SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 

La vie sans amour est sans Valeur 31 mai, 2010

Classé dans : Priéres et Poésies — Sentinelle Chrétienne @ 16:59

montiefiumi.bmp

 

Le devoir sans amour nous rend acharné.

La responsabilité sans amour nous rend impitoyable.

La justice sans amour nous rend dur.

La vérité sans amour nous rend critique

L’intelligence sans amour nous rend rusé.

La gentillesse sans amour nous rend hypocrite.

L’ordre sans amour donne l’esprit étroit.

L’Honneur sans amour nous rend orgueilleux.

La possession sans amour nous rend avare.

La foi sans amour nous rend fanatique.

La vie sans amour est sans Valeur.

(Inconnu )

 

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

 

On a eu chaud… 30 mai, 2010

Classé dans : Divers — Sentinelle Chrétienne @ 12:34

Avez-vous entendu parler de l’incendie dans le building de quatre étages la semaine dernière à Mulhouse ?

Une famille de six musulmans vivait au premier étage. Ils ont tous péri dans l’incendie.

Une famille de huit pakistanais vivait au deuxième étage. Ils ont également péri.

Une famille Haïtienne vivait au troisième étage, tous morts aussi.

Un couple, la famille Dupont vivait au quatrième étage. Les deux ont survécu.

La société musulmane locale a exigé de savoir pourquoi les blancs ont survécu alors que tous les autres ont péri.

La ligue des noirs a insisté pour qu’on tienne une enquête publique.

L’Agence de protection des réfugiés a aussi insisté pour qu’on tienne une commission d’enquête générale sur leur situation.

Le chef des pompiers a été clair :

- Si le couple du quatrième a survécu… c’est qu’ils étaient partis travailler !

On a eu chaud 

 

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

 

Quale significato ha assunto la parola  »Liberta’  » nel 2010? 29 mai, 2010

Classé dans : Divers — Sentinelle Chrétienne @ 12:23

     lac.bmp

Domanda di Stefy:

Risposta di: Aragosta albina

 E’ uscita dai vocaboli mondiali.

Siamo costretti a fare di tutto.

Siamo costretti a lavorare, non per necessità ma per comando.
Siamo costretti a inginocchiarci e umiliarci per un lavoro che rasenta i 1000 euro al mese e non ci paghi neanche le spese.

Siamo costretti a acquistare determinati prodotti.

Siamo costretti a appoggiare guerre che non ci riguardano.
Siamo costretti a decidere per le sorti del pianeta senza avere voce in capitolo.
Siamo costretti a mettere della benzina nelle nostre automobili.
Siamo costretti a sentire notizie che ci indottrinano in questo pensiero consumistico.

Libertà?

Libertà non c’è. Credo sia scomparsa dal pianeta da quando è arrivato l’essere umano. Almeno una volta era addirittura utopia, ora neanche più quello.

Alcuni hanno un’idea differente di libertà.

Per me libertà è essere libero di fare ciò che voglio.

Libero di viaggiare.

Libero di parlare con la gente senza che abbiano pregiudizi verso di me.
Libero di sorridere.

Libero di andare in qualche parte del mondo e sorridere insieme a persone che non ho mai visto.

Libero di trascorrere la mia giornata come voglio.

Libero di lavorare e fare quello che voglio.

Libero di sorridere.

Libero di usare un’auto a energia solare.

Libero di amare.

Voglio essere libero dal mio desiderio di essere libero.

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

Sulle nostre origini: le versioni differiscono. 28 mai, 2010

Classé dans : Diversi Italiano — Sentinelle Chrétienne @ 12:17

                               adamoedeva.bmp

Catechismo, il sacerdote spiega ai bambini che siamo tutti discendenti di Adamo ed Eva. Un ragazzino alza la mano:
- Non è vero, mio padre ha detto che noi discendiamo dalle scimmie!
- Ascolta, figlio mio, le vostre storie di famiglia non ci interessano!
Altra versione.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Un giorno una bambina chiede alla madre:

- « Scusa Mamma, come sono nati i primi genitori? »

-. « Beh », rispose la madre, Dio ha creato i progenitori, Adamo ed Eva. Adamo ed Eva ebbero dei bambini che più tardi divennero loro stessi genitori e così via. Così si è formata la famiglia umana …

Due giorni dopo, la ragazza fece la stessa domanda a suo padre.Quest’ultimo ha risposto:

- « Vedi, milioni di anni fa le scimmie si sono evolute lentamente fino a diventare esseri umani, quali siamo noi oggi ».

La ragazza confusa ritorna subito a vedere sua madre.

- « Mamma, come è possibile che tu mi dici che i primi genitori sono stati creati da Dio e papà mi dice che furono le scimmie che si sono evolute?

La madre rispose con un sorriso:

- « E ‘molto semplice, mia cara, io ti ho detto sulla mia famiglia e tuo padre ha parlato della sua famiglia ».

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

Nos origines : les versions divergent 27 mai, 2010

Classé dans : Divers — Sentinelle Chrétienne @ 12:15

scimmia.bmp

Au catéchisme, le curé explique aux enfants que nous descendons tous d’Adam et Ève. Un gamin lève le doigt :

- C’est pas vrai, mon papa dit que nous descendons du singe !

- Écoute, mon enfant, tes histoires de famille ne nous intéressent pas !

Autre version

Un jour, une petite fille demande à sa mère :

- « Dis maman, comment ils sont nés les premiers parents ? »

- « Eh bien, lui répond sa maman, c’est Dieu qui a créé les premiers parents, Adam et Ève. Adam et Ève ont eu des enfants qui plus tard sont devenus parents à leur tour et ainsi de suite.

C’est ainsi que s’est formée la famille humaine…

Deux jours plus tard, la fillette pose la même question à son père.

Celui-ci lui répond :

- « Tu vois, il y a des millions d’années, les singes ont évolué lentement jusqu’à devenir les êtres humains que nous sommes aujourd’hui. »

La petite fille toute perplexe retourne aussitôt voir sa mère.

- « Maman, comment c’est possible que tu me dises que les premiers parents ont été créés par Dieu et que Papa me dise que c’était des singes qui ont évolués ?

La mère lui répond avec un sourire :

- « C’est très simple ma chérie, moi je t’ai parlé de ma famille et ton père te parlait de la sienne de famille. »

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

Qu’est-ce que la Bible enseigne sur l’utilisation des images? 26 mai, 2010

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 11:54

images6.jpg  Question de: Stephan

Reponse de: Davide

La Bible est absolument claire, nous ne devons adorer que Dieu. Les exemples que nous trouvons dans la Bible, d’adoration idolâtre de, quelqu’un d’autre que ne soit pas Dieu à la recevoir, c’est celle adressée à des faux dieux qui sont, Satan et ses démons.

Tous les disciples du Seigneur Dieu refusent un quelconque culte ou adoration. Pierre et les apôtres ont refusé d’être adoré (Actes 10:25-26, 14:13-14). Les saints anges refusent d’être adoré (Apocalypse 19:10, 22:9). La réponse est toujours la même: «Adorez Dieu. »

Les catholiques romains tentent de « contourner » ces clairs principes doctrinaux bibliques en déclarant qu’ils « n‘adorent pas » Marie ou les saints, mais plutôt qu’ils leurs vouent un « culte de vénération ». Utiliser un autre mot ne change pas l’essence de ce que on fait. Une définition de « vénération » c’est de « regarder avec respect ou de révérence. » Jamais dans la Bible on nous dit de vénérer quelqu’un d’autre qui n’est pas seulement Dieu l’Éternel.

Il n’y a rien de mal à avoir du respect pour ces chrétiens fidèles qui nous ont précédés (Hébreux 11). Il n’y a rien de mal à honorer Marie comme la mère terrestre de Jésus homme. La Bible décrit Marie comme «très favorisée» par Dieu (Luc 1:28). Dans le même temps, il n’y a pas d’enseignement de la Bible à vénérer ceux qui sont allés au ciel. Nous avons certainement besoin de faire de même, de les suivre dans leur exemple, mais pas de lui rendre un culte, les vénèrer ou les adorer!

Quand ils sont forcé d’admettre qu’ils ont en fait adoré Marie, les catholiques affirment qu’ils adorent Dieu à travers elle, louant la créature si merveilleuse qu’il a faite. Marie, à leur avis, est la créature la plus belle et merveilleuse de Dieu, et en la louant, ils font l’éloge de son Créateur. Pour les catholiques, ceci est similaire à la louanges faite à la sculpture d’un artiste ou à la peinture.

Le problème en tout ça, c’est que Dieu a explicitement ordonné de ne pas l’adorer à travers les choses créées. Il ne faut pas se prosterner et adorer aucune chose qui est dans les cieux au-dessus ou dans le bas sur la terre (Exode 20:4-5). Romains 1:25 ne pourrait pas être plus clair: « Eux, qui ont échangé la vérité de Dieu en mensonge, adorent et ont servi la créature plutôt que le Créateur, qui est béni éternellement Amen.. »

Bien sûr, Dieu a créé des choses merveilleuses et étonnantes. Oui, Marie était une femme pieuse qui mérite notre respect. Non, nous ne devons pas adorer Dieu «indirectement» en louant des choses (ou personnes) créés par Dieu. Ce faire est ouvertement idolâtres.

La principale façon dont les catholiques « vénèrent » Marie et les saints est dans la prière qui lui est adressée. Prier quelques un que ne soit pas Dieu n’est pas biblique: prier les saints et Marie, ces des pratiques non bibliques.

Prier est un acte d’adoration. Quand nous prions Dieu, nous admettons que nous avons besoin de Son aide. Adresser no prières à quelqu’un d’autre que Dieu c’est LE dépouiller de la gloire qui n’appartient qu’à lui.

Une autre façon dont les catholiques « vénèrent » Marie et les saints est la fabrication de statues et d’images. Beaucoup de catholiques utilisent des images de Marie et des saints comme pour avoir de «la chance». Toute lecture, même superficielle, de la Bible révèle que cette pratique est ouvertement idolâtres (Exode 20:4-6, 1 Corinthiens 12:12, 1 Jean 5:21).

Frottez les grains du chapelet est une idolâtrie. Allumez des bougies devant une statue ou un portrait d’un saint est une idolâtrie. Enterrer une image de saint Joseph dans l’espoir de vendre la maison (et de nombreuses autres pratiques catholiques) est une idolâtrie.

Le problème n’est pas dans la terminologie. Que la pratique est décrite comme «adoration» ou «vénération» ou tous autres termes, le problème ne change pas. A chaque fois nous attribuons quelque chose qui appartient à Dieu, à quelqu’un d’autre, c’est l’idolâtrie. La Bible ne nous enseigne jamais à révérer, à vénérer, ou adorer un quelconque « idole » ou personne, mais seulement Dieu.

Nous devons adorer Dieu seul. La gloire, la louange et honneur appartiennent à Dieu. Seul Dieu est digne de recevoir la gloire … et l’honneur et la puissance …  » (Apocalypse 4:11). Seul Dieu est digne de recevoir notre adoration, notre culte et notre louange (Néhémie 9:6, Apocalypse 15:4).

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

Cosa insegna la Bibbia riguardo alle immagini? 25 mai, 2010

Classé dans : Religione — Sentinelle Chrétienne @ 11:50

             cacgt8n9calth8m0caidmncoca9tr8rxca164s5hcaoxrwm2carowkpmca490oq0caayhw83ca0gmgx7caxigjovca3npewgcaperc68cagdvrcicabev35tcamb5zmkcaxt0zy0catuvoot.jpg   Domanda di: Stephan

Risposta di: Davide

La Bibbia è assolutamente chiara sul fatto che dobbiamo adorare soltanto Dio. Nella Bibbia, gli unici esempi di qualcun altro che non sia Dio a ricevere adorazione sono i falsi dèi, che sono Satana e i suoi demòni. Tutti i seguaci del Signore Iddio rifiutano l’adorazione. Pietro e gli apostoli rifiutarono di essere adorati (Atti 10:25-26; 14:13-14). Gli angeli santi rifiutano di essere adorati (Apocalisse 19:10; 22:9).

La risposta è sempre la stessa: « Adora Dio! ».I cattolici romani tentano di « aggirare » questi chiari princìpi scritturali affermando che essi non “adorano” Maria o i santi, ma piuttosto che li « venerano » soltanto. Utilizzare una parola diversa non cambia l’essenza di ciò che si fa. Una definizione di « venerare » è « guardare con rispetto o riverenza ». Mai nella Bibbia ci viene detto di non riverire qualcun altro che non sia l’Eterno Dio.

Non c’è nulla di sbagliato nel rispettare quei cristiani fedeli che ci hanno preceduti (cfr. Ebrei 11). Non c’è niente di sbagliato nell’onorare Maria come madre terrena di Gesù uomo. La Bibbia descrive Maria come « grandemente favorita » da Dio (Luca 1:28, ND). Allo stesso tempo, non c’è alcun insegnamento nella Bibbia di riverire quanti sono andati in cielo. Dobbiamo certamente seguirne l’esempio, ma non adorarli, riverirli o venerarli!

Quando sono costretti ad ammettere che essi, in realtà, adorano Maria, i cattolici affermano che essi adorano Dio attraverso di lei, lodando la creatura meravigliosa che Egli ha fatta. Maria, secondo loro, è la creatura più bella e meravigliosa di Dio e, lodandola, essi ne stanno lodando il Creatore. Per i cattolici, questo è analogo al rivolgere lodi a un artista lodandone la scultura o il dipinto.

Il problema di tutto questo è che Dio comanda esplicitamente di non adorarLo attraverso cose create. Noi non dobbiamo prostrarci e adorare alcuna delle cose che sono lassù nel cielo o quaggiù sulla terra (Esodo 20:4-5). Romani 1:25 non potrebbe essere più chiaro: « Essi, che hanno mutato la verità di Dio in menzogna e hanno adorato e servito la creatura invece del Creatore, che è benedetto in eterno. Amen ».

Certo, Dio ha creato cose meravigliose e sorprendenti. Certo, Maria fu una donna santa che merita il nostro rispetto. No, noi non dobbiamo assolutamente adorare Dio « indirettamente » lodando cose (o persone) che Egli ha create. Far questo è apertamente idolatrico.Il modo principale in cui i cattolici « venerano » Maria e i santi è pregandoli, pregare chiunque altro che non sia soltanto Dio è antibiblico: pregare i santi e Maria. Sia che Maria e/o i santi siano pregati sia che se ne chiedano le preghiere, nessuna di queste due pratiche è biblica.

Pregare è un atto di adorazione. Quando preghiamo Dio, stiamo ammettendo che abbiamo bisogno del Suo aiuto. Rivolgere le nostre preghiere a qualcun altro che non sia Dio significa derubarLo della gloria che spetta soltanto a Lui.

Un altro modo in cui i cattolici « venerano » Maria e i santi è facendone statue e immagini. Molti cattolici usano le immagini di Maria e/o dei santi come « portafortuna ». Qualunque lettura veloce della Bibbia rivelerà che questa pratica è apertamente idolatrica (Esodo 20:4-6; 1 Corinzi 12:12; 1 Giovanni 5:21).

Sfregare i grani del rosario è idolatrico. Accendere candele davanti a una statua o a un ritratto di un santo è idolatrico. Sotterrare un’immagine di san Giuseppe nella speranza di vendere la casa (e innumerevoli altre pratiche cattoliche) è idolatrico.

Il problema non sta nella terminologia. Che la pratica sia descritta come « adorazione » o « venerazione » o con qualunque altro termine, il problema non cambia. Ogni qualvolta attribuiamo qualcosa che appartiene a Dio a qualcun altro, questa è idolatria. La Bibbia non c’insegna mai a riverire, pregare, affidarci o « idoleggiare » nessun altro che Dio.

Dobbiamo adorare soltanto Dio. La gloria, la lode e l’onore appartengono soltanto a Dio. Solo Dio è degno « …di ricevere la gloria, l’onore e la potenza… » (Apocalisse 4:11). Soltanto Dio è degno di ricevere il nostro culto, la nostra adorazione e la nostra lode (Neemia 9:6; Apocalisse 15:4).

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

si jeunesse savait si vieillesse pouvait 24 mai, 2010

Classé dans : Divers — Sentinelle Chrétienne @ 17:03

                                    gioventevecchiaia1.bmp 

« Pourquoi dit on si jeunesse savait si vieillesse pouvait? »

La signification philosophique de ce proverbe est dans ces deux lettres: « SI ».

Puisque la vie d’un homme est vécue avec beaucoup de ‘’si’’ que ne portent nul part mais qui illustrent très fortement d’innombrables regrets à cause de l’impossibilité de l’homme de vivre pleinement son âge quelque il soit.

C’est un concentré de l’insatisfaction et peut-être le lointain souvenir de quand le Créateur s’occupait de sa créature dans un jardin ou on ne vieillissait pas, puisque créé pour vivre éternellement dans la satisfaction perpétuelle

 

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

 

L’Autorité de la Bible 23 mai, 2010

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 15:05

231447595111.jpg

La Bible a une autorité unique qui n’est semblable

à aucun autre livre jamais écrit. Cette autorité et

cette puissance sont remarquables quand on voit

les innombrables vies qui ont été transformées par

la lecture de la Bible. La Bible a guéri des drogués,

libéré des homosexuels, transformé des vagabonds

et des hommes perdus, réformé des criminels

endurcis, réprimandé des pécheurs et la haine

s’est changée en amour en la lisant. La Bible

possède un pouvoir dynamique et transformateur

qui n’est possible que parce que c’est vraiment la

Parole de Dieu ♥ ♥ ♥   .

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

L’origine du papier 22 mai, 2010

Classé dans : Divers — Sentinelle Chrétienne @ 14:53

                            moulinpa.bmp 

Le papier est né en Chine vers la fin du IIIème siècle avant l’ère chrétienne, sous le règne de l’empereur Chiuangdi (dynastie des Qin). Au VIIIème siècle, les arabes apprennent l’art chinois de fabrication du papier, et le transmettent peu à peu à l’occident.

Au XVème siècle, l’invention de la typographie par Gutenberg accroît la consommation de papier. Mais c’est au XIXème siècle que l’industrie du papier prend réellement son essor. Au siècle suivant, elle devient l’industrie lourde que nous connaissons aujourd’hui.

Le papier a toujours accompagné l’activité et le développement de l’homme, assurant par là même l’essor des peuples qui en maîtrisaient la fabrication. Il y a beaucoup de document qui racontent la naissance et le développement de ce vecteur de la culture et de la technologie.


Les débuts du papier sont dues à Tsaï Loun, un précurseur en matière de qualité, d’après des document arabe sur la fabrication du papier.

Qui connaît Tsaï Loun, ministre chinois de l’Agriculture ? Pas grand monde, sans doute. Pourtant, c’est lui qui, après la naissance en Chine de la fabrication du papier, vers la fin du IIIe siècle avant l’ère chrétienne, qui codifie l’art de fabriquer le papier, en 105 après J.-C., en préconisant d’utiliser des fibres issues de bambou, des écorces de mûrier et surtout du lin et du chanvre. Le père du papier moderne en somme, et le rédacteur de la première certification « ISO 9000″ pour la papeterie !

Cet art de fabriquer le papier restera chinois et japonais jusqu’au VIIIème siècle avant de passer chez les Arabes, à la suite de la bataille de Samarkand en 751.

Ces derniers comprennent rapidement tout le profit qu’ils peuvent tirer du papier pour propager l’Islam.

Après l’introduction peu fructueuse du coton comme matière première fibreuse pour améliorer la blancheur, ils en font leur vecteur de communication numéro un. À ce titre, le papier peut être considéré comme le premier grand média de masse.

Dès lors, à mesure que les Arabes progressent vers l’Occident, le papier y fait son apparition : on le retrouve à Bagdad en 793, au Caire en 900, à Xàtiva (San Felipe, Espagne) en 1056, en Sicile en 1102, à Fabriano (Italie) en 1276 et en France au début du XIVème siècle. En 1184, Fès au Maroc comptait plus de 400 moulins à papier.

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

1234
 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux