SENTINELLE CHRETIENNE

Bienvenue sur mon blog: Homme 76 ans Retraité, Chrétien Évangélique, poète et écrivain publie sur blogs, n’aime pas la polémique ni la vulgarité, aime beaucoup les bonnes fructueuses échanges d’opinions. J’ai besoin de vos commentaires d’encouragement.

 

Jérusalem et Massada un million de mort ( 12 ) 30 août, 2009

Classé dans : Histoire d’Israël — Sentinelle Chrétienne @ 9:37

Les Juifs n’étaient pas satisfaits de l’administration des représentants de Rome. Il y avait des rébellions en Palestine. Le Procureur Florus a dû fuir de Jérusalem et Cestius, le gouverneur de la Syrie, a été contraint à la retraite d’avant les Juifs. La Rome hautaine ne pouvait pardonner un tel affront. Il était nécessaire de renverser la fierté des Juifs, parce que l’honneur et les intérêts de Rome étaient en cause.

Vespasien est venu personnellement sur la scène avec une grande armée, soumit les Galilée, et se prépara à assiéger Jérusalem. Mais au milieu des préparatifs du siège, il revint à Rome où il fut couronné Empereur et ce fût son fils Titus, qui avait la tâche de s’emparer de la ville.
Joseph, qui raconte la chute de la ville de Jérusalem, a été envoyé par Titus pour convaincre ses compatriotes à se rendre, mais ses efforts furent vains. Les Juifs étaient déterminés à combattre Rome  jusqu’à la fin, et se sont battus comme des désespérée.

Ce fut une lutte terrible, une lutte à mort entre deux pouvoirs: la force physique et matérielle de Rome et de la puissance spirituelle d’Israël. Rome avait et se fiait dans la force physique, au pouvoir, tandis que la Judée a été inspiré par la vérité, la justice et la religion.

L’un des derniers bastions à tomber est celle de Massada en 73 après JC Chef des Romains était Flavius Silva, du quel après la bataille on ne sait plus rien de ce qu‘il est devenu; chef des Hébreux était Eléazar ben Yaïr qui s’est tué lui même à la chute du dernier bastion juif.

Rome a fait une terrible vengeance sur son ennemi. Seulement à Jérusalem, a tué un million de personnes, tandis que l’ensemble du pays il y avait un nombre énorme de victimes. Ceux qui ont survécu ont été faits prisonniers, vendus comme esclaves et portés dans les mines de l’Égypte ou envoyé à la mort comme gladiateurs dans le cirque romain, dévoré par les animaux affamés. Sept cents fiers et valide guerriers entouraient le char de Titus, lorsqu’il est passé sous l’arc de triomphe marquant l’entrée à Rome.

Accueil

/author/salvatorecomisi/ 

 

 

Mais l’esprit d’Israël a triomphé à Rome ( 13 ) 29 août, 2009

Classé dans : Histoire d’Israël — Sentinelle Chrétienne @ 22:04

La Judée, en tant que État politique, était prosterné aux pieds du vainqueur, mais le Dieu des Juifs, sous les traits du christianisme conquis Rome, trois siècles plus tard. Ainsi l’histoire de la Palestine n’a pas été vain, parce qu’il avait produit deux valeurs immortels et durables: le judaïsme et le christianisme.

Ce dernier, plus sage, plus adaptables, plus conciliant, il a conquis, grâce à saint Paul, le monde païen. La nation juive est morte dans le monde politique, mais elle ne disparaîtra jamais dans le monde spirituel. Mais après la destruction du Temple par Titus et la perte de l’indépendance politique des Juifs, la Palestine n’a pas eu sa propre histoire: à partir de 70 après JC à nos jours, la Palestine n’a était plus habitée par une unique nation.

Elle a été le théâtre d’événements importants, mais l’histoire politique de la Palestine a été mélangé avec celle de ses habitants, et jamais à celle de son propre pays. La période de domination romaine, était dans son ensemble, une période de paix et de la sécurité et, à un certain point, de prospérité. Elle vivait à l’ancienne, se cramponnant à ses champs, ses vaches, son Dieu et son Temple.

Après la chute de Jérusalem en 70 de notre ère, la majorité des survivants juifs émigrèrent dans les grandes villes du nord de la Syrie, alors que une colonie de vétérans romains a été installé à Emmaüs, non loin de la capitale conquise. Jérusalem resta en ruines. Un gouverneur militaire a été nommé en Palestine et ce pays, a été définitivement séparé de la Syrie.

Les aspirations nationales des Juifs avaient été anéantis, mais les espoirs nationaux restaient encore vifs. Le Temple a été détruit, mais il y avait encore la Torah et son influence a été renforcée. Malgré l’oppression, les Juifs de Palestine ont pu maintenir leur foyer d’activités scientifiques et intellectuelles, d’étude et de pensée. Au cours des trois premiers siècles de l’ère chrétienne, les grands professeurs du judaïsme, des rabbins et des sages, ont été presque tous Juifs de Palestine.

Le centre du judaïsme en Palestine a été déplacé de Jérusalem au nord et a acquise une nouvelle force, dans les vallées amis de la Galilée et sur la rive occidentale du lac de Tibériade .. Pas de révolte a éclaté sous les empereurs Flavien, bien que la domination romaine était lourd, en particulier sous l’avare Domitien.

Cette empereur a continué à se méfier des Juifs, avec leurs rêves messianiques. Pour lui, tous les Juifs qui prétendent descendre de David devaient être exterminés. Lorsque, dans les dernières années du règne de Trajan, les Juifs de la diaspora en Égypte, Chypre et la Mésopotamie, ont pris les armes contre Rome, les Juifs de Palestine ne prennent pas part à la révolte.

Accueil    /author/salvatorecomisi/

 

 

Bar Kockba, le «Fils de L’étoile» ( 14 ) 28 août, 2009

Classé dans : Histoire d’Israël — Sentinelle Chrétienne @ 21:56

Mais en 132, sous le règne d’Hadrien, une nouvelle génération avait mûri, et a trouvé le courage de se révolter quand une nouvelle tentative a été faite pour supprimer la religion juive. Adrian est considérée comme n’ayant pas eu intentions particulièrement hostile envers les Juifs. Amateur d’art et grand bâtisseur, il voulait seulement favoriser la renaissance grecque dans l’empire romain.

Sur les gravas de Jérusalem détruite, il a décidé d’élever une ville nouvelle, Aelia Capitolina et un temple païen dédié à Jupiter devait être construit sur le site même où auparavant, avait été le temple de l’Éternel. L’empereur a également publié un décret contre la castration et, en considérant la circoncision comme une mutilation du corps, il l’a interdit.

La circoncision était pratiquée par de nombreux pays de l’Orient, mais aucune religion a été trouvée si fortement et lourdement attentive de la pratiquer comme dans le judaïsme. Parmi les Juifs, la coutume de la circoncision n’était pas un acte religieux dans lequel les gens vont se soumettre volontairement, c’est une des lois obligatoire et fondamental de la religion.

Pour les Juifs, le décret d’Hadrien, était donc une attaque bien pensé contre leur foi ancestrale.

Ils avaient payé le « fisc Judaeus » (il s’agissait d’une taxe de 2 drachmes établi par Vespasien) au lieu d’un demi sicle tribut annuel offert par tous les Juifs pour le Temple de Jérusalem. L’empereur détourna ce tribut national des Juifs de sa destination d’origine et l’attribution au Temple de Jupiter Capitolin.

Mais la construction d’un temple païen sur la sainte montagne de Sion et l’interdiction de rituels de la circoncision étaient des questions religieux, et les Juifs refusèrent d’obéir. Ils se sont révoltés comme un seul homme, à l’étonnement des Romains, qui stupéfaits ne supposait pas qu’il puisse y avoir encore tant de vigueur dans la nation vécue. Une fois de plus les Juifs se sont trouvé à combattre contre la puissance romain. Tous étaient unis pour la défense de la religion, mais ceux qui rêvaient d’indépendance politique ont vu dans la guerre une possibilité de reconstruire l’État juif.

Ils se rallièrent autour de la bannière déployée par un chef courageux, un certain Simon, qui prétendait être le Messie. Les rabbins, tous disposés à mourir pour défendre la religion, considérait avec suspicion, une lutte portée dans l’arène politique, mais le plus célèbre d’entre eux, le célèbre rabbin Akiba, salué Simon comme le Messie: Bar Kockba, le «Fils de l‘étoile.

Plein de courage, le chef montre un talent militaire considérable et commence par être victorieux. Le gouverneur de Jérusalem, Annius Rufus, s’est révélées en dessous de sa tâche et ses troupes ont été incapables de réprimer l’insurrection depuis le début. Les combattants juifs, qui avait encore une fois déclaré la guerre au puissant Empire romain, se sont réunis dans toutes les places fortes: les forteresses, des grottes et des passages souterrains.

En peu de temps Bar – Kockba était à la tête du pays. Une nouvelle ère semble avoir se lever pour Israël. Le ‘’Messie’’ frappa des pièces de monnaie que portait écrit: « Simon, prince de Judée. » Il a pris possession de Jérusalem, qu’il a occupé pendant deux ans. Le Messie puis imprimés sur ses monnaies, «pour la liberté de Jérusalem».

Les Romains, surpris, l’ont reçu mal et ont décidé de réprimer le mouvement. L’empereur multiplié l’envoi de troupes et le légat de la Syrie, Publius Marcellus, s’est précipité au secours de son collègue Annius Rufus, gouverneur de la Palestine. Tout fut inutile, tant que Adrian n’a envoyé son meilleur général, Jules Sévère, qu’il rappelait de Grande-Bretagne. Ce fut une rude guerre partisane à l’encontre des soldats, qui a duré trois ans et demi.

Accueil/author/salvatorecomisi/

 

 

Adrian et la « pax romana » art. 15 27 août, 2009

Classé dans : Histoire d’Israël — Sentinelle Chrétienne @ 21:50

Une fois la paix restaurée Adrien a essayé d’effacer toute mémoire de l’ancienne Jérusalem. Il a fait un décret interdisant aux Juifs de retourner dans cette ville sous peine de mort. Des gardes furent placés pour éviter même de s’y approcher. Jusqu’au nom de Jérusalem a disparu. Une nouvelle ville, appelée Aelia Capitolina a été fondée sur ses ruines.

Peuplées en colonie romaine, était ornée des bâtiments publics habituels: les temples païens, des bains, des théâtres. Les Romains affranchi et les Grecs, Syriens était les principaux habitants de la ville. Les chrétiens qui ont reçu la permission de s’installer était des païens convertis, tandis que les juifs ou chrétiens, judéo-chrétiens n’ont pas osé s’approcher de la ville. Aux yeux des autorités romaines, ils étaient juifs.

Adrian fait de son mieux pour donner à Aelia Capitolina, le caractère d’une colonie romaine et d’une ville païenne. Il a fait construire sur le mont Sion, un temple dédié à Jupiter et des statues des dieux païens alourdissent le Saint des Saints. Annius Rufus, le gouverneur, ordonné d’arracher les fondements du temple, et la charrue a été traîné sur le sol pour signifier qu’il a été voté à la désolation éternelle.

Eusèbe dit que les chrétiens – les chrétiens juifs – ne furent plus épargnés. Les fondations du Saint-Sépulcre ont été recouvert de terre et a été construit un temple à Vénus sur une terre sainte. Adrian, afin d’effacer aussi leur nationalité, il décide de suivre l’exemple d’Antiochus Epiphane et d’abolir le culte juif. La lecture de la Loi et l’observance du Sabbat a été interdite.

Mais aucune persécution n’a fait arrêter l’activités intellectuelle et religieuses juives, la science a fleuri dans la patrie des ancêtres des juifs. Se développa la doctrine des rabbins juifs de la Palestine qui a exercé une suprématie spirituelle pour leurs coreligionnaires de la diaspora. La Palestine est toujours le centre spirituel de la culture juive.
Après que Titus eu détruit Jérusalem, puisque la Judée était devenue pleinement païennes, le centre de l’activité intellectuelle s’est déplacé vers les collines de Galilée. C’était le temps où les Juifs avaient à subir les persécutions d’Hadrien.

Des jours meilleurs pour eux sont venues sous le règne de Antoninus Pius (138-161) qui a abrogé certaines promulgation rigoureuse. Il a autorisé la circoncision pour les juifs qui vivaient en dehors de Jérusalem. Il fût établi un Patriarcat et le premier à porter ce titre fût Juda I °, compilateur de la Michna (ou répétition). Il devint le chef spirituel et temporel des Juifs de Palestine et a été reconnu comme tel par les autorités romaines. A sephoris, une ville de Galilée, Juda 1° mène une vie d’un noble agent romain et a des relations quotidiennes avec les dignitaires romains qui l’e traité au pair.

Accueil

/author/salvatorecomisi/

 

 

Les différences entre les Evangeliques et les Catholiques ( 1 ) 26 août, 2009

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 12:19

Souvent on me demande la différence entre l’Église Baptiste et la religion Catholique ou d’autres religions. Voici ma réponse en quelques mots.

Les Églises baptistes sont des Églises chrétiennes évangéliques. Une Église évangélique met l’accent sur le message de l’Évangile et place sa confiance dans la Bible comme son autorité finale en matière de foi et de pratique.

En contrepartie, l’Église catholique fonde ses doctrines en partie sur la Bible, mais dans une plus grande mesure sur la tradition, y compris les pratiques, les rituels, les croyances et les systèmes intégrés dans l’Église au cours des siècles. Cela conduit à plusieurs divergences.

                                Le salut en Christ

La différence la plus importante à considérer est en rapport avec le salut, c’est à dire « comment peut-on être sauvé et avoir la vie éternelle ». C’est le message central de toute la Bible. Dieu révèle dans sa parole, la Bible, ce qu’il a fait pour expier nos péchés afin que nous puissions obtenir la vie éternelle. Nous pouvons avoir la vie éternelle seulement en recevant et en croyant en Jésus-Christ (Jean 1.12). Contrairement à ce que la plupart des religions enseignent, ce salut s’obtient par la foi seulement, et non pas par les œuvres, le baptême, l’amour du prochain, ou la pratique religieuse.

« il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le bain de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit. » (Tite 3:5).

Les œuvres sont plutôt le résultat, le fruit, d’une foi authentique en Christ. Le seul moyen de salut est la foi dans le sacrifice de Jésus à la croix.

http://salvatorecomisi.unblog.fr/2009/08/25/les-difference-entre-evangeliques-et-catholiques-2/

http://salvatorecomisi.unblog.fr/2009/08/24/differences-entre-evangeliques-et-catholiques-3/

 

 

Accueil/author/salvatorecomisi/

 

 

Les difference entre les Evangeliques et les Catholiques ( 2 ) 25 août, 2009

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 12:16

http://salvatorecomisi.unblog.fr/2009/08/26/les-dufferences-entre-les-evangeliques-et-les-catholiques/

                                  Que dit la Bible ?

La Bible enseigne également que celui ou celle qui a connu Jésus comme Sauveur peut avoir une assurance personnelle de la vie éternelle. « Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1 Jean .13). Quelle joie d’avoir une telle assurance! Par contre, un théologien catholique affirme que ce n’est pas le cas dans l’Église de Rome. « L’être humain, tant qu’il est pèlerin sur cette terre, ne peut affirmer si la fin de toute l’histoire humaine résultera en bénédiction pour lui » (Karl Rahmer, The Church and the Sacraments », p. 16).La source d’autorité dans l’Église.

Au Canada français, il y a plusieurs confessions religieuses qui sont réellement chrétiennes évangéliques. Chacune a son mode de fonctionnement, mais elles s’appuient toutes sur une base biblique pour la question de la vie éternelle. Par contre, il faut se méfier des Églises qui prétendent être chrétiennes, mais qui sont des sectes. Pour ces groupes, l’autorité finale provient soit de leur organisation, des traditions, des signes miraculeux, d’un « chef » spirituel ou d’autres écrits spirituels en dehors de la Bible. Pour les chrétiens évangélique, l’autorité est simplement … la Bible.

Par exemple, les Témoins de Jéhova se fient aux enseignements de la Tour de Garde et des fondateurs de leur organisation, plutôt qu’exclusivement sur les enseignements de la Bible. Les Bahaïs se fient dans les enseignements du prophète Bahahula plutôt que seulement sur les enseignements de Jésus dans la Bible. Des sites web comme « Info-secte » ont de l’information sur plusieurs des sectes connues aujourd’hui. Il y a aussi de très bons livres qui existent sur le sujet dans les librairies chrétiennes ainsi que l’excellent site « le Bureau de documentation sur les sectes et les religions » (www.ppe.qc.ca/bdsr ).

http://salvatorecomisi.unblog.fr/2009/08/24/differences-entre-evangeliques-et-catholiques-3/

Accueil

/author/salvatorecomisi/

DERNIERS ARTICLES – Ultimi Articoli

 

 

Differences entre les Evangeliques et les Catholiques ( 3 ) 24 août, 2009

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 12:11

Le fonctionnement de l’Église Baptistes

Pourquoi y a-t-il plusieurs sortes d’Églises chrétiennes? Souvent la différence est dans le mode de fonctionnement. Les Églises baptistes sont reconnues pour avoir une approche très démocratique. Ce qui signifie que ce sont les membres qui votent sur les décisions de l’Église, telles que le choix des dirigeants et les questions budgétaires.

Notre site web décrit les grandes caractéristiques des Églises baptistes (Voir « C’est quoi une Église Baptiste? » sur le site : www.eglisebaptiste.com/religion-baptiste.htm ). Il y a aussi le site suivant qui donne d’excellentes d’informations sur le fonctionnement des Églises baptistes selon les principes bibliques : www.foibiblique.com/Articles/fonctionnement.htm.

Les autres confessions religieuses ont chacun leurs particularités.

                                         Une vie transformée

Il y a beaucoup d’autres différences entre les catholiques et les baptistes. Ces différences touchent de nombreux sujets tels que : la prière, les conducteurs spirituels dans l’Église, le mariage des dirigeants de l’Église, le fonctionnement de l’Église, la forme des rencontres, le repas du Seigneur, le baptême, la confession, le purgatoire, et bien d’autres.

Toutes ces différences sont importantes et trouvent des réponses claires dans la Bible. Mais le sujet le plus important est la question de la vie éternelle. Une fois que cette question est réglée dans notre vie et que nous recevons, par la foi, la vie éternelle, nous pouvons alors découvrir toutes les richesses de la vie chrétienne en étudiant la Bible de façon quotidienne. C’est là que se trouvent les réponses à nos questions.

La plus grande richesse révélée dans la Bible, c’est la « vie abondante » que Jésus-Christ promet de donner à ceux qui lui appartiennent : « … moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance » (Jean 10.10). Le croyant qui apprend à connaître Dieu dans les Écritures, obtient le pardon des péchés, la force de pardonner, la confiance face à l’inquiétude, la consolation dans l’épreuve, les promesses de Dieu dans l’adversité et une direction dans la vie. De plus, Dieu promet de rendre parfaite l’œuvre qu’il commence dans la vie de ses enfants (Philippiens 1.7). Voilà ce qui transforme réellement la vie et même la famille du croyant.

C’est pourquoi je vous encourage à vous joindre à une Église, peu importe laquelle, qui enseigne la Bible autant lors des cultes d’adoration le dimanche que des rencontres d’études bibliques en semaine. C’est alors que vous découvrirez les merveilles de Dieu, ses promesses et son plan pour votre vie.

Voir … http://salvatorecomisi.unblog.fr/2009/08/25/les-difference-entre-evangeliques-et-catholiques-

2/http://salvatorecomisi.unblog.fr/2009/08/24/differences-entre-evangeliques-et-catholiques-3/

Accueil /author/salvatorecomisi/

 

 

MESSAGE DE DIEU AUX HOMMES POUR QU’ILS SOIT SAUVE’ 23 août, 2009

Classé dans : religion — Sentinelle Chrétienne @ 22:25

                     LE MESSAGE DE DIEU POUR QUE LES HOMMES SOIT SAUVES

Dans la TORAH, Dieu se révèle à ses prophètes, et donc à l’humanité, en tant que DIEU UNIQUE:  » Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis » Exode 3:14 …..  » l’Éternel » verset 15 (l’Éternel, Est Celui qui n’a pas de commencement ni fin, qui n’as pas été crée ni engendré), Il est Dieu invisible.
Di toute éternité: passée, présente et future, IL EST.  »Je suis l’Éternel, ton Dieu, ….. Tu n’aura pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image ……… tu ne te prosterneras point devant elles …  »Exode 20:2 et suivants.

Dieu se sert des prophètes pour communiquer avec les hommes, (Le prophète parle au nom de Celui qui l’a envoyé, il ne parle pas de sa personne ou de ses convictions. Il n’interprète pas la volonté ou les dessins de Dieu, mais il est le porte-parole de Dieu, celui qui transmet Son message). Tous les véritables prophètes, n’ont rien enlevé ni ajouté au message que Dieu leurs a confié. Ils commencent leurs discours par:  »Dieu as dit »; Dieu as parlé; Ainsi parle l’Éternel » Ce qu’ils disent est Parole immuable de Dieu. Dieu dit à Moïse  »Va donc, je serai avec ta bouche, et je t’enseignerai ce que tu auras à dire » Exode 4:12                                            

                                                                     XXXXXXXXXXXXXX

Dans le nouveaux Testament de la Bible nous trouvons: Parce que:  »après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières parlé à nos pères par les Prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils; Il l’a établi héritier de toute choses; par Lui Il a aussi créé l’univers.Le Fils est le reflet de Sa gloire et l’empreinte de Sa Personne, et Il soutient toutes choses par Sa Parole puissante » Hébreux 1:1-3 Dieu s’est fait homme Pour sauver, nous les pêcheurs: Dont moi qui écrit, je suis le premier,  »Car tous ont pêché et sont privés de la gloire de Dieu » Rom. 3:23  »Si nous disons que nous n’avons pas pêché, nous le faisons menteur, et Sa Parole n’est point en nous. » 1 Jean 1:10;Se croire pur sans avoir jamais fait du mal, sans avoir fait quelques chose contraire à la volonté de Dieu, est pêché.

 

 »Selon qu’il est écrit: Il n’y a point de juste. Pas même un seul. Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu; Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui face le bien, Pas même un seul » Romains 3 : 10 à 12 Le pêché nous sépare de Dieu pour l’éternité!  »Car si Dieu n’a pas épargné les anges qui ont pêché, mais s’Il les a précipité dans les abîmes de ténèbres et les réserver pour le jugement … » 2 Pierre 2:4 L’humanité rebelle à Dieu, l’homme pêcheur, ne pouvais pas se réconcilier avec Dieu par soi même, par ses actions, personne peut racheter son âme pécheresse.Le rachat de tout homme déchu, ne pouvait être possible que par l’Homme Jésus, qui n’as jamais pêché, le frère, son plus proche parent, le seul habilité aux rachat. Si ce n’est pas par l’Homme Jésus, il ni a pas de rachat selon la loi Lévitique, ce serais un acte injuste, gratuit de Dieu.

C’est en cela qui doit être vue la nécessité du don de soi même de Jésus, qui Homme, peut faire valoir son droit au rachat de ses frères les hommes, en payant non pas avec de l’argent ou de l’or, mais avec Son sang qui est purificateur versé à la croix, Sa vie donnée en sacrifice expiatoire, prenant sur Lui tout les pêché de l’humanité. Une seule condition est posée à l’homme pêcheur: Par un acte de fois, il est indispensable l’acceptation du salut vicaire de Jésus. En toute liberté, chaque homme, chaque femme doit se reconnaître pécheur, croire et se dire:

Jésus est mort sur la croix à cause de mes pêchées et Son sacrifice est valable au prés de Dieu pour que je soit blanchi. Ce n’est pas par mes mérites que je pourrais être accepté par Dieu, mais purifié par le sang de Christ, je peut être reçu, par Dieu dans Son Royaume Céleste.

Le Christianisme de l’Évangile est donc la religion de la rédemption, car:  » le salaire du péché c’est la mort; » Romains 6:23 le pardon de Dieu ne pouvait pas se faire à titre gratuit. Sa justice nécessite la punition à la transgression, La justice ne pouvais pas se changer en injustice. Ce serais une incitation à faire le mal, si à la fin, tout serais pardonné à tous, sans nécessite de condamne ou de rachat Lévitique.

Le péché, est la transgression de la loi de Dieu, toute désobéissance à la volonté révélée de Dieu. Il ni a pas de petit pêchés qui n’ont pas besoin du pardon de Dieu. Le plus grand commandement de Dieu c’est l’amour! Il y a donc un coût pour le rachat, c’est le sacrifice de l’agneau de Dieu, le sang innocent versé par Jésus-Christ. Ce sacrifice ne coûte rien à l’homme qui a eu un repentir sincère,  »mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. » Romains 6:23

La vie éternelle avec Dieu et ses anges c’est une certitude pour le croyant évangélique, ce n’ai pas un peut-être, mais un je crois à la promesse de la vie éternelle avec Dieu parce que, elle n’est pas fondée sur mes éventuelles mérites, mais elle m’a été donnée par grâce au moment même que j’ai accepté Jésus dans ma vie de pécheur.

Jésus est le seul homme qui de toute l’histoire de l’humanité a pu affirmer qu’Il n’a jamais pêché:  »Qui de vous me convaincra de pêché ? » dit Jésus. (Jean 8:46) Cet à dire: qui peut en vérité dire que je suis pêcheur?

A confronter aussi avec ce qui écrit le même Jean dans la 1° Épître 3:5  »Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n’y a point en lui de péché » .  »Christ est ressuscité … puisque la mort est venue par un homme, (Adam) c’est aussi par un homme (Jésus homme) qu’est venue la résurrection des morts. …… «Le premier homme, Adam, devint une âme vivante, le dernier Adam (Jésus), est devenu un Esprit vivifiant: …. Le premier homme tiré de la terre est terrestre; le seconde homme est céleste » 1 Corinthiens 15: 45 – 50

Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ…. Il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, …. Et lorsque toute choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toute choses, afin que Dieu soit tout en tous. » 1 Corinthiens chapitre 15:20 à 28

Accueil                /author/salvatorecomisi/

 

DERNIERS ARTICLES – Ultimi Articoli

 

 

MESSAGGIO DI DIO AGLI UOMINI PERCHE SIANO SALVATI 22 août, 2009

Classé dans : Religione — Sentinelle Chrétienne @ 22:19

                                          cajd7b1ncaae4xngca4oyslhcajwnh31cataa59rcayshurhcafmj027calad5w6capg4ohbca21b6kvca059ug1ca51gdzzcaeqonjjcas9oenucaxvnyixcat1z9x5ca2hucywcal98gdo.jpg 

Nella Torah, Dio si rivela ai suoi profeti, e quindi per l’umanità intera come il solo Dio:  »Dio disse a Mosè: Io sono colui che Sono »Esodo 3:14 ….. Il Signore Iddio tuo » verso 15 (il Signore è colui che non ha inizio né fine, che non é stato creato né generato), Egli è Dio invisibile.Per le éternità, passate, presenti e future.  »Io sono il Signore tuo Dio ….. Non avrai altri dèi di fronte a me. Tu non ti farai immagini ……… Non ti prosternerai davanti a loro …  »Esodo 20:2 ff.Dio si è servito dei suoi profeti per comunicare con gli uomini (il profeta parla in nome di Colui che lo ha mandato, egli non parla della sua persona o delle sue credenze. Egli non interpreta la volontà o i disegni di Dio

ma è la voce di Dio che invia il suo messaggio).Tutti i veri profeti non hanno nulla rimosso o aggiunto qualcosa al messaggio che Dio ha affidato loro. Essi cominciano il loro discorso con: »L’Eterno Iddio ha detto, Dio ha parlato Così ha detto il Signore. Quello che dicono  è immutabile Parola di Dio. Dio disse a Mosè: »Vai, io sarò con la tua bocca e ti insegnerò quello che dovrai dire  »Esodo 4:12                                                

                                                                                    XXXXXXXXXXXXXX

Nel Nuovo Testamento della Bibbia troviamo: Perché:  »Avendo più volte, ripetutamente e in vari modi parlato ai nostri padri per mezzo dei profeti, in questi ultimi giorni ha parlato a noi per mezzo del Figlio che ha costituito erede di tutte le cose create per mezzo di, é Lui che ha creato l’universo.Il Figlio è il riflesso della sua gloria e l’impronta della sua persona, ed Egli sostiene tutte le cose con la sua potente Parola  » Ebréi 1:1-3 Dio si fece uomo per salvare noi peccatori: Compreso me  che sono il primo,  »tutti hanno peccato e sono privi della gloria di Dio  »Rom.

3:23  »Se diciamo che non abbiamo peccato, facciamo di lui un bugiardo e la sua parola non è in noi. »1 Giovanni 1:10;Chi dice di essere puro, senza aver mai fatto del male, senza aver fatto qualcosa di contrario alla volontà di Dio commette peccato!
Come sta scritto:  »Non c’è nessun giusto. Nemmeno uno. Nessuno è intelligente, non c’è chi cerchi Dio, tutti sono perduti, tutti sono pervertiti; Non c’è nessuno che faccia il bene, neppure uno  »Romani  3: da 10 a 12 Il peccato ci separa da Dio per il l’eternità!
 »Perché se Dio non risparmiò gli angeli che hanno peccato, ma se li ha gettati nell’abisso delle tenebre e messi da parte per il giudizio … » 2 Pietro 2:4L’umanità si é ribellata contro Dio, l’uomo peccatore, non poteva riconciliarsi con Dio da se stesso, con le proprie azioni, non può riscattare la sua anima peccatrice.

L’acquisto dell’anima di un uomo é possibile solo attraverso l’uomo Gesù, che non ha mai peccato, il fratello, il parente, il più diretto ha esclusivo diritto di redenzione. Se questo non è attraverso l’uomo Gesù, egli non ha possibilité del riscatto secondo la legge levitica, questo sarebbe un atto ingiusto, la giustizia di Dio non è gratis.E’ in quel bisogno di giustizia che deve essere considerata la necessità di donazione di Gesù, che lui  l’uomo può far valere il suo diritto di riscattare i suoi simili, non pagando con argento o oro,

ma con la sua donazione del sangue che viene versato alla croce, la sua vita, data in sacrificio per il peccato, prendendo su di lui tutti i peccati dell’umanità.Una condizione è posta a l’uomo peccatore: con un atto volontario, è essenziale che egli accetti il sacrificio Vicario di Gesù, per la sua salvezza. Nella sua libertà, ogni uomo, o donna deve riconoscersi peccatore, credere e dire:Gesù è morto sulla croce a causa del mio essere peccatore e il suo sacrificio è valido d’avanti a Dio per me, per essere salvato.

Non è per meriti che io possa essere accettato da Dio, ma purificato dal sangue di Cristo io posso essere ricevuto da Dio nel suo regno celeste.Il cristianesimo è dunque la religione della redenzione, perché:  »Il salario del peccato è la morte,  » Romani 6:23 il perdono di Dio non poteva essere gratuito. La sua giustizia esige la punizione per la trasgressione, la giustizia non poteva trasformarsi in ingiustizia. Questo sarebbe un incentivo a fare il male, se alla fine, tutto sarebbe perdonato a tutti, senza il bisogno di condanna o di Levitica redenzione.Il peccato è la trasgressione della legge di Dio, la disobbedienza alla volontà rivelata di Dio. Non ci sono piccoli peccati che non hanno bisogno del perdono di Dio.

Il più grande comandamento è l’amore!Vi è quindi un costo per la redenzione, il sacrificio dell’Agnello di Dio, il sangue innocente versato da Gesù Cristo. Questo sacrificio non costa nulla a l’uomo che ha avuto un pentimento sincero,  »ma il dono di Dio, è la vita eterna in Cristo Gesù nostro Signore. »Romani 6:23La vita eterna con Dio e con i suoi angeli è una certezza per il credente evangelico, non é un forse, ma un: io credo nella promessa della vita eterna con Dio, perché cio’ non si basa su possibili miei meriti, ma è stata data a me dal momento in cui ho accettato Gesù nella mia vita come un peccatore pentito.Gesù è l’unico uomo nella storia della umanità che ha potuto sostenere che non ha mai peccato:  »Chi di voi mi convince di peccato? », Ha detto Gesù.. (Giovanni 8:46) Questo per dire: chi può veramente dire che sono un peccatore?Confrontare anche con quello che Giovanni ha scritto in I°Epistola 3:5  »Ora, si sa, Gesù apparve per togliere i peccati, e non c’è peccato in lui. »  »Cristo è risorto …  la morte  arrivò attraverso un uomo (Adamo) è anche per un uomo (l’uomo Gesù) che venne la risurrezione dei morti.

……« Il primo uomo, Adamo, divenne un essere vivente, l’ultimo Adamo (Gesù) è diventato  Spirito vivificante: …. Il primo uomo della viene dalla terra terra: il secondo uomo è dal cielo « 1 Corinzi 15: 45 – 50E come tutti muoiono in Adamo, così anche in Cristo saremo tutti vivificati …. Egli consegnerà il regno a Dio e Padre …. E quando tutte le cose sono state sottoposte, allora il Figlio stesso sarà sottoposto a lui, che ha sottoposto tutte le cose, affinché Dio sia tutto in tutti. »Capitolo 1 Corinzi 15:20 28

Accueil                       /author/salvatorecomisi/

 

 

LA COMPRENSIONE DELLA BIBBIA (1) 21 août, 2009

Classé dans : Religione — Sentinelle Chrétienne @ 11:21

 

cacgt8n9calth8m0caidmncoca9tr8rxca164s5hcaoxrwm2carowkpmca490oq0caayhw83ca0gmgx7caxigjovca3npewgcaperc68cagdvrcicabev35tcamb5zmkcaxt0zy0catuvoot.jpg 

    Dal sito :     butindaro.interfree.it

Essendo che la Bibbia é un libro composto da scritti ispirati dallo Spirito del Signore per comprenderla è necessario la guida del Signore che è Colui che mediante il suo Spirito fa comprendere rettamente le Scritture. Ora, con le seguenti Scritture e riflessioni attorno ad esse dimostrerò quanto appena detto. E Gesù prima di morire aveva detto ai suoi discepoli: « Ecco, noi saliamo a Gerusalemme, e saranno adempiute rispetto al Figliuol dell’uomo tutte le cose scritte dai profeti; poiché egli sarà dato in man de’ Gentili, e sarà schernito ed oltraggiato e gli sputeranno addosso; e dopo averlo flagellato, l’uccideranno; ma il terzo giorno risusciterà.

Ed essi non capirono nulla di queste cose; quel parlare era per loro oscuro, e non intendevano le cose dette loro » (Luca 18:31-34). Vi sono altre Scritture che attestano come gli stessi discepoli di Gesù non capivano né le Scritture che parlavano di Gesù e neppure le sue parole che preannunziavano la sua morte e la sua risurrezione, ed esse sono le seguenti: « Or i suoi discepoli non intesero da prima queste cose… » (Giov. 12:16);
« Ma essi non capivano quel detto ch’era per loro coperto d’un velo, per modo che non lo intendevano…. » (Luca 9:45); « Ma essi non intendevano il suo dire… » (Mar. 9:32). Notate che i discepoli, benché avessero creduto che Gesù era il Cristo il Figliuolo di Dio che era proceduto dal Padre, non avevano compreso ancora le cose che Mosè e i profeti avevano dette di lui, cioè che egli doveva soffrire e risuscitare dai morti.


Ma com’
era possibile che degli uomini che avevano creduto in lui, non intendevano ancora le cose scritte di lui? La ragione é perché quelle Scritture erano coperte da un velo per loro e perciò era loro impossibile comprenderle.
Le compresero dopo che Gesù risuscitò infatti fu allora che il Signore aprì loro la mente per intenderle secondo che è scritto: « Poi disse loro: Queste son le cose che io vi dicevo quand’ero ancora con voi: che bisognava che tutte le cose scritte di me nella legge di Mosè, ne’
profeti e nei Salmi, fossero adempiute. Allora aprì loro la mente per intendere le Scritture… » (Luca 24:44-45); fu allora che essi « si ricordarono che queste cose erano state scritte di lui » (Giov. 12:16), e che i Giudei gliele avevano fatte.

Vedi il seguito:

http://salvatorecomisi.unblog.fr/2009/08/20/la-comprensione-della-bibbia-2/

http://salvatorecomisi.unblog.fr/2009/08/19/la-comprensione-della-bibbia-3/

http://salvatorecomisi.unblog.fr/2009/08/18/comprenzione-della-bibbia/        

Accueil        /author/salvatorecomisi/

 

123
 
 

koki |
EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | bornagain
| وَلْ...
| articles religieux