l’alcool en grandes quantités est un péché ; tuer est un péché ; la dépendance de la caféine est un péché ; tout ce que te donne dépendance est un péché, car tous ces choses abîment ton corps et ont souvent des conséquences néfastes pour les autres, pour ton prochain. Tu reconnaîtra ton péché quand consciemment tu dira: Je me suis trompé car je n’ai pas atteinte le but bénéfique de la vie !Celui qui a la foi en Dieu, celui qui est sauvé par grâce par le sacrifice de notre Seigneur Jésus Christ, (je n’aime pas parler de ‘’religion’’ car çà sent l’obligation, mais de foi opérante), il sait que:

Le péché est décrit dans la Bible comme une transgression de la loi de Dieu (1 Jean 3:4) et une rébellion contre Dieu (Deutéronome 9:7 ; Josué 1:18). Et les lois de Dieu sont pour notre bien. Aimer Dieu et notre prochain c’est le plus grand des commandements.

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » (1 Corinthiens 6:19,20).

Réponse de: jessica

Le péché est tout ce qui n’est pas en harmonie avec, et, partant, tout ce qui est en opposition avec la personnalité, les normes, les manières d’agir et la volonté de Dieu ; tout ce qui nuit aux relations de l’individu avec Dieu.

Un péché peut consister en paroles, en actes (lorsqu’on agit mal, ou encore en une attitude d’esprit ou de cœur

Le manque de foi en Dieu est un péché de première gravité, puisqu’il est un signe de méfiance à son égard ou de manque de confiance en sa capacité d’accomplir ce qu’il a décidé de faire

Le terme hébreu courant traduit par péché est ’atta’th’ ; en grec, le mot usuel est ’’hamartia‘’. Dans les deux langues, les formes verbales signifient “ manquer ”, dans le sens de manquer ou de ne pas atteindre ou trouver un objectif, un chemin, une cible ou le bon endroit.
Le péché remonte à l’époque ou Adam et Ève ont refusé de se soumettre à DIEU Romains 5:12.

Voilà pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue à tous les hommes parce que tous avaient péché

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Z I Z I et Z E Z E T T E (oeuvre de S. Comisi) 27 octobre, 2010

Classé dans : Divers — Sentinelle Chrétienne @ 17:08

              prpage.jpg 

Zizi et Zézètte veut être un petit manuel sur la sexualité du couple une aide, un guide dans la compréhension des plus élémentaires réaction du corps dans la connaissance de sa composition.

Il est le fruit d’études, de longues recherches et d’écoute de ce que des hommes et des femmes de science on dit sur ce sujet.

Dédié à tous ceux qui ont la « bonne volonté » de pratiquer la communication et la compréhension dans le couple pour arriver à se donner, dans l’amour, l’un à l’autre, du bonheur et du véritable plaisir.

                                      xxxxxxxxxxxxxx

 Je cherche un éditeur qui puisse vendre ce livre

 

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

La virgule déplacée 26 octobre, 2010

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 10:40

Calendrier La Bonne Semence – Feuillet du 4 juin 2010

La virgule déplacée

Dieu… est juste et… justifie celui qui as de la foi en Jésus.
Romains 3. 26

Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus.
Romains 8. 1

On raconte que le roi Humbert d’Italie reçut un jour un courrier d’un homme condamné à plusieurs années de prison. Il demandait une remise de peine.

Le ministre de la justice avait noté en marge du document : “Grâce impossible, qu’il reste en prison !”

Le roi lut la demande avec attention, étudia le cas du condamné, prit sa plume et déplaça la virgule vers la gauche dans la remarque du ministre. On lisait alors : “Grâce, impossible qu’il reste en prison !” Sous cette remarque, il ajouta : “Accordé”. Le condamné était libre.

Le comportement de ce roi fait penser au Seigneur Jésus. Les accusations portées contre nous sont entièrement justifiées. La Loi nous condamne justement. Mais Jésus a pris sur lui la culpabilité de tous ceux qui croient en lui, et a subi à leur place le jugement de Dieu. Ainsi, puisqu’il nous a fait grâce, il est impossible que nous soyons encore condamnés. Cela lui a coûté infiniment plus qu’un simple trait de plume ! Les évangiles et les psaumes nous présentent un tableau saisissant des souffrances expiatoires et de la mort de Jésus.

Et pour celui qui reconnaît sa culpabilité devant Dieu et croit à l’œuvre rédemptrice du Seigneur, le salut de Dieu va beaucoup plus loin que la grâce du roi. Non seulement il est gracié et voit sa peine annulée, mais il est rendu juste ! L’œuvre expiatoire de Jésus est parfaite. Tous ceux qui croient en lui peuvent désormais se tenir devant Dieu avec la pleine assurance qu’à la croix, la question de leurs péchés a été réglée pour l’éternité.

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Q / R Yahoo: Pourquoi les Chinois mangent avec des baguettes? 25 octobre, 2010

Classé dans : Divers — Sentinelle Chrétienne @ 11:13

                                  bacchette2.bmp
Il serait peut-être plus opportun que eux ils nous demandent pourquoi on mange avec une fourchette … Les baguettes ont de 3000 à 5000 ans d’histoire, tandis que notre fourchette elle en a un millier et celle que nous utilisons couramment existe depuis 1700 …
Je peux certainement dire que les baguettes ont origine en Chine, mais l’utilisation on la trouve un peu « partout dans l’Asie du Sud et le Japon.

J’ai lu certaines «considérations … Dont certaines drôles et absurdes, d’autres absolument à partager sur l’utilisation de baguettes. Certains Européens disent que baguettes reflètent le style de vie des orientaux plus tranquille plus calme et une façon de manger plus lentement … et bien … hors route … À part que pour les «rythme» en Chine, en Corée et le Japon ils nous surclassent à la grande. Et puis celui qui utilise des baguettes habilement il ne les utilise pas lentement … En outre, ceux qui savent les utiliser bien développent une manuel lité incroyable (avez-vous déjà vu des origami japonais ou des bijoux 3d réalisées avec des petites perles ?).

Une autre chose est certaine: l’utilisation des baguettes, plutôt que d’une fourchette influe sur la façon de cuisiner et préparer des repas. Dans les cultures orientales, le régime alimentaire est très différente de la nôtre et les plats sont généralement faites avec la plupart des produits broyés, de coupe plus petite, surtout la viande. De plus manger le poisson (un ingrédient / repas très populaire en Asie) avec des baguettes c’est franchement autre chose, c’est plus «pratique, rapide et facile à enlever les épines sans l’utilisation d’autres «outils » ou du pain comme nous le faisons.

C’est vrai … maintenant la fourchette et le couteau sont couramment utilisés, bien sûr, pour consommer des produits occidentaux.
Pour dire tout, il y a une chose qui ne doit absolument pas être faite avec des baguettes, c’est de se passer la nourriture de l’un à l’autre, (d’une paire de baguettes à l’autre … pour ainsi dire) parce que cela c’est le geste qui est fait par couples quand on prend les os des morts après la crémation des morts pour les mettre dans des pots (au Japon) si vous le faites vous serez fusillé du regard des invités.

C’est peut-être le geste le plus grossière qui peut être fait à la table.
En fait pour couper certains aliments comme le tofu et certains légumes, vous pouvez utiliser les baguettes par le geste de percer et de rétracter les pointes,,, mais seulement si le produit est de grande taille.
Réponse: anax

Tuttavia grazie all’occidentalizzazione ormai specialmente in hong kong e in giappone è diffuso anche l’uso di forchetta e coltello, anzi se proprio devo dirtela tutta mia zia è di hong kong ed è più brava ad usare la forchetta che le bacchette :)

Je suis d’accord avec la réponse de じじ et je voudrais ajouter que l’utilisation de baguettes est aussi une façon de bien traiter l’alimentation, pour ainsi dire. Pour leur culture (j’ai entendu les Japonais, mais je pense que c’est la même pour tous) le percement des aliment est un manque d’éducation et peu de respect envers celui-ci.

Toutefois, avec l’occidentalisation, surtout maintenant à Hong Kong et le Japon s’est propagé l’utilisation de couteaux et de fourchettes, même si je dois dire la vérité, ma propres tante qui est de Hong Kong elle est plus capable d’utiliser la fourche que baguettes:)

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Q / R Yahoo : Perchè i cinesi mangiano con le bacchette? 24 octobre, 2010

Classé dans : Diversi Italiano — Sentinelle Chrétienne @ 11:10

                                           bacchette.bmp Q / R Yahoo : Perchè i cinesi mangiano con le bacchette?Domanda di: ♥sweet_pally❥∂єρєиєѕσиуσυRisposta di: じじ

Ciao,,, Bella domanda!!

forse sarebbe piu’ opportuno che loro chiedano a noi perchè mangiamo con la forchetta… Le bacchette hanno dai 3000 ai 5000 anni di storia, mentre la nostra forchetta ne ha appena un migliaio e quella che usiamo comunemente noi esiste dal 1700…
Ti posso dire sicuramente che le bacchette hanno origine in Cina ma si usano un po’ in tutto il sud est asiatico e in giappone.

Ho letto un po’ di considerazioni…alcune buffe e assurde, altre assolutamente da condividere sull’uso delle bacchette. Alcuni europei dicono che le bacchette riflettono il modo di vivere degli orientali piu’ pacato, e un modo di mangiare altrettanto lento… beh… fuori strada… A parte che per « i ritmi » in Cina, Corea e Giappone ci surclassano alla grande. E poi chi usa abilmente le bacchette non le usa affatto lentamente… inoltre chi sa usarle bene sviluppa una manualità incredibile (avete mai visto certi origami giapponesi o le bigiotterie 3d realizzate con le perline?)

Un’altra cosa è certa: l’uso delle bacchette piuttosto che la forchetta influenza il modo di cucinare e di preparare i pasti. Nelle culture orientali la dieta è molto diversa dalla nostra e i piatti son fatti generalmente con prodotti maggiormente sminuzzati e quindi di taglio piu’ piccolo, soprattutto le carni. Inoltre mangiare il pesce (notoriamente un ingrediente/pasto molto gettonato in Asia) con le bacchette è francamente un altra cosa, è piu’ comodo,veloce e togli le spine facilmente senza l’uso di altri « attrezzi » o di pane come facciamo noi.

*verissimo quello che aggiunge wanax…Ormai forchetta e coltello si usano comunemente, ovviamente per mangiare prodotti occidentali.
Per dirla tutta un’altra cosa che non va fatta assolutamente con le bacchette è passarsi il cibo l’un l’altro (da una coppia di bacchette ad un’altra per intenderci…) perchè è il gesto che si fa in coppia quando si prendono le ossa dei defunti dopo la cremazione per riporli nei vasi (in giappone). Fatelo e verrete fucilati dallo sguardo dei commensali. E’ forse la cosa piu’ maleducata che si possa fare a tavola.
In realtà per tagliare alcuni prodotti come il tofu o alcune verdure si possono usare le bacchette facendo il gesto di infilzarle e divaricare le punte,,,ma solo se il prodotto è di grande dimensione.

Risposta di : wanax

condivido la risposta di じじ, e aggiungerei che l’uso delle bacchette è anche un modo per trattare bene il cibo diciamo. Per la loro cultura (io ho sentito per i giapponesi ma penso sia lo stesso per tutti) infilzare il cibo è una mancanza di educazione e poco rispettosa nei confronti di quest’ultimo. Tuttavia grazie all’occidentalizzazione ormai specialmente in hong kong e in giappone è diffuso anche l’uso di forchetta e coltello, anzi se proprio devo dirtela tutta mia zia è di hong kong ed è più brava ad usare la forchetta che le bacchette :)

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Una Tesimonianza di conversione 23 octobre, 2010

Classé dans : Religione — Sentinelle Chrétienne @ 12:13

fantasia.bmp

Testimonianza di :Dinoxaur

Ciao vorrei raccontarti la mia esperienza personale.

Sin da piccolo sono stato un frequentatore abituale della chiesa cattolica. ho assolto a tutti gli « obblighi » che essa prescrive (battesimo, comunione, cresima), e sono stato anche chierichetto.

Ma durante tutto questo tempo, ne il prete, ne le suore ne ancor meno il mio catechista, mi hanno « suggerito » l’idea di leggere le Sacre Scritture. E a me non importava perché mi bastava ascoltare tutto quanto essi dicevano per sentirmi a posto con Dio.

Un bel giorno ( che io benedico grandemente), conobbi un pastore evangelico, il quale ritenne fondamentale che iniziassi a leggere la Bibbia anziché ascoltare solo quel ch’egli mi diceva intorno a Gesù. Iniziai a leggerla e la mia prima impressione ricordo che fu quella di sentirmi esser stato preso in giro per tanto tempo, perché leggevo che quel che il Signore chiede a me come ad ogni uomo, va ben oltre quello che mi dicevano in chiesa cattolica.

Intanto mi resi conto di essere un peccatore perduto, che per aver la salvezza non potevo far assolutamente nulla per meritarmela ma che avevo bisogno di aver fede in Gesù che ha pagato per i miei peccati. Scoprii che a differenza di quanto sostenevo fino ad allora, che non esiste uomo che non abbia peccato (cioè nessun giusto come io mi ritenevo), e che tutti, ma proprio tutti abbiamo bisogno di esser salvati da Gesù.

Ed ancora: che l’unico degno di adorazione è Dio (piuttosto che madonne e santi vari), in quanto è Gesù l’unico mediatore fra Dio e l’uomo (1 Timoteo 2:5-6); che dopo la morte vi sono solo due possibilità, cioè salvezza eterna o dannazione eterna, e non esiste una terza via descritta dai preti cioè il purgatorio; che è Dio stesso a comandarci di leggere la Sua Parola e meditarla ogni giorno; inoltre tante altre cose che non sto ad elencare perc mancanza di spazio.

Ma la cosa più importante per me e che ora sono in pace con me stesso e con Dio, e vivo più serenamente di allora. E questa benedizione te la può donare solo Gesù. Non voglio dirti che ora mi sento un giusto ( nessun uomo lo sarà mai davanti a Dio), ma so che sono giustificato in Gesù e sono certo della Sua promessa che sin da ora sono salvato.

Tutte queste verità le ho scoperte solo leggendo la Bibbia. Essa stessa dice che….la fede viene da ciò che si ascolta e ciò che si ascolta è la Parola di Dio. (Romani 10:17). Ragion per cui, ritengo normale che oggi vi siano tanti increduli; non hanno mai letto la Bibbia.

Se lo facessero, ( e li invito a farlo), capirebbero perchè non è esatto associare il cristianesimo con la chiesa cattolica, e ancor più, si asterrebbero dal « giudicare Dio per le scelleratezze che commettono gli uomini. Capirebbero cosa realmente chiede Gesù ad ogni uomo e solo allora sarebbero liberi di decidere se seguirlo o rifiutarlo.

 Ti ho raccontato tutto ciò, non per far proselitismo come qualcuno dice, ma soltanto per dirti che da quando ho fatto questo passo, la mia vita è felice, nonostante anch’io affronti problemi come tutti, e che niente e nessuno al mondo potrà farmi tornare indietro. (Romani 8:28-39).

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Domande sui primi due capitoli della Genesi 22 octobre, 2010

Classé dans : Religione — Sentinelle Chrétienne @ 11:44

                                    angelo1.bmp 

La genesi 1:25-1:27 ci dice che gli esseri umani sono stati generati dopo gli altri animali, mentre la genesi 2:18-2:19 ci dice che gli esseri umani sono estati generati prima degli altri animali.

In Genesi 1:27 ci dice Dio creò l’uomo e la donna mentre contemporaneamente da Genesi 2:18-2:22 vediamo che l’uomo fu creato per primo, poi gli animali, ed infine, la donna dalla costola dell’uomo.

Per comprendre bene si deve sapere che i primi capitoli della Genesi non sono una trascrizione della storia (tutta la Bibbia non ha la pretesa di essere un libro che racconta la storia, m una redazione degli atti di Dio, la cui cronologia non è la sua preoccupazione primaria), in tale ottica si dovono percio vedere le storie in questione.

Queste sono due storie che raccontano la stessa cosa, ricevuto da fonti diverse. Il testo della Genesi è la somma di diverse fonti trasmesse oralmente da tempo immemorabile. Lo scrittore per precisione scrupolosa li transcrive tale e quale le ha ricevute senza ‘’accomodare‘’ niente , ma li ha lasciati cosi’ perché, ogni storia ha un obiettivo importante e diverso.

In 1: 25-27 l’accento è posto sulla creazione degli animali da parte della Parola di Dio (Dio si serve della sua parola per creare); e la creazione dell’uomo che é un atto directo di Dio enfatizzato dall’uso della parola « bara » verbo che indica l’azione caratteristica esclusiva di Dio (non con la sola parola, ma col fare attico di Dio).

Genesi 2:18-2:19 sottolinea l’amore paterno di Dio per l’uomo che vive in solitudine. Dio dice che gli uomini sono stati fatti per la socialità e quindi non sono gli animali i veri compagni, ma sarà la donna,  »un aiuto per lui’’ essa è uguale a lui e non diversa.

Entrambi i racconti della Genesi sono complementari: l’uno vuole dirci, in modo poetico e per immagini, che Dio creò l’uomo (l’umanità, uomo e donna) a sua immagine, il che significa che, a differenza degli animali, per esempio, alle piante, gli esseri umani hanno un’anima, la sua vita dell’uomo è preziosa, con la possibilità di servir si del resto del creato per vivere. (Usarne saggiamente in quanto créature di Dio : E’ l’cologia 3000 anni prima del nostro tempo !!!).

L’altro testo sottointente e mette l’accento sulla complemantorietà dell’uomo e della donna, ed il fatto che l’uomo non può vivere da solo, ma si « nutre » del rapporto con un altro (egli è solo all’inizio, e non è felice, ma quando trova la sua compagna, la donna, la sua gioia è completa.

C’é così tanto da dire su questi bei testi, che non devono essere presi alla lettera, ma bisogna scoprirne il loro significato, bisogna sempre approfondire, soprattutto oggi dove le persone tendono a confondere il genere maschile -femminile …

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

1234
 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux